Une nouvelle étude réalisée aux Pays-Bas révèle que la dépression serait susceptible d’accélérer le processus de vieillissement. Ces chercheurs ont constaté chez les personnes dépressives une accélération du processus de vieillissement des cellules qui pourrait se traduire par une moyenne de quatre à six ans.

Pour cette étude publiée dans la revue Molecular Psychiatry, les scientifiques hollandais du VU University Medical Center ont suivi 2400 volontaires chez lesquels ils ont prélevé un échantillon sanguin. Ils ont alors observé des transformations sur les structures cellulaires appelées télomères. Ces cellules deviennent en effet naturellement plus courtes avec le vieillissement de l’individu. Résultat, la dépression  participait au vieillissement prématuré des cellules, équivalent à une moyenne de quatre à six ans.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la dépression touche près de 350 millions de personnes dans le monde.

Rendez-vous sur Hellocoton !