24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Traitement de Parkinson et hypersexualité: une condamnation pour GSK

Le tribunal de Nantes a condamné jeudi le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline (GSK), fabricant du Requip®, un médicament contre la maladie de Parkinson ayant des effets secondaires d’addiction au jeu et d’hypersexualité à verser des indemnités à un malade.

GSK devra verser la somme de 117.100 euros à Didier Jambart, en réparation des effets secondaires dont il a souffert car, n’ayant pas été portés sur la notice lors de la prescription de 2003 à 2005, ces effets donnaient au médicament, aux yeux de la loi, « le caractère d’un produit défectueux ». Depuis 2006, l’indication de ces effets secondaires sur la notice du médicament est effective.
« Nous avons actuellement une quinzaine de dossiers de patients en cours d’élaboration à notre étude, et pour la plupart, ils portent sur des prescriptions antérieures à 2006. Donc l’angle d’attaque sera similaire », a précisé à l’AFP Me Béguin.

A lire sur le site de Ouest France : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Parkinson-il-gagne-contre-le-labo-pharmaceutique-_3636-1748283_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS

Source: Ouest-France et AFP

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 avril 2011