L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient d’appeler à des mesures nationales pour limiter l’usage des appareils de bronzage artificiel (solariums) afin d’essayer de réduire les risques sanitaires qui leur sont associés, comme les mélanomes et les cancers cutanés non mélanomateux.

En effet, selon un nouveau rapport de l’OMS, depuis plus de 3 décennies, l’exposition délibérée aux rayons ultraviolets des solariums à des fins cosmétiques a augmenté l’incidence des cancers cutanés et abaissé l’âge de leur apparition.

Des estimations indiquent ainsi que l’utilisation des solariums est à l’origine d’un total cumulé pour les États-Unis d’Amérique, l’Europe et l’Australie de plus de 450 000 cas de cancers cutanés non mélanomateux et de plus de 10 000 cas de mélanomes par an. Dans leur grande majorité, les utilisateurs sont des femmes, adolescentes ou jeunes adultes en particulier.

«Il n’y aucun doute: les solariums sont dangereux pour la santé», indique le Dr Maria Neira, Directeur à l’OMS du Département Santé publique, déterminants sociaux et environnementaux de la santé. «Les pays doivent envisager d’en interdire ou d’en limiter l’utilisation et d’informer tous les utilisateurs sur les risques sanitaires qu’ils entraînent.»

Les effets nocif des rayons ultraviolets
« Les solariums, les lampes solaires et les cabines de bronzage émettent des rayons UV à des niveaux aussi nocifs que la lumière solaire à la mi-journée dans les régions tropicales, augmentant de ce fait le risque de développer des mélanomes et des cancers cutanés non mélanomateux », indique l’OMS.  Parmi les autres risques pour la santé : les brûlures, le vieillissement accéléré de la peau, les inflammations oculaires et l’affaiblissement du système immunitaire.

On a observé que les solariums constituaient un risque spécifique pour les mélanomes, indépendamment du type de peau ou d’exposition au soleil. Plus l’âge de la première utilisation est précoce et plus la durée d’utilisation s’étend au cours de la vie, plus le risque de mélanome augmente. Des études montrent que les personnes ayant utilisé un solarium au moins une fois à n’importe quel stade de leur vie ont un risque plus élevé de 20% de développer un mélanome par rapport à ceux qui n’en ont jamais fait usage. La première utilisation avant l’âge de 35 ans accroît le risque de mélanome de 59%.

En 2009, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence spécialisée de l’OMS, a classé l’exposition aux appareils de bronzage émettant des UV comme étant cancérogènes pour l’être humain. Les autorités dans plus d’une quarantaine de pays ou de provinces appliquent désormais des interdictions pures et simples de l’utilisation des solariums ou des limitations. « Néanmoins, il reste encore beaucoup de travail à faire pour en restreindre l’usage », estime l’OMS.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

A Lire également

Face aux résistances du cancer, de nouvelles moléc... Une équipe franco-italienne menée par des chercheurs du CNRS et de l’Inserm (1) vient de découvrir une nouvelle famille de composés qui pourrait perme...
Vacanciers : les conseils santé des Centres Hospit... Du lundi 2 au samedi 7 août 2010, le journaliste Richard Zarzavatdjian réalise un tour de France estival des grands hôpitaux. Conducteurs, randonneurs...
Cancers de la peau : une journée nationale pour mi... Le jeudi 26 mai 2016, le Syndicat National des Dermatologues-Vénéréologues organise pour la 18ème année consécutive la Journée nationale de prévention...
Cabines d’UV : le gouvernement prépare un dé... La nouvelle ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi qu'un décret actuellement en préparation prévoit de durcir la réglementation de...
Protéger sa peau du soleil : les bons réflexes en ... L’Institut national du cancer fait le point sur les risques solaires et propose une infographie sur les conseils et les bons réflexes  à adopter pour ...
Cancers de la peau: leur augmentation chez les moi... Selon une étude publiée lundi dans la revue Mayo Clinic Proceedings, le nombre de cancers de la peau connaît un accroissement considérable chez les mo...
Cancers de la peau: journée nationale de dépistage... Le jeudi 30 mai prochain se déroule la 15e édition de la « Journée Nationale de Prévention et de dépistage des cancers de la peau », organisée par le ...
Journée nationale de dépistage des cancers de la p... Lors de la Journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, organisée le jeudi 30 mai 2013 par le Syndicat National des Dermatologues-Vén...
Enfants : le soleil, le faux-ami de l’été !  Avant l’été, il est donc primordial de rappeler les risques liés aux UV pour toute la famille et, en particulier, pour les enfants qui sont très vuln...
Cancers de la peau : journée nationale de dépistag... Le Syndicat National des Dermatologues organise  un dépistage anonyme et gratuit des cancers de la peau le 27 mai 2010 sur toute la France. Convaincu...
Expositions aux UV artificiels : aucun bénéfice po... L'Institut national du cancer (INCa) a été saisi par la Direction générale de la santé pour apporter un éclairage scientifique à certains messages, pa...
Journée nationale de prévention et de dépistage de... Le Syndicat national des dermatologues vénéréologues organise, le 24 mai 2012, la 14e journée nationale de prévention et de dépistage anonyme et gratu...
Journée nationale de dépistage des cancers de la p... La 13ème Journée Nationale de prévention et de dépistage gratuit des cancers de la peau, organisée par le Syndicat National des Dermatologues et Vénér...
Cancers de la peau: une journée pour prévenir et d... Le 30 mai 2013 se déroule la Journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, organisée par le Syndicat national des dermatologues vénéré...
Journée nationale de prévention et de dépistage de... Le 30 mai prochain aura lieu la 15e édition de la « Journée Nationale de Prévention et de dépistage des cancers de la peau », organisée par le Syndica...
1ère semaine de la protection solaire du 16 au 23 ... Chaque année, en France, plus de 77 000 nouveaux cas de cancers de la peau sont diagnostiqués et environ 1 600 personnes en meurent. Le risque de déve...