Téléphone portable et cancer : une étude française fait le lien

Selon une étude menée par les chercheurs de l’Institut de santé publique, d’épidémiologie et de développement (Isped) à Bordeaux, et publiée dans la revue médicale Occupational and environmental medicine, il existerait bien un lien entre l’utilisation intensive (plus de 30 minutes par jour) sur plusieurs années du téléphone portable et l’apparition de tumeurs cancéreuses.

Lire la suite

Radiofréquences : réduire les expositions

Selon l’Afsset, malgré la mise en évidence de l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par l’Afsset comme incontestables, aucun mécanisme d’action entre les radiofréquences et les cellules pour des niveaux d’exposition non thermique n’a été identifié à ce jour. Dans le doute, mieux vaut réduire les expositions du public.

Lire la suite

Téléphone mobile et cancer : les Français n’ont pas peur

Bien qu’ils soient classés comme « cancérogènes possibles » par l’OMS, les Français n’ont pas peur de leurs téléphones portables. Selon un sondage Obea/InfraForces à paraître dans l’édition de septembre de Santé Magazine, 71%des utilisateurs ne prennent pas de « précautions particulières » lorsqu’ils utilisent leur mobile.

Lire la suite