Statines: la HAS prône le "bon usage"La Haute Autorité de Santé (HAS) a réagi jeudi à la polémique soulevée par la prochaine sortie du livre du Pr Philippe Even qui condamne le recours aux statines dans la prise en charge de l’hypercholestérolémie. Elle rappelle ainsi le bon usage de ces médicaments et appelle les patients à ne pas interrompre leur traitement sans en avoir discuté avec leur médecin.

“Depuis plusieurs mois, des affaires ont secoué le monde de la santé. Le scandale du Mediator mais également celui des prothèses mammaires, les débats autour des pilules de 3ème génération ont pu entamer la confiance des Français dans le système de santé. La sortie annoncée dans les prochains jours d’un nouveau livre très critique sur les statines risque d’augmenter encore cette défiance à l’égard des traitements existants et de ceux qui les prescrivent chaque jour pour soigner”, estime la Haute autorité de Santé.

Selon la HAS, “les statines ont une place dans la prise en charge de certains patients car elles sont associées à une baisse de la mortalité totale d’environ 10% et du risque de survenue d’un accident cardio-vasculaire (infarctus du myocarde notamment)”. Des résultats issus de l’analyse critique qu’elle a menée en 2010, avec l’appui d’experts méthodologistes, de très nombreuses études parmi lesquelles elle en a retenu 91 ayant inclus 170 000 patients.

Dans ses avis, la HAS insiste sur le fait qu’en prévention secondaire – c’est-à-dire après un accident cardio-vasculaire, infarctus, AVC – “l’intérêt des statines est indiscutable”. Elle a également considéré qu’en prévention primaire (avant un accident), les statines sont à réserver aux personnes qui sont à haut risque c’est-à-dire qui cumulent plusieurs facteurs de risque tels qu’un diabète, une HTA, un tabagisme… “Par contre, dans le cas d’une hypercholestérolémie non familiale isolée, il n’a pas été démontré que la prescription de statines était efficace. Le traitement par statine n’est alors pas justifié”, précise-t-elle.

“Un certain mésusage des statines en France”

Néanmoins, la HAS constate un certain mésusage des statines en France : “un recours abusif aux statines en prévention primaire – en regard notamment des effets secondaires possibles de ces molécules -chez des personnes qui ne sont pas à haut risque, en même temps qu’un défaut de prescription de statines chez des patients qui le justifieraient”. La HAS rappelle qu’elle a élaboré pour les établissements de santé un objectif de prescription d’une combinaison de traitements après infarctus du myocarde qui inclut les statines.

“Inquiéter les malades, provoquer leur défiance vis-à-vis d’un traitement utile et vis-à-vis des médecins qui prescrivent leur traitement n’est pas responsable. Faire courir le risque d’arrêter leur traitement à des malades qui en ont réellement besoin fait porter une responsabilité lourde à l’auteur de ce livre”, estime enfin la HAS, invitant les patients à ne pas interrompre leur traitement sans en avoir discuté avec leur médecin.

Source : HAS

A Lire également

Une contraception mieux adaptée au profil de chacu... A l'occasion du lancement le 18 mai de la campagne « La contraception qui vous convient existe» de l'INPES, la Haute Autorité de Santé met à la dispos...
Faut-il continuer à prendre des statines ? Un taux élevé de cholestérol est un des facteurs de risque des accidents cardiovasculaires, au même titre que le diabète, le tabagisme, une tension tr...
Hypercholestérolémie Familiale: le 1er site intern... Le site www.info-hf.fr se veut didactique et propose une information référencée, illustrée avec des schémas et des vidéos, afin de mieux comprendre la...
Cancer du col de l’uterus : vers un dépistage orga... La Haute autorité de santé (HAS) recommande la mise en place d'un dépistage organisé du cancer du col de l'utérus, qui touche chaque année en France 3...
Cholestérol: les Français négligent le dépistage... Du 2 au 14 mai 2011, dans 5 villes de France, des professionnels de santé iront à la rencontre des Français pour délivrer des conseils personnalisés a...
ALD : les guides pratiques pour les patients Afin de mieux informer les patients et leurs familles sur les maladies classées ALD (affection de longue durée) , la Haute Autorité de Santé met à leu...
Les olives, un véritable allié santé ! Riche en bienfaits naturels, l'Olive est l'ingrédient incontournable du fameux régime méditerranéen. Focus sur ses atouts santé qui en font un véritab...
Vers un dépistage volontaire et généralisé du VIH ... Dans ses dernières recommandations, la Haute Autorité de Santé (HAS) suggère que le dépistage du virus du sida soit proposé à toute la population de 1...
Anticoagulants : la HAS a réévalué leur service mé... La Commission de la Transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) vient de réévaluer les trois anticoagulants oraux d’action directe (Eliquis®, Pra...
Manger une pomme par jour contre le cholestérol ! Selon des chercheurs de l’Université d'Oxford, manger une pomme par jour pourrait prévenir 8 500 morts par maladies cardiovasculaires par an chez les ...
Cholestérol: plusieurs sociétés savantes et associ... Plusieurs sociétés savantes et associations de patients ont dénoncé lundi, dans un communiqué commun, une "absurde remise en cause" des statines par l...
Hôpitaux, cliniques : ouverture du site public d’i... Scope Santé, le site d’information publique sur la qualité et la sécurité des soins dans les hôpitaux et cliniques, a été lancé jeudi 28 novembre par ...
Zoom sur les AGT (acide gras transversal) Qu’est-ce que les AGT ? Les acides gras sont les principaux constituants des matières grasses. Il existe deux sortes d’acides gras : les acides gras s...
Hôpital ou clinique ? ComparHospit, un nouveau ser... « Quels sont les établissements de santé proches de chez moi les plus adaptés pour soigner mon problème de santé ? »  ComparHospit est un nouveau serv...
Arrêter de fumer : les substituts nicotiniques plu... La Haute Autorité de Santé (HAS) a fait le point mardi sur les méthodes d’arrêt du tabac efficaces ainsi que sur la cigarette électronique. Le HAS rec...
Diététique, activités physiques, traitements psych... " Sortir d'une prise en charge essentiellement centrée sur le médicament et de l'influence symbolique qu'il exerce constitue un enjeu de santé publiqu...