Cancer du col de l’utérus : une étude rassurante sur les vaccins anti-HPV

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et l’Assurance Maladie viennent de publier les résultats d’une étude menée sur 2,2 millions de jeunes filles, qui montrent que la vaccination contre les infections à papillomavirus humains (HPV) par Gardasil ou Cervarix n’entraîne pas d’augmentation du risque global de survenue de maladies auto-immunes.

Lire la suite

Gardasil : indications, effets indésirables… L'ANSM fait le point sur le vaccin

Alors qu’est lancée la polémique sur le vaccin Gardasil, l’Agence française du médicament (ANSM) a fait le point mardi sur la vaccination contre les papillomavirus humains (HPV). Elle rappelle que le rapport bénéfice/risque de ce vaccin reste favorable. En France, depuis sa mise sur le marché, plus de 5 millions de doses du Gardasil ont été distribuées.

Lire la suite

Une plainte déposée contre le vaccin Gardasil

Une jeune femme de 18 ans vient de déposer plainte auprès du parquet du tribunal de Bobigny en Seine-Saint-Denis contre le laboratoire Sanofi Pasteur, qui commercialise le vaccin contre le cancer de l’utérus Gardasil, et l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM).

Lire la suite

Cancer du col: le Haut Conseil de la santé publique recommande la poursuite de la vaccination

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient de publier en ligne un avis relatif au vaccin Gardasil® et à la stratégie de prévention globale des cancers du col de l’utérus. « Il n’existe aucune donnée actuelle susceptible de remettre en cause l’efficacité de ces vaccins », indique le HCSP qui recommande notamment la poursuite de la vaccination contre les papillomavirus.

Lire la suite

Cancer du col de l'utérus: une campagne de mobilisation et de dépistage

Le ministère de la Santé et l’Institut national du cancer (INCa) ont lancé aujourd’hui « la première campagne de mobilisation contre le cancer du col de l’utérus », dont plus de 3.000 cas sont diagnostiqués chaque année en France. Objectif : inciter les femmes de 25 à 65 ans à réaliser des frottis de dépistage tous les trois ans et à accroître la couverture vaccinale contre les HPV à l’origine de 70% des cancers du col utérin.

Lire la suite