Journée mondiale de prévention du suicide, le 10 septembre

La Journée mondiale de prévention du suicide se déroule le 10 septembre. Selon l’OMS, 800 000 personnes meurent chaque année de suicide dans le monde et une personne se suicide toutes les 40 secondes. En France, selon un rapport de l’Institut de veille sanitaire (InVS), 70 000 personnes sont hospitalisées chaque année en France pour tentative de suicide. Les adolescentes sont particulièrement concernées.

Lire la suite

Pour quelles raisons les moins de 16 ans appellent-ils SOS Amitié ?

Cette année, la Journée mondiale de Prévention du Suicide du mercredi 10 septembre se concentrera sur les nouvelles technologies. Selon les statistiques d’écoute de S.O.S Amitié, les jeunes à tendance suicidaire utilisent de plus en plus le tchat comme moyen pour demander de l’aide. Mais pourquoi appellent-ils ? Quelles sont les raisons de souffrance psychologique des ados ?

Lire la suite

Suicide des âgés : vers un plan d’action spécifique de prévention

Michèle Delaunay, la ministre déléguée en charge des Personnes âgées et de l’Autonomie, recevra le 8 octobre prochains des propositions pour un prochain plan d’action de prévention du suicide des âgés. Les suicides des plus de 65 ans représentent en effet près d’un tiers des suicides enregistrés en France, soit près de 3.000 décès par an.

Lire la suite

Création d'un Observatoire national du suicide

A l’occasion de la Journée mondiale de prévention du suicide qui se déroule ce mardi 10 septembre, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, va installer l’Observatoire national du suicide. Parmi ses missions : améliorer la connaissance des mécanismes conduisant aux suicides et produire des recommandations, particulièrement dans le champ de la prévention.

Lire la suite

Lutte contre le suicide: une prévention accrue en direction des populations vulnérables

Le 10 septembre 2011 s’est tenue la Journée mondiale de prévention du suicide. À cette occasion, un nouveau programme national d’actions 2011-2014 a vu le jour. Ce plan interministériel (1) prévoit un suivi amélioré des personnes vulnérables. Doté d’un budget de 15 millions d’euros sur trois ans, il comporte 49 mesures.

Lire la suite