Avec cette 12ème édition, l’INSV souhaite rappeler que le sommeil est une aide essentielle et à portée de chacun au service de nos performances physiques et intellectuelles. Conférences, projection de films, remise de brochures d’information, expositions, ateliers sont proposés selon les sites. Une soixantaine de centres dans 40 villes de France participent à cette édition 2012.

“Sommeil et performance : de l’excellence au quotidien”, tel est le thème de la 12ème Journée du Sommeil® qui se tiendra le 16 mars sur l’ensemble du territoire national. De nombreuses études réalisées chez l’homme montrent que la durée et la qualité du sommeil ont un effet bénéfique sur les performances psychomotrices, cognitives et physiques. En choisissant ce thème, l’INSV a souhaité cette année, présenter le sommeil comme une aide essentielle et à portée de chacun au service de nos performances physiques et intellectuelles.

Un tiers des Français dorment seulement de 5 à 6 heures par nuit
La grande majorité des répondants de l’enquête INSV/MGEN 2012 estime que le sommeil est le premier facteur à favoriser leurs capacités physiques (79 %) et intellectuelles (78%), devant l’alimentation équilibrée, l’activité physique et la lecture. Mais 4 personnes interrogées sur 10 déclarent souffrir d’un trouble du sommeil et la durée de sommeil est toujours globalement insuffisante dans la population. A savoir, plus d’un tiers des Français dorment seulement de 5 à 6 heures par nuit.

Performances physiques
Tout au long de notre vie, nous sommes gouvernés par une horloge biologique, située au niveau des noyaux suprachiasmatiques de l’hypothalamus, favorisant la restauration de notre organisme au cours de la nuit. Par cette horloge, au plus fort de la nuit, le sommeil organise une économie d’énergie essentielle à la préparation de notre organisme pour la journée suivante : baisse de la fréquence cardiaque et respiratoire et chute de la température, sécrétion des hormones de croissance et du cortisol, réparation des tissus musculaires lésés, défenses immunitaires. Le sommeil nuit après nuit et tout particulièrement le sommeil profond crée les conditions nécessaires à notre performance quotidienne.

La privation aigue ou chronique de sommeil perturbe la performance physique : altérations cardiovasculaires, fatigue musculaire, troubles immunitaires, prise de poids, risque diabétique. Les études épidémiologiques le démontrent dormir moins de 6 heures par 24 heures est associé à altération de la forme physique.

La proposition 15 du Programme National Nutrition Santé (PNNS) 2011, souligne d’ailleurs ce point en rappelant que de nombreuses études réalisées dans sept pays, dont la France, et sur de larges populations, ont montré un lien entre un sommeil court et l’élévation de l’indice de masse corporelle (IMC), à la fois chez l’adulte et l’enfant. Il est fondamental, à titre préventif, d’ajouter aux prescriptions de régime et d’exercice physique des conseils comportementaux relatifs au sommeil.
Pour la croissance de l’enfant, chez l’adulte au travail comme chez la personne âgée, bonne durée et bonne qualité de sommeil ont un impact positif sur les performances physiques. Chez les athlètes de haut niveau le sommeil est un allié objectif de la performance.

Performances intellectuelles et cognitives
Le déclin de la mémoire est une préoccupation majeure de santé publique. De même le stress et les risques psychosociaux sont au centre du débat de santé dans l’entreprise. Le sommeil et en particulier le sommeil paradoxal est un allié souvent ignoré pour faire face à ces problèmes.

Le sommeil est essentiel à la mémoire, à l’attention, à la prise de décisions quelque soit l’âge de la vie. La privation de sommeil s’accompagne de troubles mnésiques et attentionnels dont les conséquences sont parfois dramatiques : accidents de la route, désinsertion professionnelle. De plus un bon sommeil favorise une stabilité de l’humeur et une moindre anxiété. L’activité physique régulière joue sur la qualité du sommeil en favorisant un meilleur sommeil à ondes lentes.

Chez les enfants et les étudiants une quantité et une qualité suffisantes de sommeil sont indispensables à l’apprentissage et au moment des examens.

Pour plus d’informations sur le programme de la journée : http://www.institut-sommeil-vigilance.org

Source : INSV

A Lire également

Sommeil : les ados se couchent trop tard Près de 30 % des 15-19 ans sont en dette de sommeil et à 15 ans, 25 % des adolescents dorment moins de sept heures par nuit. Ce sont les conclusio...
« En finir avec les ronflements » : un livre pour ... Alors que 15 millions de Français souffrent de problèmes de ronflements et/ou d’apnées du sommeil, le docteur Gérard Vincent propose avec le journalis...
Le manque de sommeil augmenterait le risque d’obés... Une étude américaine, publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine, montre que les enfants âgés de moins de 5 ans manquant de sommei...
Résaux sociaux, SMS… : les ados surconnectés... Une étude, publiée par le Réseau Morphée sur  le sommeil des collégiens, montre que le temps passé devant les écrans en soirée, avant le coucher, augm...
Bien dormir pour mieux vivre 14ème journée du sommeil. On passe en moyenne un tiers de notre existence à dormir, autant dire que le sommeil est une fonction vitale autant physiolo...
Le monde appartient à ceux qui se couchent tôt ! Combien de temps entre le moment où l'on se couche et celui où l'on s'endort véritablement ? On ne s'est jamais « amusés » à compter mais très certain...
Et si la compétitivité passait par le sommeil ? Entre crise, morosité, productivité, stress ou burn out, le monde du travail est souvent désigné coupable du mal-être des Français. Les chiffres avanc...
Le bruit, ennemi n°1 de votre sommeil Selon L’enquête 2013 « Sommeil et environnement » - INSV / MGEN publiée à l'occasion de la Journée du sommeil, le bruit est identifié comme l’élément ...
Troubles du sommeil: une personne sur 5 concernée ... A l'occasion de la journée du sommeil, l'Institut de veille sanitaire (InVS) publie une synthèse de ses travaux sur les troubles du sommeil. En France...
Troubles du sommeil: une journée pour les dépister... Pour sa 10ème édition, la Journée du Sommeil (19 mars 2010) a retenu le thème: "Quand le sommeil prend de l’âge" avec la publication d’une enquête nat...
Adolescents: le manque de sommeil favorise le risq... Selon une étude américaine publiée dans la revue Sleep, le manque de sommeil augmenterait  le risque de dépression et de pensées suicidaires chez les ...
Smartphones, tablettes : attention au sommeil des ... Une étude américaine pointe du doigt l'impact des tablettes et autres smartphones sur la qualité du sommeil des enfants. En effet, cette étude publ...
A 15 ans, les enfants dorment en moyenne 1h31 de m... Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe. De ce fait, les jeunes...
Un guide pratique pour dormir sur ses deux oreille... Le guide "Bien dormir Pour les Nuls" est sorti en poche. Qu’est-ce que le sommeil ? Pourquoi est­‐il différent selon les âges ? Quels sont les bons co...
Sommeil et transports : les conseils des spécialis... A l'occasion de la 14ème édition de la Journée du Sommeil® qui s’articule cette année autour du thème « Sommeil et transports », les spécialistes du s...
74% des étudiants manqueraient de sommeil Alors que se déroulera prochainement la 14ème journée nationale du sommeil, l’enquête Santé menée par la SMEREP auprès des étudiants français révèlent...