L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) rapporte les  résultats d’une étude américaine  publiée dans la revue médicale American Journal of Obstetrics & Gynecology. Selon cette dernière, l’exposition professionnelle aux médicaments anticancéreux multiplierait par 2 les risques de fausse couche chez les infirmières. D’autres agents couramment utilisés par le personnel soignant (produits de stérilisation, les rayons X) augmenteraient également les risques d’avortement spontané.

Au travail, les soignants peuvent être exposés à de nombreux agents susceptibles de présenter un risque pour la reproduction (médicaments, rayonnements ionisants, désinfectants…). Une équipe de chercheurs américains a étudié les liens possibles entre l’exposition à ces nuisances professionnelles et le risque d’avortement spontané chez les infirmières.

Pour cela les scientifiques ont analysé les données recueillies auprès de 116 430 infirmières américaines âgées de 25 à 42 ans. Ils se sont intéressés aux 7 482 femmes ayant été enceintes et ayant travaillé durant leur grossesse. Chacune d’elle a été interrogée sur ses conditions de travail (horaires, travail de nuit, port de charge…) ainsi que son utilisation d’agents potentiellement nocifs : gaz anesthésiant, chimiothérapie, médicament antiviraux, agents de stérilisation, rayon x…

Pour 10 % des infirmières interrogées (775 cas) la grossesse a été interrompue par une fausse couche avec des taux variables selon les services : 8,4 % dans les services de chirurgie contre 13,1 % dans les services spécialisés dans le traitement du cancer. L’étude montre notamment que les soignantes exposées à des traitements anticancéreux (cyclophosphamide, fluorouracile, étoposide) présentaient un risque près de 2 fois plus élevé (+ 94%) de risque de fausse couche.

L’exposition aux produits utilisés pour la stérilisation du matériel (oxyde d’éthylène, formaldéhyde, glutaraldéhyde) et aux rayons X est également associée à une augmentation des risques d’avortement spontané mais dans des proportions moindres.

Cette étude vient confirmer ainsi les résultats d’autres recherches, notamment françaises, publiées depuis une vingtaine d’années. “Les conditions actuelles d’exposition se sont améliorées depuis mais ces travaux doivent cependant nous rappeler l’importance de prendre en compte le plus en amont possible les risques liés aux produits anticancéreux en cas de grossesse”, souligne l’Institut.

“Les infirmières ne sont pas les seules exposées : les risques concernent également les aides soignantes, les employées de ménage et les ambulancières. Les expositions peuvent en effet survenir lors de la préparation et de l’administration des traitements mais également lors de la manipulation des déchets de soin des patients”, rappelle enfin l’INRS.

Source : INRS

A Lire également

Journée Internationale des infirmières : 93% des F... À l’occasion de la Journée Internationale des Infirmières ce 12 mai, un sondage* réalisé pour la MNH par Odoxa, montre que les Français plébiscitent l...
Préparer sa valise de maternité : les pièges à évi... Votre valise de maternité n’est toujours pas prête ? Pourtant, le compte à rebours est lancé : bébé va bientôt arriver... Cessez de reporter à demain ...
Alcoolisation foetale : 1ère cause non génétique d... En France, 3000 à 7000 nouveaux nés sont concernés par les conséquences d’une exposition prénatale à l’alcool. Le syndrome d’alcoolisation foetale (SA...
Un tiers des femmes enceintes fument toujours. Que... Un tiers des bébés sont exposés au tabac in utéro. C'est ce que confirme une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’...
Participez à la Marche des Bébés, dimanche A l'occasion de la Semaine nationale de prévention de la santé de la femme enceinte et du nouveau-né, la Marche des Bébés débutera dimanche 20 septemb...
Un calendrier de grossesse, pour quoi faire ? La grossesse dure neuf mois. Neuf mois durant lesquels votre corps va changer, où votre enfant va grandir. Neuf mois aussi pour se préparer à l’arrivé...
Médicament : le Tramadol, remplaçant du Di-Antalvi... Selon le quotidien Le Parisien-Aujourd'hui en France, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) aurait placé sous surve...
Journée mondiale contre le tabac: 1/3 des bébés so... Pour la première fois en France, une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’analyse des forums de discussion Interne...
Vivez une grossesse zen avec la sophrologie Vivre sereinement sa grossesse n'est pas toujours aussi simple. La sophrologie peut être une technique de relaxation efficace pour les femmes enceinte...
S’entraîner à accoucher en 3D "Born To Be Alive 3D" est un ovni en ligne totalement gratuit. Entre jeu et vidéo, il intéressera à coup sûr toutes les femmes qui attendent leur prem...
Café et grossesse : des effets néfastes sur le cer... Des chercheurs de l'Inserm viennent de décrire pour la première fois certains effets néfastes de la consommation de café par les souris femelles penda...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Grossesse : pas de compléments alimentaires sans l... L’Anses vient de mettre en garde contre la multiplication des sources de vitamines et minéraux, en l’absence de besoins établis et attire particulière...
Aromathérapie : quelles huiles essentielles utilis... Pendant votre grossesse, vous pouvez vous sentir démunie face à la médecine conventionnelle qui ne propose pas toujours de solutions pour soulager les...
Mortalité maternelle : 50 % des décès seraient évi... Avec un nombre croissant de naissances (834 000 en 2008), la France se situe en tête des pays européens en matière de natalité et de fécondité. Néanmo...
IVG: mise en garde des autorités de santé contre u... La Direction générale de la Santé (DGS) et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) ont mis en garde lundi les consomm...