L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de mettre à disposition  une actualisation des données de pharmacovigilance relative aux vaccins contre les infections à rotavirus (responsables de gastro-entérites), Rotarix et RotaTeq. L’agence appelle à la vigilance des professionnels de santé sur le risque de complications graves et à la sensibilisation des parents.

Cette mise au point intervient après que le Canard Enchaîné a révélé mercredi le décès de deux bébés en 2012 et 2014 alors qu’ils avaient été vaccinés contre la gastro-entérite.

L’ANSM rappelle aux professionnels de santé “le risque, très rare mais pouvant potentiellement entraîner des complications graves, d’invagination intestinale aiguë associé à ces vaccins” et les invite à attirer l’attention des parents d’enfants vaccinés sur la nécessité d’une prise en charge médicale précoce dès l’apparition des premiers signes, notamment digestifs, évocateurs d’une invagination intestinale.

Rotarix et RotaTeq sont des vaccins oraux indiqués chez les nourrissons à partir de l’âge de six semaines dans la prévention des gastro-entérites causées par des infections à rotavirus. Ils sont autorisés, en Europe, depuis février et juin 2006 respectivement, et commercialisés en France depuis mai 2006 et janvier 2007.

Depuis le début de la commercialisation en France de ces deux vaccins et jusqu’au 31 octobre 2014, plus de 1 million de doses ont été distribuées. 508 notifications d’effets indésirables médicalement confirmées, dont 201 graves, ont été recueillies et analysées.

“Parmi les observations graves, 47 cas d’invaginations intestinales aiguës, survenues dans le mois suivant la vaccination, ont été rapportés, dont quelques-uns d’évolution fatale.”, indique l’agence.

L’invagination intestinale aiguë est un type d’effet indésirable qui, bien que considéré comme très rare (moins de 1 cas sur 10 000 vaccinés), nécessite, de par sa gravité, une prise en charge immédiate, dès les premiers signes cliniques.

L’ANSM invite les professionnels de santé à” sensibiliser les familles sur les signes d’invagination intestinale aigüe, survenant dans le mois suivant la vaccination, devant les amener à consulter sans délai leur médecin : douleurs abdominales, pleurs répétés et inhabituels de l’enfant, vomissement, présence de sang dans les selles, ballonnements abdominaux et/ou fièvre élevée”.

Elle indique enfin que le Haut Conseil de la santé publique  (HCSP) a prévu de réexaminer dans les prochains jours ses recommandations relatives à la vaccination des nourrissons contre les infections à rotavirus 1.

 Source : ANSM

A Lire également

Grippe: vaccination des personnes à risque Les autorités sanitaires rappellent qu’il ne faut plus attendre pour vacciner les personnes à risque et leur entourage. En effet, les indicateurs sani...
Vaccins : êtes-vous à jour ? Le site vaccins.pfizer.fr propose une version dynamique du calendrier vaccinal 2013 qui offre la possibilité de consulter les différents vaccins recom...
Vaccination : une concertation citoyenne en trois ... La ministre de la santé, Marisol Touraine, a présenté mardi 12 janvier 2016 son plan d’action afin de rénover de la politique vaccinale en France. La ...
Grippe : la campagne de vaccination débute aujourd... La nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière se déroule du 24 septembre 2010 au 31 janvier 2011.  Cette année le vaccin anti-gripp...
Rougeole: l’urgence du rattrapage vaccinal e... Dans sa dernière édition du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), l'Institut national de veille sanitaire (InVS) revient sur l’épidémie de roug...
Objectif 100 % d’enfants vaccinés : l’UNICEF... Objectif 100 % d’enfants vaccinés. Cette nouvelle campagne de l’UNICEF France vise à collecter des fonds pour permettre la vaccination des 20% d’enfan...
Vaccins : plus de 8 Français sur 10 les jugent ... Une enquête Odoxa réalisée pour la MNH, France Inter et Le Figaro révèle que plus de 8 français sur 10 estiment les vaccins utiles et efficaces et cel...
La gastro contre-attaque Après une semaine d’accalmie, le nombre de cas de diarrhées aiguës vus en consultation de médecine générale est revenu à la hausse la semaine dernière...
Uvestérol : l’Afssaps rappelle les recommandations... De nouveaux cas de malaise chez des nourrissons lors de l’administration de Uvestérol Vitaminé ADEC ou de Uvestérol D 1500UI/mL conduisent l’Afssaps à...
Vaccination: la Cour des comptes préconise la mise... La Cour des comptes a rendu public, mercredi 20 février 2013, un rapport sur la politique vaccinale de la France commandé par la commission des affair...
Semaine européenne de la vaccination du 23 au 30 a... Du 23 au 30 avril 2010, à l’occasion de  la Semaine européenne de la vaccination, 24 régions françaises se mobilisent pour sensibiliser et informer le...
Les députés interdisent le Bisphénol A dans les bi... L’assemblée nationale a voté mercredi la loi suspendant la fabrication et la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A.  En revanch...
Varicelle : vacciner ou non ? La vaccination contre la varicelle n'est pas indiquée pour les jeunes enfants en bonne santé. Contractée durant l'enfance, la varicelle est habituelle...
Médicaments : la confiance des Français rebondit Malgré un contexte d’accumulation de controverses, la confiance des Français dans les médicaments repart à la hausse. Les résultats de l'Observatoire ...
Vaccination: un Français sur cinq estime ne pas êt... Malgré une majorité de Français favorables à la vaccination en général (23 % sont « très favorables » et 58 % « plutôt favorables », près d’une person...
Semaine européenne de la vaccination : où en êtes-... Pour la sixième année consécutive en France, la Semaine européenne de la vaccination mobilise les 26 régions françaises et une centaine de pays dans l...