En France, 150 000 personnes seraient touchées par la maladie de Parkinson. Cette maladie neurologique progressive provoque  une dégénérescence des cellules nerveuses de certaines régions du cerveau. Elle fait l’objet de nombreuses recherches menées par les industriels tant pour tenter de la guérir que pour ralentir son évolution.

Les causes exactes de la dégénérescence des neurones à dopamine dans la maladie de Parkinson sont encore inconnues, mais les scientifiques s’entendent pour dire qu’un ensemble de facteurs génétiques, environnementaux et du vieillissement intervient. Le traitement de la maladie de Parkinson est principalement médicamenteux. Actuellement, la maladie de Parkinson ne se guérit pas. L’objectif des traitements est de contrôler et de soulager les symptômes de façon à ce que les patients puissent continuer à avoir une bonne qualité de vie aussi longtemps que possible.

Des pistes d’avenir

D’ici à 2025, on pourra traiter préventivement les personnes qui présentent un risque de développer la maladie de Parkinson. Grâce à l’intégration de données génétiques, épigénétiques et à l’utilisation de biomarqueurs, les sujets à fort risque seront identifiés et pourront bénéficier d’une thérapeutique préventive et personnalisée. Dans les formes génétiques de la maladie, la prévention pourra prendre la forme d’une thérapie génique. Pour les autres patients qui développeraient malgré tout la maladie, des interventions à visée curative seraient réalisées, telles que l’utilisation de cellules souches programmées pour s’intégrer dans les réseaux de neurones défectueux.

Les entreprises du médicament cherchent à la fois à traiter la maladie de Parkinson et à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. Elles développent actuellement 36 molécules contre la maladie de Parkinson tant pour la guérir que pour ralentir son évolution. Elles ont mis au point, à partir de recherches identifiant la dégénérescence des neurones à dopamine, plusieurs générations de traitements, de la L-DOPA aux inhibiteurs des monoamines oxydases (IMAO), en passant par les agonistes dopaminergiques. Ces traitements, qualifiés de « symptomatiques », ont pour vocation de renforcer ou de remplacer la dopamine déficiente, de façon à limiter les symptômes qui sont liés à l’affaiblissement de la transmission dopaminergique cérébrale.

Enfin, elles travaillent actuellement à la mise au point d’autres traitements, qui ont pour vocation de s’opposer au processus dégénératif lié à la maladie, de façon à ralentir son l’évolution, voire à la stopper. Ces traitements sont dits « neuroprotecteurs » : ils visent à protéger les neurones à dopamine.

Source : Leem

A Lire également

Journée mondiale contre le sepsis L’Institut Pasteur organise ce vendredi 12 septembre la 1ère édition en France de la Journée mondiale contre le sepsis. A cette occasion, des conféren...
Journée mondiale contre l’hépatite, le 28 ju... Aujourd’hui, seule une personne sur 20 sait qu’elle a une hépatite et seulement une sur 100 est traitée. À quelques jours de la Journée mondiale contr...
Journée Internationale des infirmières : 93% des F... À l’occasion de la Journée Internationale des Infirmières ce 12 mai, un sondage* réalisé pour la MNH par Odoxa, montre que les Français plébiscitent l...
Parkinson : soulager les douleurs neuropathiques Une étude conduite chez seize patients indique que la stimulation cérébrale profonde, utilisée pour traiter les symptômes moteurs de la maladie de...
Journée mondiale contre l’ostéoporose : « Ai... À l'occasion de la Journée mondiale contre l'ostéoporose qui se déroule ce 20 octobre, la Fondation internationale contre l'ostéoporose (IOF - Interna...
Tabagisme : halte aux idées reçues ! A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, une nouvelle campagne de sensibilisation nationale diffusée du 23 mai au 30 juin 2016 entend dire halt...
La santé digitale dans le diabète en infographie Aujourd’hui 20% des personnes diabétiques utilisent au moins une application mobile pour gérer leur maladie. Diabetes Care propose une infographie sur...
Journée Mondiale du Lymphome: une tournée en bus e... L’association France Lymphome Espoir organise pour la 7ème année consécutive l’édition française de la Journée Mondiale du Lymphome, le 15 septembre 2...
Maladies neurodégénératives : près d’un Fran... Selon une enquête TNS Sofres (*) menée pour l'Espace éthique, face aux enjeux de leur vie professionnelle et personnelle, la quasi-totalité des França...
Journée mondiale du lymphome, le 1er cancer chez l... A l’occasion de la 7ème journée mondiale du lymphome, un bus événementiel parcourra 8 villes françaises (Caen, Paris, Reims, Strasbourg, Lyon, Cle...
Une semaine de dépistage des troubles de la colonn...  A l’occasion de la journée mondiale de la colonne vertébrale du 16 octobre prochain, l’association française de chiropraxie (AFC), mobilisera la prof...
La Journée mondiale contre l’hépatite se tient sam... La 2ème Journée mondiale contre l’hépatite organisée par l’OMS se tiendra samedi 28 juillet 2012. La Direction générale de la santé souhaite rappeler ...
9e Semaine Nationale du Rein du 8 au 15 mars 2014 Du 8 au 15 mars 2014 se déroule en France la 9e Semaine Nationale du Rein. En France, 3 millions de personnes souffrent d'une maladie rénale et beauco...
Journée Mondiale du Psoriasis : une vidéo pour déd... À l’occasion de la 12ème Journée Mondiale du Psoriasis, France Psoriasis propose une nouvelle vidéo humoristique, #LaDoudoune, destinée aux adolescent...
Journée internationale de l’audition, le 3 mars 20... A l’occasion de la Journée internationale de l’audition, organisée chaque année le 3 mars, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance «Écouter sa...
Autisme : un parent sur deux mécontent des soins d... À l'occasion de la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme qui se déroule le 2 avril, Doctissimo et la Fondation FondaMental ont présenté les ...