Monoxyde de carbone : 5000 intoxications chaque annéeEn France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1000 d’entre elles doivent être hospitalisées, ces accidents pouvant laisser des séquelles à vie. 100 en décèdent.

A l’approche des fêtes de fin d’année, la Direction générale de la Santé appelle chacun à la plus grande vigilance quant à l’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint et des groupes électrogènes lors des rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles, …).

Il faut impérativement respecter les recommandations suivantes :

– N’installez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : il doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments.

– N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion.

– N’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid.

– Aérez quotidiennement votre habitation, même par temps froid. Le strict respect de ces consignes est impératif pour éviter le risque d’intoxication mortelle.

Qu’est-ce le monoxyde de carbone ?

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore et inodore. Sa densité est voisine de celle de l’air. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il se diffuse très vite dans l’environnement.

Il agit comme un gaz asphyxiant très toxique qui, absorbé en quelques minutes par l’organisme, se fixe sur l’hémoglobine :

– 0,1 % de CO dans l’air tue en une heure
– 1 % de CO dans l’air tue en 15 minutes
– 10% de CO dans l’air tuent immédiatement.

Il existe deux types d’intoxication :

photo : DRASS/DDASS– l’intoxication aiguë, qui entraîne une intervention des secours en urgence et se manifeste par des vertiges, une perte de connaissance, une impotence musculaire, voire un coma et le décès ;

– l’intoxication chronique, qui entraîne des maux de tête, des nausées, une confusion mentale. Difficilement détectable, elle peut entraîner, à la longue, des troubles cardiaques ou respiratoires. Ce type d’intoxication est actuellement suspectée de perturber le développement cérébral des enfants et notamment leur fonctionnement intellectuel.

En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Dans une majorité des cas, les accidents résultent :

– de la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné)
– de l’absence de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces calfeutrées, sorties d’air bouchées)
– du défaut d’entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d’appoint
– de la vétusté des appareils
– de la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes ..)
– de l’incompatibilité des différentes installations présentes dans un même logement (exemple : foyer ouvert et chaudière).

On observe souvent, lors d’accident, un cumul de défauts et d’autres facteurs cités.

Tous les types d’appareils, quel que soit le combustible utilisé, sont une source de monoxyde de carbone, en quantité variable selon la nature de ce combustible et la qualité de la combustion :

– les chaudières à bois, à charbon, à gaz, ou à fioul
– les chauffe-eau et chauffe-bain
– les inserts de cheminées, les poêles
– les chauffages mobiles d’appoint
– les cuisinières à bois, à charbon, ou à gaz
– les moteurs automobiles dans les garages
– les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur thermique fixe ou mobile
– les appareils « de fortune » type brasero

Source : ministère de la Santé

A Lire également

Monoxyde de carbone : une centaine de décès chaque... Avec la baisse des températures, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de...
Complémentaire santé : zoom sur les services dR... Avec la compétitivité et la forte concurrence du secteur, les complémentaires santé offrent de plus en plus de services annexes . C'est le cas des ser...
Grippe : une nouvelle campagne pour inciter à la v... L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne intitulée « Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ». Objectif : démontrer ...
Intoxication au monoxyde de carbone: adoptez les b... Alors qu'une nouvelle vague de froid s'abat sur la France, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) rappelle les bons ge...
Gériatrie : des accueillants familiaux de courte d... Chez les personnes âgées, les journées vécues dans un environnement étranger augmentent les risques de pertes de repères. Dans le Gard, l’association ...
Monoxyde de carbone : 465 personnes ont été exposé... Selon les informations publiées par l’Institut de veille sanitaire (InVS), 148 épisodes d’intoxication par le monoxyde de carbone (CO) ont été signalé...
Champignons : le nombre de cas d’intoxication en h... Face à l’augmentation du nombre de cas d’intoxication liés à la consommation de champignons signalés aux centres antipoison et de toxicovigilance, l’A...
Médicaments: les bénéfices-risques du Motilium réé... L’Agence européenne des médicaments (EMA) vient d'ouvrir une nouvelle réévaluation du bénéfice/risque concernant les médicaments à base de dompéridone...
Faut-il en avoir peur des antidépresseurs ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Grippe A (H1N1) : 993 000 consultations pour sympt... Du 23 au 29 novembre, la circulation du virus A (H1N1) 2009 continue à progresser sur l'ensemble du territoire, annonce l'InVS dans son dernier bullet...
CMU : une assurance pour tous ?   Si vous disposez de faibles ressources ou êtes en situation de précarité, des dispositifs spécifiques d’accès aux soins existent. Vous n’êtes bén...
Hospitalisation à domicile : le ministère et la HA... Dans l’objectif constant d’améliorer la continuité des parcours de santé, le ministère des solidarités et de la santé et la Haute autorité de santé on...
Mort subite du nourrisson : « Je dors sur le dos »... La mort subite du nourrisson (MSN) reste, malgré une diminution d'incidence majeure de 1500 décès à 300 par an après la campagne nationale menée en 19...
Intoxication par des champignons : rappel des reco... Face à une augmentation du nombre de cas d’intoxications par des champignons ces dernières semaines, la Direction générale de la Santé (DGS) et l’Inst...
Abus d’alcool: 2,5 millions de décès par an ... L'Organisation Mondiale de la Santé a rappelé lundi les ravages de l'abus d'alcool. Ce dernier, un des principaux facteurs de risque des maladies non ...
L’AVC, troisième cause de décès en France L'AVC reste à ce jour la première cause de handicap permanent de l'adulte dans les pays industrialisés et la troisième cause de décès en France où il ...