VIH: un nombre élevé d’infections chez les plus de 50 ans

Selon une étude publiée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  les traitements « qui allongent la durée de survie », les rapports non protégés et une activité sexuelle prolongée grâce au Viagra, sembleraient être la cause d’un nombre « étonnamment élevé » d’infections par le sida chez les plus de 50 ans.

Selon l’étude, aux Etats-Unis, le nombre de 50 ans et plus parmi la totalité des séropositifs est passée de 20 à 25% entre 2003 et 2006. Au Brésil, le nombre de séropositifs de plus de 50 ans a doublé entre 1996 et 2006, « bondissant de 7,5 à 15,7 cas pour 100.000 habitants ». Un phénomène « inquiétant » selon l’OMS qui souligne que le nombre de personnes de plus de 50 ans infectées par le VIH « pourrait augmenter à travers le monde ».
Une « pénurie » d’informations
Les auteurs soulignent par ailleurs « une pénurie » d’informations, les 50 ans et plus n’étant pas considérés comme une population à risque. « Les médecins soumettent rarement leurs patients âgés à un test VIH, si bien que le diagnostic est souvent tardif », explique les auteurs de l’étude.
Des rapports non protégés
Parmi les facteurs d’explications de ce phénomène, les traitements « qui allongent la durée de survie », néanmoins les experts de l’OMS « soupçonnent aussi que beaucoup de personnes âgées infectées ont contracté le virus à un âge avancé ». En effet, pour les auteurs, cette tendance serait principalement la cause d’une activité sexuelle prolongée,  notamment grâce au Viagra, mais avant tout de rapports non protégés. L’étude soulignant les 50 ans et plus  sont « moins enclins que les jeunes générations à avoir des rapports protégés ».
Source : communiqué OMS