24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Fournitures scolaires : comment se repérer dans la jungle des écolabels ?

Pour se retrouver dans ce labyrinthe, un petit décodage de la signalisation s’impose. Les écolabels, mis en place par les pouvoirs publics garantissent à la fois la qualité d’usage d’un produit et ses caractéristiques écologiques.

Deux écolabels sont délivrés en France : l’écolabel européen pour le marché de l’Union Européenne et la marque NF Environnement pour le marché français. L’offre de produits éco labellisés augmente chaque année et concerne aujourd’hui une large gamme de fournitures scolaires. Ainsi, l’Ecolabel européen est disponible pour le papier à copier et le papier graphique. La présence du label garantit que leur fabrication limite la consommation d’énergie, le rejet de substances toxiques dans les eaux ou bien encore préserve la gestion durable des forêts.
Les cahiers peuvent bénéficier quant à eux de l’écolabel NF Environnement. Sa présence signifie que leur mode de production limite les impacts environnementaux liés à l’impression et à la fabrication du produit.  Ce label intervient aussi pour tous les stylos, surligneurs, feutres, crayons, marqueurs, stylos plume ou porte mines.

Certains produits sont porteurs d’écolabels étrangers qui garantissent eux aussi des qualités environnementales : l’écolabel Allemand (Blue Angel) ou bien l’écolabel des pays nordiques (Nordic Swan).

Il existe également des labels privés issus d’initiatives d’entreprises ou d’associations et qui bénéficient d’une vérification par une tierce partie indépendante. Ces labels permettent de reconnaître des produits ayant un impact réduit sur l’environnement. Par exemple, les labels FSC ou PEFC présents dans les rayons papeterie garantissent que le papier ou le bois (pour les règles) utilisés sont issus de forêts dont l’exploitation est encadrée pour en limiter les impacts économiques, environnementaux et sociaux.

Il est important de noter qu’un produit éco labellisé se situe dans la gamme des prix du marché : il ne coûte souvent pas plus cher qu’un produit de marque. On constate, par exemple, en grande surface, qu’un cahier labellisé NF Environnement se situe dans une gamme de prix moyenne : il est un peu plus cher qu’un cahier « premier prix » mais également moins cher qu’un cahier similaire de grande marque.

En savoir plus sur www.ecolabels.frSource : Ademe

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 septembre 2010