Allergie aux chats : bientôt un traitement réellement efficace ?

Selon une étude menée par des chercheurs de  l’Université de Cambridge et publiée dans la revue Journal of Immunology, l’allergie aux chats ne proviendrait pas des poils de l’animal mais de ses sécrétions corporelles : salive, urine et peaux mortes.
Ces sécrétions contiennent en effet une toxine bactérienne appelée lipopolysaccharide ou « LPS », qui active un récepteur immunitaire chez l’homme dénommé TLR 4 et provoque ainsi des réactions allergiques.
« Non seulement nous avons découvert que le LPS exacerbe la réaction de la réponse immunitaire aux squames du chat, mais nous avons également identifié la partie du système immunitaire qui le reconnaît », explique le Dr Clare Bryant. Pour les scientifiques, il s’agit d' »un grand pas en avant qui pourrait mener au développement de traitements capables d’empêcher l’organisme des allergiques de réagir si intensément aux pellicules de chat. »
Autre bonne nouvelle pour les allergiques, ces traitements pourraient s’avérer efficaces contre les allergies aux chiens car elles activent le même récepteur immunitaire chez l’homme.
Source : Nouvel Observateur