Vaccination Grippe A : les recommandations pour les personnes traitées pour un cancerLes personnes traitées pour un cancer font partie des personnes pour lesquelles la vaccination contre le virus de la grippe A H1N1 est fortement recommandée.

Pour répondre aux nombreuses interrogations de ces patients et des professionnels qui les prennent en charge, l’INCa, en accord avec le ministère de la santé et des sports, a émis des recommandations pour la vaccination de ces personnes.

En France, 320 000 personnes ont chaque année un diagnostic de cancer. Les personnes traitées pour un cancer font partie des personnes « fragiles » ou « immunodéprimées » pour les quelles la vaccination contre le virus de la grippe AH1N1 est fortement recommandée Parmi les malades atteints de cancers, les personnes traitées par chimiothérapie sont celles les plus exposées à l’immunodépression et aux complications d’une éventuelle infection par le virus de la grippe: 250 000 personnes reçoivent une chimiothérapie chaque année et sont donc potentiellement candidates à une vaccination en cette période épidémique.

Quand faire la vaccination ?

Il est important que le médecin adapte au cas par cas la réalisation du schéma vaccinal en fonction du plan de traitement du malade et de la situation de sa maladie. La vaccination est préconisée 15 jours avant et au minimum 7 jours après une cure de chimiothérapie.

Quel est le schéma vaccinal recommandé ?

Chez les adultes et les enfants, sauf contre-indications, le schéma vaccinal recommandé comporte deux doses administrées à au moins trois semaines d’intervalle. Le type de vaccin (adjuvé ou nonadjuvé) de même que la quantité à injecter, varient en fonction de l’âge (voir le site du ministère de la Santé).

Où peut-on vacciner les personnes traitées par chimiothérapie ?

Le système mis en place pour adresser un bon aux personnes concernées par la vaccination, ne permet pas aujourd’hui le repérage systématique de toutes les personnes traitées par chimiothérapie. Seules les équipes les prenant en charge, et particulièrement le médecin référent disposent de l’ensemble des éléments pour assurer l’adéquation de la prescription de la vaccination à leur état de santé présent.

Ainsi :

Lorsque les conditions le permettent, il est recommandé qu’au sein des équipes qui prennent en charge les malades dans un établissement de santé, un médecin et au mieux le médecin référent effectue la prescription nominative du vaccin adapté selon les recommandations du HSCP. La vaccination ayant lieu au sein de l’établissement.

En cas d’impossibilité de vacciner dans l’établissement, il est fortement recommandé que le médecin précise dans une lettre adressée au médecin du centre de vaccinations la situation du malade au moins par rapport à la chimiothérapie pratiquée ou prévue et préconise le type de vaccin selon les recommandations du HSCP

Enfin, pour les personnes ayant des difficultés à se rendre dans un centre de vaccination, du fait de leur condition physique ou psychologique, il est possible de solliciter les équipes mobiles de vaccination prévues par le dispositif administratif. Ces personnes doivent se signaler ou être signalées auprès du service en charge de l’organisation de la vaccination contre la grippe H1N1 qui est en place dans chaque Direction départementale des affaires sanitaires et sociales de leur département.

Quelles recommandations pour les personnes ayant reçu une chimiothérapie intensive avec greffe de cellules souches hématopoïétiques ?

La vaccination doit être faite sous l’autorité des médecins ayant réalisé la greffe, qui connaissent lasituation particulière du malade. Le Haut Conseil de Santé Publique a publié des recommandations détaillées dans cette situation : elles ont été diffusées aux équipes de greffe par l’Agence de Biomédecine.

Quelles recommandations chez les enfants atteints de cancers ?

La vaccination doit être faite sous l’autorité des équipes d’onco-hématologie pédiatriques qui assurent la prise en charge des enfants atteints de cancer et ont un contact privilégié avec leurs familles. La prescription relève du médecin référent de l’enfant, selon les mêmes modalités que ci-dessus (voir le site du ministère de la Santé).

Source : Inca

A Lire également

Grippe A / H1N1 : un élevage de dindes contaminé e... Alors que la pandémie de grippe touche à sa fin en France, un élevage de dindes reproductrices situé dans le département des Côtes d’Armor a été conta...
Procréation médicalement assistée : des risques ac... Selon une vaste étude menée dans 33 établissements hospitaliers français entre 2003 et 2007, soit sur plus de 15.000 naissances, les bébés nés par pro...
Rougeole : les jeunes adultes aussi La rougeole n’est plus uniquement une maladie contagieuse de l’enfance et touche désormais les jeunes adultes chez qui les complications liées sont pl...
Bronchiolite : hausse des hospitalisations d’... Selon un point au 3 novembre 2010 de l’Institut de veille sanitaire, le nombre de recours aux services hospitaliers d’urgence des enfants de moins de ...
Particules fines et risque de cancer : l’INC... L'Institut national du cancer (INCa) propose au téléchargement une Fiche-Repères actualisée sur les particules fines et le risque de cancer, complétée...
Le QI des enfants affecté par une eau trop riche e... Selon une étude canadienne parue dans la revue Environmental Health Perspectives, une eau du robinet trop riche en  manganèse pourrait réduire le quot...
Cancer de la peau : la Ligue vous informe à l̵... La Ligue contre le Cancer va à la rencontre du grand public à l'Hôpital d'Amiens. Dans le cadre de la semaine nationale de la protection solaire, la L...
2ème journée mondiale de la Trisomie 21, le 21 mar... Le 21 mars a lieu la 2ème journée mondiale de la Trisomie 21. Depuis le 6 mars vient de  débuter une nouvelle campagne de sensibilisation dont le slog...
Le DDT classé comme probablement cancérogène par l... Le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC) de l'OMS vient de classer l'insecticide lindane comme cancérogène pour l’homme, le DDT comme...
Course des Lumières : 125 000 € de dons collectés ... La 1ere édition de la Course des Lumières, première course nocturne et solidaire organisée par l’Institut Curie pour soutenir la recherche contre le c...
Journée nationale de prévention et de dépistage de... Le 30 mai prochain aura lieu la 15e édition de la « Journée Nationale de Prévention et de dépistage des cancers de la peau », organisée par le Syndica...
Grippe: l’épidémie toujours en décrue Selon le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm, l'épidémie de grippe saisonnière a continué de décroitre la semaine dernière. Au total, elle aura ...
Obésité des enfants: le niveau d’études des ... Une étude publiée dans la revue Public Health Nutrition, menée auprès de 14 426 enfants européens âgés de 2 à 9 ans, montre que ceux dont les parents ...
La Semaine mondiale de la vaccination débute le 20... La Semaine mondiale de la vaccination – qui débute le 20 avril – a pour objectif de promouvoir l’utilisation de vaccins pour protéger ou «immuniser» l...
Cancer : ≪ Une Jonquille pour Curie ≫ du 19 au 24 ... Durant toute une semaine, du 19 au 24 mars 2013, l’Institut Curie met en place un grand événement de mobilisation solidaire contre le cancer. Elle inv...
Les différents types de cancer du sein Les différents types de cancer du sein : 95 % des cancers du sein sont des adénocarcinomes ; ils se développent à partir des canaux (cancer canalaire)...