Dans le cerveau de mon enfant

Grâce aux neurosciences cognitives, il est désormais possible de connaître et de comprendre les grandes lignes du développement cérébral de l’enfant. Cet ouvrage didactique co-écrit par les Dr Michèle MAZEAU et Alain POUHET, propose des repères validés scientifiquement pour permettre aux parents d’accompagner au mieux leurs enfants dans leur évolution. On y découvre l’existence de la boîte à outils, la vérité autour de la notion d’inné ou d’acquis… On y apprend que tout ne se joue pas avant 6 ans et que les fonctions d’observations d’autrui, constituent 1/3 de la masse cérébrale du cerveau de l’enfant et se développent dès la naissance.

Lire la suite

Parents, adoptez la psychologie positive avec vos enfants !

Dans ce guide pratique inspiré par les ateliers de parents qu’elle anime, Agnès Dutheil propose aux lecteurs de s’approprier les principes et outils de la psychologie positive. Créer une mission de famille, établir une démocratie familiale, se recentrer sur les qu’ils veulent transmettre à leurs enfants sont autant de moyens de les guider vers l’autonomie.

Lire la suite

Votre enfant vous pousse à bout ? Un livre pour déculpabiliser

Il fait une crise au supermarché, pique des colères pour des broutilles, refuse catégoriquement de s’habiller le matin, ou se dispute sans cesse avec ses frères et soeurs ? En s’appuyant sur les principes et les outils de la parentalité positive, l’auteure propose aux parents désemparés des clés pour comprendre les situations difficiles et des pistes concrètes pour rester zen en famille.

Lire la suite

Votre enfant vous pousse à bout ? Passez à la parentalité positive !

Crise au supermarché, colères pour des broutilles, votre enfant refuse catégoriquement de s’habiller le matin, ou se dispute sans cesse avec ses frères et sœurs ? Bref, il vous pousse à bout ! Avec un ton déculpabilisant, cet ouvrage intitulé « Il me pousse à bout ! » guide les lecteurs sur le chemin de la parentalité positive pour être un parent zen et ferme.

Lire la suite

Pour quelles raisons les moins de 16 ans appellent-ils SOS Amitié ?

Cette année, la Journée mondiale de Prévention du Suicide du mercredi 10 septembre se concentrera sur les nouvelles technologies. Selon les statistiques d’écoute de S.O.S Amitié, les jeunes à tendance suicidaire utilisent de plus en plus le tchat comme moyen pour demander de l’aide. Mais pourquoi appellent-ils ? Quelles sont les raisons de souffrance psychologique des ados ?

Lire la suite