24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Scolarité : 1 enfant sur 4 éprouverait des difficultés à écrire

Pour savoir quel impact l’ergonomie d’un stylo pouvait avoir dans l’apprentissage de l’écriture, TNS-Sofres a mené l’enquête* pour la société Stabilo auprès de professeurs des écoles maternelles et primaires (grande section, CP et CE).

Résultat :
Pour 96 % des professeurs des écoles, l’apprentissage de l’écriture est difficile, voire pour 6,5 % douloureuse.

L’apprentissage de l’écriture : une phase essentielle, mais difficile voire douloureuse
> Près de 23 % des enfants éprouveraient des crampes et des crispations en écrivant

Au même titre que la lecture, l’écriture fait partie des apprentissages essentiels à l’école de la fin de maternelle au début de l’élémentaire… avec une importance croissante de la Grande Section (40 min par jour) au CE (plus d’1h). Pour les professeurs interrogés, les facteurs clefs dans l’apprentissage de l’écriture sont principalement une bonne préhension de l’outil scripteur (69% le jugeant comme très important), son contrôle (68%) ainsi que la posture de l’élève sur la chaise (68%).
De prime abord, les outils mis à disposition des professeurs leur semblent globalement adaptés (pour 90% d’entre eux)… pourtant cet apprentissage ne se fait pas sans mal. Pour les professeurs, l’apprentissage de l’écriture reste une phase avant tout difficile (54%) et fatigante (43%) pour les enfants, avant d’être épanouissante (cité par 44% des interviewés).

Les principales difficultés rencontrées dans cet apprentissage sont les difficultés d’attention (61%) et la mauvaise préhension du stylo (51%), générant irrégularités des lettres (63%) ou lenteur dans l’écriture (48%).

L’ergonomie, une place importante
> 95 % des professeurs des écoles pensent que l’ergonomie est importante dans l’apprentissage de l’écriture

Si les professeurs jugent que l’ergonomie n’est pas assez prise en compte actuellement à l’école, ni dans les outils mis à disposition (41% d’accord) et encore moins dans l’aménagement des classes (22%), ils louent pourtant son importance dans l’apprentissage de l’écriture (à 95% d’accord!). De même, ils se prononcent largement en faveur d’un stylo adapté (83%).
Parmi les bénéfices avancés, c’est le confort qui est le plus mis en avant (94%), mais aussi moins de fatigue (78%) et même moins de douleur (76%)… seul l’impact sur la concentration étant moins évident (27% d’accord seulement).
Quant aux caractéristiques du stylo “idéal”, la zone de préhension arrive très largement en tête (91%), devant la forme (53%) et la matière (43%). A noter que la couleur apparaît comme anecdotique pour la majorité des enseignants interrogés (citée par 2% d’entre eux) bien qu’il soit couramment admis que les enfants doivent s’approprier les outils mis à leur disposition, et que la couleur occupe une place importante dans leurs choix.

Rôle du matériel scolaire selon des experts
> Pour 93,5 % des professeurs des écoles, un stylo ergonomique apporte plus de confort et moins de fatigue
> Pour 50,7 % des professeurs des écoles, les élèves ont une mauvaise préhension de leur stylo

Même si le matériel scolaire a déjà largement progressé (encre gel antibavure, encre effaçable, zones de préhension, formes triangulaires, formes préformées, pointes montées sur amortisseur, stylos pour gauchers…), idéalement, les outils d’écriture devraient être différents et adaptés en fonction du niveau d’apprentissage de l’enfant.
Ainsi, le Prof. Ralph Bruder, Directeur de l’Institut d’Ergonomie à l’Université des Sciences et Techniques de Darmstadt, explique : “le stylo doit avoir un corps moulé qui guide la main, tout en lui offrant la liberté dont elle a besoin mais sans influence négative sur l’écriture”.
Le Dr Muriel Didier, ingénieur ergonome au sein du Département Génie Mécanique de l’Université de Darmstadt, va même plus loin : “avec un stylo ergonomique, l’enfant a plus de facilité au niveau moteur. Il peut ainsi libérer ses ressources pour la compréhension, se concentrer sur ce qu’il doit écrire et non pas sur la façon dont il écrit.”

Morgane Boileau
Source : Stabilo (*) Enquête SOFRES pour STABILO – mars 2010 (1) Département Stratégies d’Opinion de TNS Sofres
Fiche technique : Enquête réalisée pour STABILO en adhoc par téléphone du 1 au 8 mars 2010, auprès d’un échantillon de 201 professeurs des écoles dans les classes ciblées (Grande Section, CP et CE).

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 juin 2010