L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) rapporte les  résultats d’une étude américaine  publiée dans la revue médicale American Journal of Obstetrics & Gynecology. Selon cette dernière, l’exposition professionnelle aux médicaments anticancéreux multiplierait par 2 les risques de fausse couche chez les infirmières. D’autres agents couramment utilisés par le personnel soignant (produits de stérilisation, les rayons X) augmenteraient également les risques d’avortement spontané.

Au travail, les soignants peuvent être exposés à de nombreux agents susceptibles de présenter un risque pour la reproduction (médicaments, rayonnements ionisants, désinfectants…). Une équipe de chercheurs américains a étudié les liens possibles entre l’exposition à ces nuisances professionnelles et le risque d’avortement spontané chez les infirmières.

Pour cela les scientifiques ont analysé les données recueillies auprès de 116 430 infirmières américaines âgées de 25 à 42 ans. Ils se sont intéressés aux 7 482 femmes ayant été enceintes et ayant travaillé durant leur grossesse. Chacune d’elle a été interrogée sur ses conditions de travail (horaires, travail de nuit, port de charge…) ainsi que son utilisation d’agents potentiellement nocifs : gaz anesthésiant, chimiothérapie, médicament antiviraux, agents de stérilisation, rayon x…

Pour 10 % des infirmières interrogées (775 cas) la grossesse a été interrompue par une fausse couche avec des taux variables selon les services : 8,4 % dans les services de chirurgie contre 13,1 % dans les services spécialisés dans le traitement du cancer. L’étude montre notamment que les soignantes exposées à des traitements anticancéreux (cyclophosphamide, fluorouracile, étoposide) présentaient un risque près de 2 fois plus élevé (+ 94%) de risque de fausse couche.

L’exposition aux produits utilisés pour la stérilisation du matériel (oxyde d’éthylène, formaldéhyde, glutaraldéhyde) et aux rayons X est également associée à une augmentation des risques d’avortement spontané mais dans des proportions moindres.

Cette étude vient confirmer ainsi les résultats d’autres recherches, notamment françaises, publiées depuis une vingtaine d’années. “Les conditions actuelles d’exposition se sont améliorées depuis mais ces travaux doivent cependant nous rappeler l’importance de prendre en compte le plus en amont possible les risques liés aux produits anticancéreux en cas de grossesse”, souligne l’Institut.

“Les infirmières ne sont pas les seules exposées : les risques concernent également les aides soignantes, les employées de ménage et les ambulancières. Les expositions peuvent en effet survenir lors de la préparation et de l’administration des traitements mais également lors de la manipulation des déchets de soin des patients”, rappelle enfin l’INRS.

Source : INRS

A Lire également

Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Cancer : le nombre de malades traités par chimioth... L’INCa a publié vendredi son rapport qui recense et analyse les évolutions récentes de la pratique de la chimiothérapie des cancers dans les établisse...
« Mères porteuses, ces femmes qui portent nos bébé... Elizabeth Tchoungui propose, le lundi 1er mars 2010 sur France 5, une émission consacrée aux mères porteuses dans « Les maternelles ». Au programme, ...
Une appli pour faciliter la prise en charge des pl... Urgo Medical vient de lancer une application astucieuse pour faciliter la prise en charge des plaies et de la cicatrisation à destination des infirmiè...
Assistance médicale à la procréation : trois techn... Face à l'infertilité et la stérilité, différentes techniques d’Assistante Médicale à la Procréation (APM) sont ’hui proposées : insémination artificie...
Elle accouche alors qu’elle pensait avoir un... Déni de grossesse - Gwendoline, 19 ans, pensait à une sévère gastro-entérite lorsqu'elle a été prise de violentes douleurs abdominales dans la nuit. S...
Vivez une grossesse zen avec la sophrologie Vivre sereinement sa grossesse n'est pas toujours aussi simple. La sophrologie peut être une technique de relaxation efficace pour les femmes enceinte...
Grossesse: les pieds des femmes s’allongent ... Saviez-vous qu'après une 1ère grossesse, les pieds des femmes peuvent s'allonger de 2 à 10 mm ? C'est la conclusion d'une étude américaine parue dans ...
Grossesse : les femmes qui ronflent accoucheraient... Une étude de l’université du Michigan publiée dans la revue Sleep révèle que les femmes qui ronflent deux à trois nuits par semaine ont un risque plus...
Une femme de 84 ans portait un fœtus mort depuis 4... Phénomène médical extrêmement rare, un nouveau cas de lithopedion ou « bébé pierre » a été rapporté en Colombie où une femme de 84 ans hospitalisé...
Mode grossesse : soignez votre look en vous inspir... Adoptez la star attitude pendant votre grossesse ! Pour vous habiller comme Jennifer Lopez, Naomi Watts ou Heidi Klum, mais à partir de 29,90€, rien d...
Epidémie de Zika : des recommandations pour les fe... Alors qu'un hôpital danois a annoncé mardi soir un des premiers cas de virus Zika en Europe, le Ministère de  de la Santé  vient d'émettre des recomma...
Grossesse : 7 femmes enceintes sur 10 concernées p... Une étude menée par l’institut Ifop pour le laboratoire Maternov révèle que 72% des femmes enceintes déclarent avoir souffert de nausées pendant toute...
Grossesse : attention aux antalgiques ? Selon une étude conduite par des chercheurs danois et français, l'usage par des femmes enceintes d'antalgiques légers comme le paracétamol, l'aspirine...
“Le Grand livre de la fertilité” : un ... À partir de quand faut-il s’inquiéter de ne pas être enceinte ? Quelles sont les étapes de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) ?... Alors que...
Votre premier jour avec bébé Après 9 mois d’attente, vous venez d’accoucher. Bébé est là ! Profitez de ce premier jour magique pour découvrir votre nourrisson. Suivez pas à pas se...