VIH/Sida: le dépistage concerne tout le monde

En France, sur les 150 000 personnes contaminées par le VIH, 50 000 ne le savent pas. La journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre 2011 est l’occasion pour l’Inpes et le ministère en charge de la santé de poursuivre leur action d’incitation au dépistage.
Des millions de Français n’ont jamais effectué de test de dépistage du sida car ils ne se sentent pas concernés ou n’ont pas l’impression d’avoir pris de risque. L’engagement du plus grand nombre dans une démarche de dépistage est l’un des moyens qui permettra d’enrayer l’épidémie et d’atteindre les objectifs fixés par le plan national de lutte contre le VIH/sida et les autres IST 2011-2014, souligne le ministère de la Santé.
Avec pour message « Aujourd’hui, 50 000 personnes sont atteintes par le VIH sans le savoir. Faites-vous dépister. Parlez-en à votre médecin », la campagne invite les publics les plus exposés mais aussi les personnes qui ne se sentent pas concernées par le VIH à faire le test.
En complément, l’affiche En France, 50 000 personnes vivent avec le virus du sida sans le savoir (pdf, 552 Ko) est publiée dans la presse quotidienne gratuite et nationale, ainsi que dans les magazines télé.
Par ailleurs, une nouvelle affiche 2011 « Le dépistage fait partie de votre vie sexuelle. Faites le test du VIH et des autres IST » sera déployée dans les caisses d’allocations familiales, lycées, discothèques, cabinets médicaux, associations, etc.
En direction des homosexuels
Le dispositif de l’Inpes comportera aussi des actions spécifiques en direction des homosexuels. Une recommandation pour effectuer le test au minimum une fois par an, voire autant de fois que nécessaire sera relayée courant décembre via la rediffusion de bannières web sur des sites communautaires, d’annonces dans la presse gay, et d’une application « calendrier », développée pour le site www.prends-moi.fr et disponible sur les mobiles qui permet de planifier plusieurs dépistages dans l’année.
En direction des migrants et des habitants des DOM
Les migrants originaires d’Afrique subsaharienne, autre population fortement touchée par la maladie seront aussi interpellés par des outils spécifiques comme l’affiche « 50 000 », déployée dans les lieux qu’ils fréquentent. L’affiche sera également diffusée dans les Antilles et la Guyane.
La journée 2011 de l’Organisation mondiale de la santé et du Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida (Onusida)
Source : Inpes