En France, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. La consommation de sel s’est un peu réduite, celle de fruits et légumes a légèrement augmenté. Une tendance plutôt positive mais il reste des “efforts” à faire, selon le rapport de l’Igas. Notamment en faveur des plus démunis.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot présentait jeudi 6 mai le bilan de l’impact des PNNS (Programme national nutrition santé), dont le deuxième (2006-2010) arrive à échéance cette année. « Les chiffres à eux seuls attestent l’efficacité de la démarche », a souligné la ministre.

Parmi les points positifs de l’étude, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. Le nombre d’adultes consommant cinq fruits et légumes par jour a augmenté de 16% et la consommation de sucres a diminué de 10%.  Enfin, le pourcentage des adultes déclarant consommer du poisson au moins 2 fois par semaine est passé de 41,4 à 46,8% entre 1996 et 2008.

« De plus, deux tiers des français pratiquent une activité physique conforme aux repères du PNNS, c’est-à-dire 30 minutes d’activité physique au moins cinq fois par semaine », a souligné Roselyne Bachelot.

D’autre résultats sont plus mitigés, si les apports de sel ont baissé de 5,2% entre 1998 et 2006 chez les adultes, ce n’est pas le cas chez les garçons de 15-17 ans.  Le nombre des consommateurs de produits sucrés baisse un peu entre 2002 et 2008 (de 77,3% à 75,2%) mais celui des consommateurs de boissons sucrées augmente de 16,7% à 20,4% entre 1996 et 2008.

Enfin, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) montre que la prévalence s’est « aggravée en cas d’appartenance à un milieu socio-économique défavorisé”. Chez les adultes, la prévalence de l’obésité a progressé d’environ 50% sur la période 2000-2009, tandis que celle du surpoids est stable.

La ministre a par ailleurs rappelé que 18 chartes d’engagement volontaire de progrès nutritionnel ont été signées avec de grands groupes industriels. Résultats,  20% des boissons rafraîchissantes sans alcool ont connu “des améliorations”, et 12% des biscuits et pâtisseries. Mais cela n’a fait baisser la consommation de sucre par personne et par jour que de 0,4%.

Roselyne Bachelot souhaite désormais mettre l’accent sur les actions en faveur des plus démunis ; le nécessaire renforcement de la prise en charge des personnes obèses ; le développement de la promotion de l’activité physique et de la lutte contre la sédentarité ; et enfin la lutte contre la dénutrition des personnes âgées, en partenariat avec le plan national « Bien vieillir ».
Source : ministère de la Santé

A Lire également

Comment réduire sa consommation de sel ? Selon une étude NutriNet-Santé, " la très grande majorité des hommes (95%) et des femmes (82%) ont un apport au sel supérieur à la norme de 6 grammes ...
Journée Européenne de l’Obésité les 8 et 9 juin 20... A l’occasion de la 3ème Journée Européenne de l’Obésité qui se déroulera les 8 et 9 juin prochains, en lien avec le Ministère de la Santé, le CNAO et ...
Rejoignez l’équipe de France contre le cancer du 2... À l’occasion de la Semaine nationale de lutte contre le cancer du 21 au 27 mars 2011, la Ligue contre le cancer appelle à la mobilisation avec l’équip...
Trop de sel retarderait la puberté Une étude menée par des chercheurs américains et présentée au Congrès européen d'endocrinologie à Dublin montre qu'une alimentation trop riche en sel ...
Obésité et surpoids : la cure thermale plus effica... L’AFRETh (Association Française pour la recherche Thermale) a rendu publique les résultats de l’étude Maâthermes. Il s’agit de la première étude scien...
La testostérone en baisse chez les jeunes papas Selon une étude américaine parue dans le journal de l’Académie américaine des sciences (PNAS), le niveau de testostérone des jeunes pères diminuerait ...
Guide nutrition : toutes les familles d’aliments d... Concilier plaisir et santé, c’est tout à fait possible ! Il n'y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments, et aucun n’est interdit. Certains sont ...
Journée mondiale du cœur: l’OMS appelle à ré... Alors que la Journée mondiale du cœur se déroule le 29 octobre, l’OMS appelle les pays à prendre des mesures contre la consommation excessive de sel a...
Alimentation : les Français ont la main trop lourd... Selon des résultats préliminaires de l'étude NutriNet-Santé publiés ce lundi, une grande majorité des hommes (95%) et des femmes (82%) ont encore un a...
Développement durable : les hôpitaux se mettent au... Le Ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno et la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot...
Dès 5 ans : “Confisqué!” Malin constate que son enseignante, mademoiselle Bonsoir, est encore absente. Depuis trois jours, c’est une horrible bonne femme qui la remplace : mad...
Toujours trop de sel dans les assiettes Les adultes devraient consommer moins de 2000 mg de sodium, soit 5 grammes de sel, et au moins 3510 mg de potassium par jour, selon l’Organisation mon...
Comment être cohérent avec son enfant au quotidien... "Je suis cohérent !" est un guide de développement personnel à destination des parents, qui sont invités à adopter une attitude crédible, à mettre leu...
Obésité chez l’enfant: un calcul simple pour... Les chercheurs d'une équipe internationale coordonnée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Unive...
La Fabrique à menus : un site qui génère vos menus... La Fabrique à menus, un générateur gratuit de menus mis en place sur le site mangerbouger.fr, propose des idées de menus de saison variés pour manger ...
Un petit anglais de trois ans déjà alcoolique ! Tristes statistiques du National Health Service (NHS)… Entre 2008 et 2010, treize enfants de moins de 13 ans ont ainsi été soignés pour alcoolisme en ...