L’asthme de la femme

Si avant l’adolescence, l’asthme est davantage réservé aux garçons (2/3 de l’asthme de l’enfant touche des garçons), les études épidémiologiques montrent qu’à partir de l’adolescence, l’asthme se féminise et devient plus fréquent chez la femme. En France, 15% des adolescentes et 8% des femmes de plus 25 ans souffrent d’asthme. Pourquoi ?
L’asthme de la femme est souvent plus sévère
L’asthme chez les femmes occasionne en effet plus d’hospitalisations que chez les hommes. De plus, il existe un sur-risque de mortalité chez les femmes asthmatiques. Une des raison identifiée des scientifiques serait l’influence des hormones sur le corps et la maladie.
Quel est le rôle des hormones sur l’asthme ?
pneumologue congrès pneumoLes modifications hormonales liées aux grandes étapes de la vie des femmes (puberté, grossesse ménopause, post-ménopause), ou aux différentes phases du cycle menstruel (syndrome prémenstruel) ont une influence notable sur l’asthme. Les hormones féminines agiraient notamment sur l’état immunitaire et l’hyper-réactivité bronchique. Les chercheurs ont pu notamment observer que :
– l’apparition de menstruations précoces serait associée à un risque accru d’asthme
– 20 à 40% des femmes asthmatiques notent une exacerbation de leur asthme en période péri-menstruelle
– 1/3 des femmes voient leur asthme s’aggraver pendant la grossesse
– l’incidence de l’asthme diminuerait après la ménopause, sauf chez les femmes utilisant un traitement hormonal substitutif
Pour mieux comprendre, voici une vidéo du Dr Anne Prud’homme, pneumologue, qui explique en quoi l’asthme chez la femme est spécifique et différent de l’asthme chez l’homme.

M.B. Source : 18e Congrès de Pneumologie de Langue Française (CPLF)