Entre crise, morosité, productivité, stress ou burn out, le monde du travail est souvent désigné coupable du mal-être des Français. Les chiffres avancés par l’Institut du Sommeil et de la Vigilance sont clairs : 20 à 40% des salariés se plaignent de leur sommeil, 56% de la population estiment que leurs problèmes de sommeil occasionnent au moins 1 nuisance dans le cadre professionnel. Le coût serait même supérieur à 400€ par employé et par an, dont plus de 80% serait à la charge de l’employeur.

Il est maintenant admis par la communauté scientifique et médicale que le manque de sommeil chronique ou un sommeil de mauvaise qualité affecte la productivité et l’innovation, touchant ainsi l’ensemble du monde du travail. Les effets en sont simples et lourds de conséquences :
• abaissement de la vigilance et de l’attention,
• diminution des capacités de concentration, de mémorisation et d’apprentissage,
• diminution de la productivité et des performances au travail : le taux d’absentéisme est multiplié par 2 pour les personnes souffrant de troubles du sommeil
• risques accrus d’accidents du travail et de trajets : la somnolence est ainsi la première cause d’accident mortel sur autoroute.

Sommeil: parent pauvre du bien être au travail ?
Bien que davantage pris en compte dans les programmes de bien être en entreprise, le sommeil et son impact sur la santé des salariés est loin d’être suffisamment traité alors que les impacts sur la santé des salariés sont bien réels.
Le manque de sommeil chronique, ou le sommeil de mauvaise qualité, engendre obésité, diabète, maladies cardiovasculaires, complications respiratoires, troubles psychologiques, psychiatriques et neurologiques et augmentation du risque de cancer (augmentation du cancer du sein de 30% chez les femmes travaillant la nuit selon une étude de l’Inserm de juin 2012).
Or, les rythmes de sommeil sont largement contrariés par notre mode de vie : hyper connectivité, manque de distinction entre vie professionnelle et vie personnelle, augmentation du stress…
A titre de comparaison 17h d’éveil continu équivaudrait à une alcoolémie de 0,5g/l en termes d’effet sur le corps et sur la concentration. En cas, d’éveil durant 24 heures, cela serait similaire à une alcoolémie de 1g/l.

5 pistes pour un sommeil réparateur
Certains changements dans la vie quotidienne sont simples à mettre en place pour remédier à cette carence de sommeil :
– Une nuit doit être de 7 heures minimum pour un adulte (rares sont ceux qui en deçà ont un temps de sommeil considéré comme insuffisant pour un repos satisfaisant).
– Une sieste peut être réparatrice mais attention à sa durée : 30 minutes maximum.
– Les activités intellectuelles et sportives sont à proscrire le soir car elles retardent l’endormissement. Il faut donc être vigilant aux premiers signes de sommeil et aller se coucher dès qu’on en ressent le besoin.
– Adopter une hygiène de vie saine : heures de sommeil régulières, hygiène alimentaire, pratique sportive… qui seront aussi bonnes pour le sommeil que pour l’état de santé général.
– Le ronflement régulier est à prendre au sérieux car cela peut être un des signes d’une potentielle apnée du sommeil. Or les apnéiques souffrent de nombreux troubles de santé : hypertension, diabète, risques cardiaques, baisse de la libido…. En termes de productivité, ils sont sujets à des accidents du travail et des arrêts maladies deux fois plus nombreux et à un absentéisme 2,5 fois plus important. Des solutions contre l’apnée du sommeil existent : des Orthèse d’Avancée Mandibulaire par Oniris (très simples et rapide), petit pacemaker (nécessite une chirurgie)…

A Lire également

La rougeole toujours présente en France Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), près de 14.500 cas - dont six mortels - de rougeole ont été recensés depuis le début de l’année en France...
Rougeole: près de 500 cas depuis le 1er janvier en... Selon les derniers chiffres de l'Institut de veille sanitaire (InVS), quelque 473 cas de rougeole ont été signalés au système de surveillance depuis l...
Apnée du sommeil : un nouveau dispositif testé pou... L'équipe du Pr Chabolle, chef du service ORL de l'hôpital Foch de Suresnes, teste pour la 1ère fois en France un nouveau dispositif pour améliorer la ...
Sommeil : un livre pour démêler le vrai du faux !... Rédigé par des spécialistes, praticiens et chercheurs, ce livre publié par la Fondation April a pour objectif de vous donner les clés pour faire les b...
Les Français veulent plus de temps pour se détendr... Selon les résultats de l’enquête Bion-Ipsos, pour la plupart des Français, la vie se transforme insidieusement en course contre la montre pour tout gé...
Appli sommeil : encore plus simple Pour mieux gérer son sommeil sur son smartphone, l'application sommeil Misfit Beddit 2.0 se dote d’un nouveau design offrant davantage de simplicité d...
Une meilleure hygiène de vie chez les garçons ? Selon une enquête de l'Insee, les garçons estiment, un peu plus souvent que les filles, avoir une alimentation « plutôt » ou « bien » équilibrée (resp...
Le manque de sommeil ferait manger davantage et pl... Une étude publiée mardi par la revue britannique Nature Communications montre que le manque de sommeil mènerait à manger en plus grande quantité mais ...
Journée du sommeil : 53% des adolescents ont des d... Les résultats d’une enquête  Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer menée auprès de 801 jeunes âgés de 15 à 18 ans montrent  que 53% des adolescents déc...
La 15ème Journée du Sommeil se déroulera le 27 mar... A l’occasion de la 15ème Journée du Sommeil® qui se déroulera le 27 mars prochain, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) fera le po...
« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique p... L’Inpes diffuse le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure...
Pour un coeur en bonne santé : dormez 7 heures par... Angine de poitrine, crise cardiaque ou encore accident vasculaire cérébral... Selon une étude publiée par des chercheurs américains dans le journal Sl...
Avec l’âge, la qualité du sommeil s’améliore... Selon des chercheurs suisses de l’Université de Lausanne, le sommeil des séniors, bien que plus court, serait plus réparateur que chez les personnes p...
Journée du Sommeil, le 28 mars 2014 A l’occasion de la 14e édition de la Journée du Sommeil® qui se déroule vendredi 28 mars 2014, près de 60 centres de sommeil et structures spécialisée...
Le monde appartient à ceux qui se couchent tôt ! Combien de temps entre le moment où l'on se couche et celui où l'on s'endort véritablement ? On ne s'est jamais « amusés » à compter mais très certain...
Plus de 60% des étudiants affirment souffrir d’au ... Insomnies, réveils nocturnes, nuits courtes… Plus de 60% des étudiants affirment souffrir d’au moins un trouble du sommeil. À l’occasion de la 18èm...