En France, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. La consommation de sel s’est un peu réduite, celle de fruits et légumes a légèrement augmenté. Une tendance plutôt positive mais il reste des “efforts” à faire, selon le rapport de l’Igas. Notamment en faveur des plus démunis.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot présentait jeudi 6 mai le bilan de l’impact des PNNS (Programme national nutrition santé), dont le deuxième (2006-2010) arrive à échéance cette année. « Les chiffres à eux seuls attestent l’efficacité de la démarche », a souligné la ministre.

Parmi les points positifs de l’étude, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. Le nombre d’adultes consommant cinq fruits et légumes par jour a augmenté de 16% et la consommation de sucres a diminué de 10%.  Enfin, le pourcentage des adultes déclarant consommer du poisson au moins 2 fois par semaine est passé de 41,4 à 46,8% entre 1996 et 2008.

« De plus, deux tiers des français pratiquent une activité physique conforme aux repères du PNNS, c’est-à-dire 30 minutes d’activité physique au moins cinq fois par semaine », a souligné Roselyne Bachelot.

D’autre résultats sont plus mitigés, si les apports de sel ont baissé de 5,2% entre 1998 et 2006 chez les adultes, ce n’est pas le cas chez les garçons de 15-17 ans.  Le nombre des consommateurs de produits sucrés baisse un peu entre 2002 et 2008 (de 77,3% à 75,2%) mais celui des consommateurs de boissons sucrées augmente de 16,7% à 20,4% entre 1996 et 2008.

Enfin, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) montre que la prévalence s’est « aggravée en cas d’appartenance à un milieu socio-économique défavorisé”. Chez les adultes, la prévalence de l’obésité a progressé d’environ 50% sur la période 2000-2009, tandis que celle du surpoids est stable.

La ministre a par ailleurs rappelé que 18 chartes d’engagement volontaire de progrès nutritionnel ont été signées avec de grands groupes industriels. Résultats,  20% des boissons rafraîchissantes sans alcool ont connu “des améliorations”, et 12% des biscuits et pâtisseries. Mais cela n’a fait baisser la consommation de sucre par personne et par jour que de 0,4%.

Roselyne Bachelot souhaite désormais mettre l’accent sur les actions en faveur des plus démunis ; le nécessaire renforcement de la prise en charge des personnes obèses ; le développement de la promotion de l’activité physique et de la lutte contre la sédentarité ; et enfin la lutte contre la dénutrition des personnes âgées, en partenariat avec le plan national « Bien vieillir ».
Source : ministère de la Santé

A Lire également

Cancer de l’estomac : attention au sel ! En France, le cancer de l'estomac (cinquième cancer le plus fréquent) touche 9 000 nouveaux cas chaque année. Selon plusieurs études scientifiques, co...
“Soigner son enfant avec l’homéopathie... Ce petit livre de «pédiatrie pratique» du Dr Pierre Popowski, pédiatre homéopathe en région parisienne depuis 30 ans, a pour objectif d'apporter les r...
Produits amaigrissants : “il n’existe ... L'ANSM, l'agence française du médicament, vient de faire le point sur les risques liés à l'utilisation des produits de santé à des fins d'amaigrisseme...
Troubles du langage : un site pour mieux dépister ... La Fédération Nationale des Orthophonistes met en ligne le site info-langage.org dédié à la prévention des troubles du langage. Quand s'inquiéter ? Qu...
Guide nutrition : chaque famille d’aliments a sa p... Concilier plaisir et santé, c’est tout à fait possible ! Il n'y a pas vraiment de bons ou de mauvais aliments, et aucun n’est interdit. Certains sont ...
Vacances de Pâques : des activités bien-être pour ... Jusqu’au lundi 03 mai 2010, la Compagnie de Vichy propose une parenthèse bien-être en famille : pendant que les parents profitent des soins de la stat...
Lancement officiel de l’opération « 2011 : année d... La ministre de la Santé Roselyne Bachelot va lancer officiellement mardi 5 octobre 2010, l’opération « 2011, année des patients et de leurs droits ». ...
Alimentation: le hard discount pourrait-il faire g... Une étude de l’Inserm montre une association entre la fréquentation de certains hypermarchés et enseignes "hard discount" et l’excès de poids des clie...
Myopathie de Duchenne : une 1ère thérapie innovant... L’AFM-Téléthon s'est félicitée vendredi de l'avis favorable de l’Agence européenne du médicament concernant la mise sur le marché de l’Ataluren pour l...
Top 10 des fruits préférés des Français Dans le discours "manger au moins 5 fruits et légumes par jour" pour rester en bonne santé, il y a bien le mot "fruit". Or, selon une récente enquête ...
Un édulcorant 100% naturel cautionné par l’Union F... Bonne nouvelle pour les gourmands. L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) apporte sa caution au xylitol Miradent, un édulcorant 100% n...
Comment expliquer l’hôpital aux enfants et les ras... Quand un enfant est hospitalisé, c’est toute la fratrie qui est concernée. Pour rassurer et expliquer le séjour à l’hôpital aux plus jeunes, avec des ...
Développement durable : les hôpitaux se mettent au... Le Ministre du Développement durable Jean-Louis Borloo, la secrétaire d'Etat à l'Ecologie Chantal Jouanno et la Ministre de la Santé Roselyne Bachelot...
Scolarité : 1 enfant sur 4 éprouverait des difficu... Pour savoir quel impact l’ergonomie d'un stylo pouvait avoir dans l’apprentissage de l’écriture, TNS-Sofres a mené l’enquête* pour la société Stabilo ...
Comment prévenir les infections intestinales ? La bactérie Campylobacter est une cause majeure de maladies diarrhéiques d’origine alimentaire chez l’homme, rappelle l’Organisation mondiale de la Sa...
Syndrome d’Asperger : 95% ne sont pas diagnostiqué... En France, 400 000 personnes sont exclues de la société parce qu’elles sont atteintes d’un handicap méconnu en France : le Syndrome d’Asperger. Pourta...