Selon une équipe de chercheurs du CNRS (1), l’amylase, une enzyme présente notamment dans la salive, jouerait un rôle clef dans le développement de l’obésité.

“L’amylase salivaire (AMY1) est un gène présent de manière répétée chez l’espèce humaine et pouvant varier de une à vingt copies en fonction des individus. Une diminution du nombre de copies de ce gène servant à digérer les sucres complexes (amidons) favorise l’obésité.”, expliquent les chercheurs.

En effet, les chercheurs montrent que les personnes qui ont le plus petit nombre de copies d’amylase salivaire (et ainsi peu d’enzyme amylase dans leur sang) ont un risque multiplié par 10 de devenir obèses. Chaque copie de ce gène en moins augmente de 20% le risque d’obésité. Ces travaux, publiés le 30 mars 2014 dans Nature Genetics, démontrent pour la première fois le lien génétique entre la digestion des glucides complexes et l’obésité.

“Il existe 2 formes d’amylase, l’une produite par le pancréas et l’autre par les glandes salivaires et seule la forme salivaire semble associée à l’obésité”, soulignent les chercheurs. “On ne connait pas encore pourquoi la déficience en amylase salivaire favorise l’obésité : deux hypothèses sont envisagées. D’une part la mastication des aliments et leur digestion partielle dans la bouche pourrait avoir un effet hormonal entraînant la satiété qui serait diminuée en cas de déficience en AMY1. D’autre part, la mauvaise digestion des amidons pourrait modifier la flore intestinale et ainsi contribuer indirectement à l’obésité voire au diabète (…)” ,poursuivent-ils.

Selon les scientifiques, ces résultats ouvrent une piste nouvelle de la prédisposition génétique à l’obésité passant par la digestion des glucides complexes et leur action sur la flore bactérienne de l’intestin. Ils ouvrent des perspectives importantes de prévention et de traitement plus efficaces de l’obésité prenant en compte la digestion des aliments et leur devenir intestinal.

 Source : CNRS

(1) Les travaux ont été réalisés par l’équipe franco-britannique coordonnée par le professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS /Université Lille 2/Institut Pasteur de Lille) et Imperial College London, en collaboration avec des chercheurs anglais, suédois, qataris et de Singapour. Côté français sont aussi impliqués des laboratoires rattachés à : l’Inserm, l’Université Paris-Sud, l’Université Paris Diderot, l’Université de Lorraine ainsi que le CHRU de Lille et l’AP-HP.

A Lire également

Diabète : une semaine de dépistage du 6 au 13 juin... La Semaine du Dépistage du Diabète, organisée par la Fédération Française des Diabétiques, se déroule du 6 au 13 juin 2015. Objectif : inciter le plus...
Malades chroniques à domicile : comment améliorer ... Philips Electronics et Achmea Health s'associent pour développer des solutions de soins innovantes destinées à améliorer l'autonomie des malades chron...
Contre l’obésité “ce que l’on boit est... Pour lutter contre l'obésité, "ce que l’on boit est aussi important que ce que l’on mange". C'est le constat tiré par l'ICCR, (Chaire Internationale s...
La première carte génétique de l’obésité sév... Selon une étude parue dans Nature Genetics, des chercheurs français ont identifié trois nouveaux gènes associés à l'obésité et à la prise de poids. M...
Obésité et surpoids en recul chez les enfants Le surpoids et l'obésité ont reculé chez les jeunes enfants, passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006, selon une enquête nationale de la Dre...
Journée Européenne de l’Obésité (JEO,) le 24... « Stop aux diktats ». C'est le thème de la 4e édition de la journée européenne de l'obésité qui se déroule le 24 et 25 mai 2013 dans toute la France e...
Obésité : l’abus d’oméga 6 et le défic... Selon les résultats d'une étude menée par des chercheurs du CNRS, de l'INRA et de l'Université de Nice-Sophia Antipolis, l'association entre une conso...
Obésité: 20 millions de Français en surpoids! 20 millions de Français en "surpoids" ou obèses! En douze ans, la population a grossi en moyenne de 3,1 kg et son ventre s'est arrondi de 4,7 cm en mo...
Obésité chez l’enfant: un calcul simple pour... Les chercheurs d'une équipe internationale coordonnée par le Professeur Philippe Froguel du laboratoire Génomique et maladies métaboliques (CNRS/Unive...
Le gouvernement lance le Plan obésité 2010-2013 Le ministère de la Santé a annoncé, le 20 juillet, le lancement du Plan obésité 2010-2013. Objectif : mieux prendre en compte la complexité de l'obési...
Taxe sodas : 58% des Français la désapprouvent Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour le Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes, les Français désapprouvent à 58% la taxe sodas. ...
Si maman grossit, bébé aussi… Les femmes qui prennent beaucoup de poids pendant leur grossesse auraient plus de risques de donner naissance à un bébé plus gros que les autres… Jusq...
Phénylcétonurie : un site internet pour mieux comp... Ce site internet consacré à la phénylcétonurie (PCU), une affection métabolique congénitale rare, a pour objectif de mettre à la disposition des patie...
L’OMS recommande de réduire les apports en sucre c... L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de recommander de ramener l’apport en sucres libres à moins de 10% de la ration énergétique totale che...
Une prime sur salaire pour perdre du poids Aux USA, le taux d'absentéisme des salariés obèses est tel que certains employeurs offrent une prime à ceux qui prennent soin de leur ligne. C'est le ...
Amour et obésité Amour et obésités, est le thème d'actualité en ligne aujourd'hui sur le blog du Think Tank ObésitéS. En ce jour de Saint Valentin, Sylvie Benkemoun, p...