Alors que plusieurs études épidémiologiques soulignent un risque de troubles neuro-développementaux (autisme, troubles moteurs et comportementaux) chez l’enfant exposé in utero à certains antidépresseurs, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui demande aux prescripteurs de faire preuve de précaution dans l’utilisation de ces médicaments chez la femme enceinte.

 Si toutes ne montrent pas de lien, certaines études font cependant apparaître un risque qui doit être pris en compte. “Ainsi, à ce jour, les études ne permettent donc pas d’exclure une association entre l’utilisation de ces médicaments pendant la grossesse et l’apparition de tels troubles”, estime l’agence dans un point d’information.

Deux classes sont concernées : les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) qui sont indiqués dans la prise en charge des épisodes dépressifs majeurs et, pour certains, dans le traitement des troubles anxieux.

Grossesse et antidépresseurs : des risques neuro-développementaux pour le bébé ? La classe des ISRS comprend la paroxétine (Deroxat et génériques), la fluoxétine (Prozac et génériques), la sertraline (Zoloft et génériques), le citalopram (Seropram et génériques), l’escitalopram (Seroplex et génériques) et la fluvoxamine (Floxyfral et génériques).
Celle des IRSN comprend la venlafaxine (Effexor et génériques), la duloxétine (Cymbalta et génériques), la mirtazapine (Norset et génériques) et le milnacipran (Ixel et génériques).

Face à ces résultats, l’ANSM a informé les prescripteurs de “la nécessité de faire preuve de précaution dans l’utilisation de ces médicaments chez la femme enceinte”. L’Agence maintient par ailleurs une surveillance renforcée sur les risques liés à l’exposition à ces médicaments pendant la grossesse.

Quelles recommandations aux femmes enceintes ?

Les antidépresseurs concernés “ne doivent être utilisés pendant la grossesse que s’ils sont strictement nécessaires”, souligne l’agence estimant qu’un “traitement non médicamenteux (psychothérapie) doit être privilégié, s’il peut être mis en place de manière efficace et continue”.

Il est également rappelé que les patientes ne doivent pas interrompre leur traitement sans avis médical et que tout arrêt brutal doit être évité du fait du risque de syndrome de sevrage.

D’une façon générale, l’ANSM rappelle la nécessité de réévaluer tout traitement médicamenteux lorsqu’une femme envisage une grossesse ainsi que tout au long de la grossesse.

Source : ANSM

A Lire également

Contraception : une nouvelle campagne de l’Inpes  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception.  L...
Grippe H1N1 : quelles précautions pour les femmes ... Enceinte, j’ai plus de risque de développer une forme grave de la grippe A(H1N1). Je prends donc toutes les précautions pour me protéger. Pour évit...
Journée Mondiale de la Contraception, le 26 septem... La Journée Mondiale de la Contraception est une campagne internationale d'information et de sensibilisation sur la contraception qui a lieu tous les a...
Un tiers des femmes enceintes fument toujours. Que... Un tiers des bébés sont exposés au tabac in utéro. C'est ce que confirme une étude de la consommation de tabac de la femme enceinte a été menée via l’...
Un quart des Françaises enceintes continue de boir... Selon une étude menée dans des maternités et publiée dans Le Parisien, près de 25 % des Françaises enceintes continuent de boire de l'alcool durant la...
Accueillir des jumeaux : un guide pour se préparer... Face aux doutes et aux multiples interrogations qui s’enchaînent, cet ouvrage facilitera la vie des futurs ou jeunes parents de jumeaux par le biais d...
Contraception : “Faut-il que les hommes tomb...  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception. L’o...
Antidépresseurs : faut-il en avoir peur ? Le traitement médicamenteux ne constitue qu’un aspect de la prise en charge des sujets présentant des troubles dépressifs ou anxieux. Si historiquemen...
Fausse couche : attendre moins de six mois pour co... Selon une étude conduite sur plus de 30.000 femmes et mise en ligne vendredi par le British Medical Journal (BMJ),  les femmes qui attendent moins de ...
Maternité : l’Assurance Maladie accompagne les mèr... Chaque année plus de 815 000 naissances ont lieu en France. Sur les 10 dernières années, la durée de séjour en maternité pour un accouchement normal a...
Alcool et grossesse : une consommation modérée est... Selon une étude britannique, parue dans la revue scientifique Journal of Epidemiology and Community Health (JECH) et menée sur 11 000 mères, une conso...
Elle accouche alors qu’elle pensait avoir un... Déni de grossesse - Gwendoline, 19 ans, pensait à une sévère gastro-entérite lorsqu'elle a été prise de violentes douleurs abdominales dans la nuit. S...
Grossesse : la piscine faoriserait les risque d’al... Selon une étude réalisée par des chercheurs britanniques et publiée dans la revue British Journal of Dermatology, les bébés, dont la maman est allée n...
Hausse de la mortalité infantile en France en 2009... Entre 2005 et 2008, la mortalité infantile stagne en France métropolitaine à 3,6 décès pour 1 000 naissances vivantes, estime l'Insee dans un rapport ...
Grossesse: trop d’alcool chez les femmes de milieu... Une étude du Centre Fédéral d'Education à la Santé, publiée dans le journal allemand Bild, révèle que les femmes des milieux aisés consommeraient plus...
Les Européennes ont un 1er enfant à 29 ans en moye... Selon des données Eurostat, publiées à l'occasion de Journée internationale des familles (15 mai 2015), les femmes dans l’Union Européenne (UE) ont do...