L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) recommande de consommer 2 portions de poissons par semaine, dont un poisson gras (à forte teneur en oméga 3 à longue chaine) comme le saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée. En revanche, mieux vaut limiter à 2 fois par mois la consommation de poissons d’eau douce “fortement bio-accumulateurs” (anguille, barbeau, brème, carpe, silure).

Le poisson et les produits de la pêche (fruits de mer, coquillages, …) possèdent des qualités nutritionnelles précieuses qui en font des invités de choix des menus de toute la famille. Il est ainsi recommandé de consommer du poisson deux fois par semaine, dont un poisson gras. Cependant, les caractéristiques de leur environnement et la biologie de certaines espèces font que les aliments qui en sont issus sont susceptibles d’être contaminés par des substances chimiques (PCB, methylmercure notamment) mais également par des micro-organismes (bactéries et certains parasites).

“Ainsi, certaines recommandations spécifiques de consommation peuvent s’appliquer notamment pour certaines populations sensibles(femmes enceintes, jeunes enfants, …)”, indique ” l’agence.

Recommandations pour la population générale

– Consommer 2 portions de poissons par semaine, dont un poisson gras (à forte teneur en oméga 3 à longue chaine) -saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée- et varier les espèces et les lieux d’approvisionnement
– Limiter à 2 fois par mois la consommation de poissons d’eau douce fortement bio-accumulateurs (anguille, barbeau, brème, carpe, silure)
– Cuire à cœur le poisson de mer frais

Pour une consommation de poisson cru :

– vider rapidement votre poisson après achat ou demander à votre poissonnier de le faire
– congeler le pendant 7 jours dans un congélateur domestique avant de le consommer
– Éviter la consommation de coquillages, s’ils ne proviennent pas d’une zone d’élevage autorisée et contrôlée,
– Consommez les coquillages et fruits de mer crus dans les deux heures qui suivent la sortie du réfrigérateur.

Conservation du poisson et des produits de la pêche

Pour en conserver la qualité, il est recommandé de :
– Utiliser un sac isotherme lors du transport jusqu’au domicile ;
– Vider immédiatement votre poisson ou demander à votre poissonnier de le faire ;
– Conserver ces aliments dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur entre 0 et 4 °C ;
– Les consommer de préférence le jour même de l’achat, ou dans les 48 h.

Source: Anses

A Lire également

Manger du poisson fait vivre plus longtemps Selon une étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine et relayée hier par le Huffington Post, les oméga-3 contenus notamment dans le poiss...
Manger du poisson est bénéfique pour le cœur des f... Une étude danoise publiée lundi dans  la revue de l’American Heart Association montre que les risques de développer des problèmes cardiaques sont plus...
Fish pédicure : l’Anses demande d’encadrer les pra... Face au développement d’une offre de soin pédicure dite « fish pédicure », l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a demand...
Obésité : l’abus d’oméga 6 et le défic... Selon les résultats d'une étude menée par des chercheurs du CNRS, de l'INRA et de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, l'association entre une conso...
Alzheimer : appel aux volontaires pour participer ... 1.200 personnes de plus de 70 ans : c’est la population d’une étude nationale sur la prévention de la maladie d'Alzheimer lancée dans plusieurs villes...
Compléments alimentaires : 15 jours d’Oméga 3 offe... Est-il vraiment nécessaire de prendre des compléments alimentaires en Oméga 3 ? L'AFSSA (agence française de sécurité sanitaire des aliments) et l’OMS...
Le rôle des Oméga 3 sur la gestion du stress Des chercheurs de l’Inra et de l’Inserm viennent de préciser la relation entre la consommation d’Oméga 3 et l’adaptation au stress ou à l’anxiété. Ces...
Poisson : ne pas en manger plus de deux fois par s... Le poisson est excellent pour la santé à condition de suivre les recommandations. Source de minéraux comme le phosphore et d'oligo-éléments, comme l'i...
Les omégas 3, anti-inflammatoires ? L’avis de Char... Acides gras essentiels nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme, les omégas 3 sont souvent utilisés pour chasser la déprime. Moins connu, ...
Les Français ne consomment pas assez d’oméga 3 Selon les résultats de l’étude publiée par l’Interprofession des Oléagineux (ONIDOL) en mars 2015, les Français ne consomment pas assez d’oméga 3 et t...
Faites le plein d’oméga 3 pour vos compétiti... Astuce pour les sportifs - Faire le plein d'oméga 3 au moment des compétitions sportives et championnats peut optimiser vos compétences, et donc améli...
Une carence en oméga 3 pourrait expliquer certains...  Des chercheurs de l’Inserm et de l’INRA associés à des chercheurs espagnols ont fait suivre à des souris un régime pauvre en acides gras Oméga 3. Ils...
Nutrition et santé: 3 nouvelles marques de Nestlé ... Davigel, Maggi et Herta… Trois marques phares de l’industrie agro-alimentaire du groupe Nestlé ont signé le 11 janvier avec le ministère de la santé u...