Crèmes, pommades, lotions au menthol : attention au risque de brûlures

Dans son dernier numéro, la revue Prescrire prévient des risques liés à l’application cutanée de divers médicaments (crèmes, pommades, lotions) : contenant du menthol, du salicylate de méthyle, ou de la capsaïcine, qui peuvent peuvent provoquer « des brûlures parfois très graves ».
Ces médicaments sont parfois utilisés pour soulager des douleurs, et ressentir une sensation de chaud ou de froid sur la peau. La recommandation de Prescrire fait écho à la mise en garde lancée en septembre dernier par l’agence américaine du médicament FDA, après 43 observations de brûlures aux États-Unis entre 1969 et 2011. Des brûlures qui vont du premier au troisième degré et qui dans quelques cas, ont conduit à une hospitalisation.
« La majorité des brûlures du deuxième et du troisième degré ont été liées à l’utilisation de médicaments contenant du menthol, associé ou non avec le salicylate de méthyle. Des troubles cutanés, à type d’érythème douloureux au site d’application, ont été un effet indésirable fréquent de la capsaïcine observé au cours d’essais cliniques », rapporte la revue.
« Plutôt que de s’exposer à des effets indésirables graves imprévisibles », la revue recommande d’utiliser d’autres moyens que des substances chimiques qui permettent de fournir une sensation de chaud ou de froid sur la peau. Parmi ces derniers : une « bouillotte, l’application d’un linge humide, voire d’un sac de glaçons ».
Source : Prescrire