Le dépistage organisé est un programme national mis en place par pouvoirs publics, en lien avec l’Assurance Maladie et les professionnels de santé, auquel les femmes de 50 à 74 ans sont invitées tous les deux ans à participer. Explications :

Le principe du dépistage est de détecter parmi des personnes à priori non malades celles qui présentent des anomalies susceptibles d’être cancéreuses ou d’évoluer vers un cancer, afin de les traiter au stade le plus précoce possible de la maladie.

 Deux types de dépistage coexistent en France, le dépistage organisé et le dépistage individuel, qui repose sur l’initiative du professionnel de santé. Le protocole de dépistage organisé du cancer du sein est défini par un cahier des charges publié au Journal Officiel :

– tous les deux ans, la structure de gestion envoie un courrier personnalisé aux femmes âgées de 50 à 74 ans. Cette structure a également pour missions de coordonner le dépistage au niveau départemental ou interdépartemental et de s’assurer du respect des procédures d’assurance-qualité ;

– les femmes sont invitées à se rendre chez un radiologue agréé dont les coordonnées figurent dans la liste jointe au courrier. Sont éligibles à ce dispositif les femmes de 50 ans à 74 ans, ne présentant pas de symptôme ni de risque particulier de cancer du sein ;

– l’examen comprend une mammographie (deux clichés par sein, face et oblique) et un examen clinique des seins. Il est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, sans avance de frais ;

–  toute mammographie normale est ensuite systématiquement relue par un second radiologue expert ;

–  lorsqu’une anomalie est décelée, le radiologue premier lecteur effectue immédiatement un bilan diagnostique, pour raccourcir le délai d’une éventuelle prise en charge et éviter une attente angoissante. Le médecin traitant et/ou le gynécologue sont prévenus des résultats à la demande de la patiente.

Cancer du sein : quels sont les symptômes et les signes

 Au-delà de ce dépistage, certains symptômes peuvent faire suspecter un cancer du sein. De manière générale et quel que soit l’âge de la femme, il est important d’être vigilant par rapport à l’apparition de certains signes :

–  grosseur non douloureuse ;
– anomalie du galbe mammaire ;
– rétraction mamelonnaire ;
– rougeur, oedème ou aspect de peau d’orange ;
– écoulement mammaire ;
– douleur localisée ;
–  ganglions palpables au niveau des aisselles.

Ces symptômes ne sont pas nécessairement révélateurs d’une tumeur, mais ils doivent conduire la femme à consulter par précaution son médecin traitant ou son gynécologue qui lui prescrira ou non des examens de diagnostic (mammographie le plus souvent).

Source : Inca

A Lire également

Cancer: mieux comprendre les essais cliniques La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer souhaite aider les malades et leur entourage à mieux comprendre les essais cliniques en cancérologie....
Paul Young devient pâtissier pour soutenir les enf... Après avoir atteint les demi-finales de Celebrity Masterchef and Hell's Kitchen, le chanteur Paul Young prend aujourd'hui les manettes de Bake Club Mo...
Cancer: des études sur l’aspirine suscitent ... Trois nouvelles études, publiées sur le site de la revue médicale The Lancet,  montrent que la prise quotidienne de 75mg d'aspirine réduirait la morta...
Cancer du sein: une vie intime détériorée pour plu... A l'Institut Curie, une étude menée par les psycho-oncologues a permis d’identifier les  retentissements du cancer du sein sur la vie intime des femme...
Dépistage cancer du sein : suivez les baguettes de... A l’occasion d’Octobre Rose, la 3ème édition de l’opération "Pour le dépistage du cancer du sein, suivez la baguette" se déroulera du 7 au 17 octobre....
Cancers de la peau : comment les prévenir ? Le syndicat des dermatologues rappelle leurs recommandations à l’occasion de la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau...
L’exposition aux UV renforce la protection contre ... Une équipe de scientifiques néerlandais de l'Université de Rotterdam ont abouti à cette conclusion dans une étude qui vient d'être publiée dans le Eur...
Après-cancer: 43 % des Français estiment la réinse... Chaque année, en France, près de 350 000 personnes sont touchées par un cancer. 100 000 d’entre elles travaillent. Une situation qui, avec le recul de...
Cancer : deuxième saison des vidéos pédagogiques «... Pour la deuxième saison des vidéos pédagogiques « Chez Marie », des spécialistes du cancer de l’Institut Curie se sont prêtés au jeu d’expliquer - sim...
Les Français plus optimistes face au cancer Face au cancer, les Français montrent leur confiance envers les progrès des traitements et le développement des nouvelles techniques. Selon le Baromèt...
Cancer de la peau : les buveurs de café seraient m... Selon une étude américaine présentée à une conférence de l'American Association for Cancer Research à Boston, la consommation quotidienne de café rédu...
Obésité et cancer du sein: un mélange à risque L’obésité, outre ses conséquences directes sur la santé (maladies cardiovasculaires, diabète), est de plus en plus soupçonnée de jouer un rôle dans le...
Semaine de la protection solaire du 14 au 22 juin ... A partir du 14 juin, la Ligue contre le cancer organise la 3ème édition de la semaine de la protection solaire. Objectifs : sensibiliser aux risques s...
Cancer : une vidéo pour tout savoir sur le droit à... Face aux difficultés d'information et de compréhension rencontrées par les personnes atteintes de cancer autour du droit à l'oubli, Rose Association –...
Un cancer sur six serait dû à une infection Deux millions de nouveaux cas de cancer –sur un total de 12,7 millions dans le monde (soit 16,1%)– en 2008 étaient imputables à des infections telles ...
Les soins et traitements après un cancer du sein Lancé en 2007 par le Ministère de la Santé, « octobre rose » annonce le mois national de sensibilisation et de mobilisation pour la lutte contre le ca...