Augmentation préoccupante du cancer du poumon chez la femme en 2011

L’Institut de veille sanitaire (InVS) a publié, le 11 juillet, les estimations annuelles de l’incidence et de la mortalité du cancer en 2011. Plus de 365 000 nouveaux cas devraient être recensés.
Les données d’incidence(1) et de mortalité de l’InVS pour 2011 montrent, s’agissant du nombre de nouveaux cas de cancer, 207 000 cas chez l’homme et 158 500 chez la femme en France métropolitaine. Le nombre de décès par cancer est lui estimé à 84 500 chez l’homme et 63 000 chez la femme.
Chez l’homme, le cancer de la prostate est le plus fréquent avec 71 000 nouveaux cas devant le cancer du poumon (27 500 cas) et le cancer colorectal (21 500 cas). Le cancer du poumon entraîne 21 000 décès contre 9 200 pour le cancer colorectal et 8 700 pour le cancer de la prostate.
Chez la femme, le cancer du sein reste le plus fréquent avec 53 000 nouveaux cas. Il est aussi le plus mortel avec 11 500 décès en 2011. Toutefois, le taux de mortalité diminue depuis près de quinze ans. Suit le cancer colorectal avec 19 000 cas pour 8 300 décès. Vient ensuite le cancer du poumon, avec 12 000 cas, lequel devrait être la cause de 8 100 décès. Cette situation est « préoccupante puisque incidence et mortalité sont en constante augmentation »(2) dans le cancer du poumon, constate l’InVS.
Une stabilisation des cancers de la prostate et du sein
Concernant les deux cancers les plus fréquents, celui de la prostate chez l’homme et du sein chez la femme, « l’hypothèse d’une stabilisation de l’incidence a été retenue » par l’étude de l’InVS. Dans les deux cas, l’InVS relève en outre les bénéfices du dépistage intensif conduit depuis de nombreuses années.
Source : Gouvernement.fr