24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Des vidéos « virales » pour sensibiliser aux signaux d’alerte d’un AVC

Des vidéos « virales » pour sensibiliser aux signaux d’alerte d’un AVCBoehringer Ingelheim et l’ISCOM (Institut supérieur de la communication) ont construit un partenariat original dans le but de sensibiliser le grand public aux risques d’AVC grâce à  la réalisation de vidéos virales mises en ligne sur Internet.

Leur objectif était de rappeler au grand public les trois signaux d’alerte d’un AVC qui peuvent survenir brutalement : paralysie du visage, faiblesse d’un bras ou d’une jambe, troubles de la parole…

Et de rappeler le réflexe qui sauve : « Faites le 15 », c’est à dire appeler immédiatement le SAMU, face à l’apparition brutale d’au moins l’un de ces symptômes.

Les étudiants ont réalisé eux-mêmes ces vidéos virales, qui ont été publiées sur Youtube. La vidéo la plus vue a remporté la compétition. Félicitation à l’ensemble des étudiants !

Retrouver la vidéo gagnante ainsi que les autres vidéos concurrentes sur internet et à les partager pour sensibiliser le maximum de personnes aux risques d’AVC :

http://www.youtube.com/watch?v=7PP0kRAwXF8&list=PLS5JkO1wU6QTOxYSvchtQf-2CG7X3Cl0d&index=1

En France, on compte 130 000 AVC par an et l’AVC est la première cause de handicap physique acquis de l’adulte, ainsi que la première cause de mortalité chez la femme1. Il existe deux principaux types d’accidents vasculaires cérébraux

Les plus fréquents sont les AVC ischémiques ou infarctus cérébral (90 % des cas). Ils surviennent lorsqu’une artère cérébrale se bouche. Les AVC hémorragiques sont plus rares (10 % des cas). Ils surviennent lorsqu’un vaisseau sanguin irriguant le cerveau se rompt créant soit une hémorragie cérébrale, soit une hémorragie méningée.

Source : Boehringer Ingelheim

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 avril 2013