24hSanté
Suivez nous sur Twitter !Facebook

Cancers de la peau : l’OMS appelle à limiter l’usage des appareils de bronzage artificiel

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) vient d’appeler à des mesures nationales pour limiter l’usage des appareils de bronzage artificiel (solariums) afin d’essayer de réduire les risques sanitaires qui leur sont associés, comme les mélanomes et les cancers cutanés non mélanomateux.

En effet, selon un nouveau rapport de l’OMS, depuis plus de 3 décennies, l’exposition délibérée aux rayons ultraviolets des solariums à des fins cosmétiques a augmenté l’incidence des cancers cutanés et abaissé l’âge de leur apparition.

Des estimations indiquent ainsi que l’utilisation des solariums est à l’origine d’un total cumulé pour les États-Unis d’Amérique, l’Europe et l’Australie de plus de 450 000 cas de cancers cutanés non mélanomateux et de plus de 10 000 cas de mélanomes par an. Dans leur grande majorité, les utilisateurs sont des femmes, adolescentes ou jeunes adultes en particulier.

«Il n’y aucun doute: les solariums sont dangereux pour la santé», indique le Dr Maria Neira, Directeur à l’OMS du Département Santé publique, déterminants sociaux et environnementaux de la santé. «Les pays doivent envisager d’en interdire ou d’en limiter l’utilisation et d’informer tous les utilisateurs sur les risques sanitaires qu’ils entraînent.»

Les effets nocif des rayons ultraviolets
« Les solariums, les lampes solaires et les cabines de bronzage émettent des rayons UV à des niveaux aussi nocifs que la lumière solaire à la mi-journée dans les régions tropicales, augmentant de ce fait le risque de développer des mélanomes et des cancers cutanés non mélanomateux », indique l’OMS.  Parmi les autres risques pour la santé : les brûlures, le vieillissement accéléré de la peau, les inflammations oculaires et l’affaiblissement du système immunitaire.

On a observé que les solariums constituaient un risque spécifique pour les mélanomes, indépendamment du type de peau ou d’exposition au soleil. Plus l’âge de la première utilisation est précoce et plus la durée d’utilisation s’étend au cours de la vie, plus le risque de mélanome augmente. Des études montrent que les personnes ayant utilisé un solarium au moins une fois à n’importe quel stade de leur vie ont un risque plus élevé de 20% de développer un mélanome par rapport à ceux qui n’en ont jamais fait usage. La première utilisation avant l’âge de 35 ans accroît le risque de mélanome de 59%.

En 2009, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence spécialisée de l’OMS, a classé l’exposition aux appareils de bronzage émettant des UV comme étant cancérogènes pour l’être humain. Les autorités dans plus d’une quarantaine de pays ou de provinces appliquent désormais des interdictions pures et simples de l’utilisation des solariums ou des limitations. « Néanmoins, il reste encore beaucoup de travail à faire pour en restreindre l’usage », estime l’OMS.

Source : OMS

Rendez-vous sur Hellocoton !

23 juin 2017