Les nouvelles recommandations thérapeutiques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant le VIH recommandent de proposer le traitement antirétroviral (TAR) à un stade plus précoce. Cette nouvelle approche pourrait éviter 3 millions de décès et prévenir 3,5 millions de nouvelles infections par le VIH entre ce jour et 2025.

En effet, des éléments récents indiquent qu’un TAR administré plus précocement aide les personnes porteuses du VIH à vivre plus longtemps et en meilleure santé et réduit substantiellement le risque de transmettre ce virus à d’autres personnes.

Ces nouvelles recommandations sont présentées dans le document intitulé Consolidated guidelines on the use of antiretroviral drugs for treating and preventing HIV infection de l’OMS alors que de nouvelles données révèlent que 9,7 millions de personnes au total prenaient ces médicaments salvateurs à la fin de l’année 2012.

«Ces recommandations représentent un autre bond en avant vers des objectifs toujours plus hauts et des réalisations toujours plus ambitieuses», indique le Directeur général de l’OMS, Dr Margaret Chan. «Avec près de 10 millions de personnes maintenant sous traitement antirétroviral, nous voyons que les perspectives actuelles – inconcevables il y a seulement quelques années – peuvent donner l’élan nécessaire pour entraîner l’épidémie de VIH vers un déclin irréversible.»

Démarrer le traitement plus tôt

Ces nouvelles recommandations encouragent tous les pays à mettre en route le TAR chez les adultes vivant avec le VIH dès que la numération des CD4 devient chez eux inférieure à 500 cellules/mm3 ou moins – c’est-à-dire lorsque leur système immunitaire est encore fort. Les précédentes recommandations de l’OMS, formulées en 2010, incitaient à proposer le traitement au stade de 350 cellules CD4/mm3 ou moins. Quatre-vingt-dix pourcent des pays avaient adopté les recommandations de 2010. Quelques autres, dont l’Algérie, l’Argentine et le Brésil, proposaient déjà le TAR au seuil de 500 cellules CD4/mm3 .

L’OMS fonde ses recommandations sur des éléments prouvant que traiter plus précocement les personnes porteuses du VIH avec des médicaments sûrs, abordables et faciles à gérer peut à la fois les maintenir en bonne santé et abaisser leur charge virale, ce qui réduit le risque de transmettre le virus à une autre personne. Aux termes du rapport, si les pays peuvent intégrer ces changements dans leur politique nationale concernant le VIH et les appuyer avec les moyens nécessaires, ils observeront des bénéfices sanitaires importants tant en termes de santé publique qu’à l’échelle individuelle.

Traitement aussi pour les jeunes enfants vivant avec le VIH, les femmes enceintes ou allaitantes

Les nouvelles recommandations prévoient aussi de fournir un traitement antirétroviral, indépendamment de leur numération des CD4, à tous les enfants vivant avec le VIH de moins de 5 ans, à toutes les femmes enceintes ou allaitantes porteuses du VIH et à tous les partenaires séropositifs pour le VIH lorsque l’un des partenaires n’est pas infecté. L’Organisation continue de recommander que toutes les personnes vivant avec le VIH et atteintes d’une tuberculose évolutive ou d’une hépatite B au stade maladie reçoivent le traitement antirétroviral.

Une autre des nouvelles recommandations préconise de prescrire à tous les adultes débutant un TAR la même pilule quotidienne unique renfermant une association de médicaments en doses fixes. Cette association est plus facile à prendre et plus sûre que d’autres associations précédemment recommandées et peut être utilisée chez l’adulte, la femme enceinte, l’adolescent et le grand enfant.

«De tels progrès permettent aux enfants et aux femmes enceintes d’accéder au traitement plus tôt et dans des conditions plus sûres et nous rapprochent de notre objectif d’une génération sans sida», a déclaré le Directeur exécutif de l’UNICEF, Anthony Lake. «Nous devons maintenant accélérer les efforts et investir dans des innovations permettant de dépister plus rapidement les nouveau-nés et de leur donner un traitement approprié de manière à ce qu’ils puissent jouir du meilleur début dans la vie possible.»

Source : OMS

A Lire également

Hémorroïdes : comment soulager les crises ? 20% de la population souffre (ou a souffert) d’hémorroïdes au moins une fois dans sa vie ! Mais qu’est-ce qu’une hémorroïde, comment arrive-t-elle et ...
Préservatif : le Pape admet son utilisation “... Pour la première fois, un pape, Benoît XVI, a admis dans un livre d'entretiens à paraître mardi, l'utilisation du préservatif "dans certains cas", "po...
Ebola : résultats encourageants des essais sur un ... Un médicament antiviral japonais, le favipiravir, a montré des résultats encourageants contre le virus Ebola lors d'un essai conduit en Guinée par l’I...
VIH/Sida: le dépistage concerne tout le monde En France, sur les 150 000 personnes contaminées par le VIH, 50 000 ne le savent pas. La journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre 2011...
Rougeole: la mortalité a baissé de 78% en huit ans... Selon l'Initiative contre la rougeole, le nombre des décès dus à la rougeole dans le monde a chuté de 78% entre 2000 et 2008. Soit, selon les estimati...
Dons de sang : l’OMS lance un appel aux volo... À l’occasion de la Journée mondiale du donneur de sang 2015,qui s'est déroulée le 14 juin 2015, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un a...
VIH / SIDA : seuls 43% des étudiants utilisent un ... Selon une enquête de la SMEREP menée auprès des étudiants et lycéens français*, plus d’1 étudiant sur 10 pense qu’aujourd’hui on guérit facilement du ...
« Born HIV Free » : succès pour Paul McCartney et ... « Born HIV Free », initiée et soutenue par Carla Bruni Sarkozy pour le Fonds Mondial, a réuni plus d'1,4 million d'internautes; tous ont regardé la re...
Homéopathie: une application i-phone pour bien sui... Le laboratoire Boiron lance la première application i-phone gratuite qui permet de suivre, jour après jour, son traitement homéopathique. Oméomémo ...
Risque allergique maximal lié aux pollens dans le ... Selon le dernier bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), les allergiques du Sud de la France vont devoir faire face à un ri...
Journée mondiale de lutte contre le Sida : Marisol... À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes...
Télévision : “La bataille du sida” jeu... Clémentaine Célarié prète sa voix pour "la bataille du sida"  diffusé sur France 2, jeudi 25 novembre. Ce film de Laurence Beauvillard et Laurent Firo...
Autotest VIH : Sida Info Service propose des vidéo... Les autotests de dépistage du VIH sont désormais disponibles en pharmacie d’officine. Sida Info Service a été choisi comme dispositif de référence pou...
30% des étudiants n’utilisent jamais de prés... Un étudiant sur trois n'utilise jamais de préservatif lors de ses relations sexuelles ! Ils ne seraient que 41% à avoir systématiquement des rapports ...
Journée mondiale de lutte contre le sida : 170 000... A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre, la Ville de Paris se mobilise avec l’opération « Café capote » le 1er et ...
Maladies non transmissibles : l’OMS appelle ... Les maladies non transmissibles tuent chaque année 36 millions de personnes victimes de cardiopathies, d'accidents vasculaires cérébraux, de diabète, ...