En France, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. La consommation de sel s’est un peu réduite, celle de fruits et légumes a légèrement augmenté. Une tendance plutôt positive mais il reste des “efforts” à faire, selon le rapport de l’Igas. Notamment en faveur des plus démunis.

La ministre de la Santé Roselyne Bachelot présentait jeudi 6 mai le bilan de l’impact des PNNS (Programme national nutrition santé), dont le deuxième (2006-2010) arrive à échéance cette année. « Les chiffres à eux seuls attestent l’efficacité de la démarche », a souligné la ministre.

Parmi les points positifs de l’étude, le surpoids et l’obésité chez l’enfant est passé de 18 à 16 %. Le nombre d’adultes consommant cinq fruits et légumes par jour a augmenté de 16% et la consommation de sucres a diminué de 10%.  Enfin, le pourcentage des adultes déclarant consommer du poisson au moins 2 fois par semaine est passé de 41,4 à 46,8% entre 1996 et 2008.

« De plus, deux tiers des français pratiquent une activité physique conforme aux repères du PNNS, c’est-à-dire 30 minutes d’activité physique au moins cinq fois par semaine », a souligné Roselyne Bachelot.

D’autre résultats sont plus mitigés, si les apports de sel ont baissé de 5,2% entre 1998 et 2006 chez les adultes, ce n’est pas le cas chez les garçons de 15-17 ans.  Le nombre des consommateurs de produits sucrés baisse un peu entre 2002 et 2008 (de 77,3% à 75,2%) mais celui des consommateurs de boissons sucrées augmente de 16,7% à 20,4% entre 1996 et 2008.

Enfin, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) montre que la prévalence s’est « aggravée en cas d’appartenance à un milieu socio-économique défavorisé”. Chez les adultes, la prévalence de l’obésité a progressé d’environ 50% sur la période 2000-2009, tandis que celle du surpoids est stable.

La ministre a par ailleurs rappelé que 18 chartes d’engagement volontaire de progrès nutritionnel ont été signées avec de grands groupes industriels. Résultats,  20% des boissons rafraîchissantes sans alcool ont connu “des améliorations”, et 12% des biscuits et pâtisseries. Mais cela n’a fait baisser la consommation de sucre par personne et par jour que de 0,4%.

Roselyne Bachelot souhaite désormais mettre l’accent sur les actions en faveur des plus démunis ; le nécessaire renforcement de la prise en charge des personnes obèses ; le développement de la promotion de l’activité physique et de la lutte contre la sédentarité ; et enfin la lutte contre la dénutrition des personnes âgées, en partenariat avec le plan national « Bien vieillir ».
Source : ministère de la Santé

A Lire également

Un enfant sur cinq n’aurait jamais été chez ... Selon une enquête OpinionWay publiée vendredi, à l'occasion du colloque "Enfance et santé bucco-dentaire" organisé par le Collège national des chirurg...
Matières grasses, sel et sucre : comment choisir s... Les matières grasses, le sel et le sucre, nous consommons ces trois éléments sans forcément nous en rendre compte. Alors comment choisir nos aliments ...
Allergies : 38% des Français ont un enfant qui est... Selon les résultats d’une étude Ifop/Fondation Stallergènes, 38% des Français ont un enfant qui souffre d’allergie. Parmi ces enfants allergiques, 28%...
Ces Français qui choisissent de ne pas avoir dR... Selon une étude de l'Ined, 6,3 % des hommes et 4,3 % des femmes déclarent ne pas vouloir d'enfant. Un choix minoritaire dont la fréquence de déclarati...
Accident domestique : comment expliquer les danger... 1 enfant de moins de 5 ans meurt chaque jour en France des suites d’un accident de la vie courante. Les parents ont beau répéter « ne monte pas sur un...
Rejoignez l’équipe de France contre le cancer du 2... À l’occasion de la Semaine nationale de lutte contre le cancer du 21 au 27 mars 2011, la Ligue contre le cancer appelle à la mobilisation avec l’équip...
Un enfant sur trois ne sait pas reconnaître un poi... Les médecins de l’Association Santé Environnement France (ASEF),ont mené une enquête auprès de plus de 910 écoliers âgés entre 8 et 12 ans pour faire ...
Lancement officiel de l’opération « 2011 : année d... La ministre de la Santé Roselyne Bachelot va lancer officiellement mardi 5 octobre 2010, l’opération « 2011, année des patients et de leurs droits ». ...
Toujours trop de sel dans les assiettes L'Anses met en évidence une diminution de l'apport en sel depuis 2003, et, notamment, depuis 2008, suite à la baisse des teneurs en sel de certains pr...
Votre enfant vous pousse à bout ? Passez à la pare... Crise au supermarché, colères pour des broutilles, votre enfant refuse catégoriquement de s’habiller le matin, ou se dispute sans cesse avec ses frère...
Obésité: Air France veut faire payer double! Les personnes obèses vont payer près du double pour voyager avec Air France-KLM si elles sont dans l'incapacité de s'asseoir dans un seul siège d'avio...
Myopathie de Duchenne : une 1ère thérapie innovant... L’AFM-Téléthon s'est félicitée vendredi de l'avis favorable de l’Agence européenne du médicament concernant la mise sur le marché de l’Ataluren pour l...
Autisme : la HAS recommande un projet personnalisé... La Haute Autorité de Santé (HAS) et l'Agence nationale de l'évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anes...
La santé de son enfant en 1OO fiches pratiques Mieux qu’un recueil de conseils, ce livre informe et forme les parents pour qu’ils puissent évaluer précisément les maux de leur enfant, de la tête au...
Bisphénol A : des risques potentiels pour la femme... L’Anses publie aujourd’hui les résultats de l’évaluation des risques sanitaires associés au bisphénol A. Cet avis confirme les effets sanitaires point...
L’OMS veut réduire les apports en sucre L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer une consultation publique sur les apports en sucre. Une fois finalisées, ces lignes directri...