24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Défibrillateurs cardiaques : une nouvelle signalisation dans les lieux publics

Un arrêté, publié le 1er septembre 2010 au Journal officiel, harmonise sur l’ensemble du territoire les panneaux de signalisation de ces appareils dans les lieux publics. Avec cette nouvelle signalétique, conforme aux recommandations internationales, le témoin d’un arrêt cardiaque sera averti de la présence d’un défibrillateur à proximité de l’accident, et sera donc à même de mettre en œuvre les actions nécessaires à la survie de la victime.

En France, chaque année, 40 000 à 50 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque. Moins de 2% d’entre elles survivent. La formation de la population aux trois gestes qui sauvent : alerter les secours, masser, défibriller et la généralisation des défibrillateurs dans les lieux publics doit permettre de sauver 2000 à 3500 vies supplémentaires chaque année.
Ainsi, depuis 2007, un décret permet à toute personne non médecin d’utiliser un défibrillateur cardiaque, qu’il soit semi-automatique ou entièrement automatisé. Une formation courte, d’une durée inférieure à une heure et dont le contenu a fait l’objet d’un arrêté en date du 6 novembre 2009, doit permettre d’inciter tout citoyen à utiliser ces appareils.
Une expérimentation de géolocalisation des défibrillateurs, financée par le ministère de la santé et des sports et permettant à tout témoin d’un arrêt cardiaque de localiser le défibrillateur le plus proche, est en cours
D’autre part, la ministre de la santé et des sports incite les clubs sportifs à s’équiper en défibrillateurs en prenant en charge 40% de leur coût. Dans ce cadre, toute demande de subvention adressée au centre national pour le développement du sport doit comporter l’installation d’un défibrillateur.

Source : Ministère de la Santé

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 septembre 2010