A l’occasion de Septembre en Or, mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant, Les Amis de Mikhy et Gustave Roussy, en partenariat avec Les petits citoyens et Chagrin Scolaire, avec le soutien institutionnel de BMS France, ont développé des outils pédagogiques pour aider les enfants atteints de cancer à vivre le mieux possible leur retour en classe.

Entre septembre et décembre, 250 sacs à dos pédagogiques « Ma différence, Mon histoire » seront remis aux enfants scolarisés en primaire et à leur famille pris en charge par les équipes de Gustave Roussy.

« Le retour à l’école peut être anxiogène et très compliqué pour ces enfants obligés de manquer la classe à cause de la maladie et des traitements. Pour l’enfant il est fondamental de maintenir le lien avec le milieu scolaire et les camarades de classe. L’objectif des outils contenus dans le sac à dos est d’accompagner la reprise de l’école et d’outiller l’enfant face à d’éventuelles difficultés dans ses relations, d’apaiser les inquiétudes, de démystifier la maladie, d’expliquer son impact et de donner des pistes de réflexion pour initier les échanges » explique le Dr Clémentine Lopez, pédopsychiatre dans le Département Interdisciplinaire de Soins de Support à Gustave Roussy.

« Face à la maladie, les parents que nous sommes sont souvent totalement désemparés. L’accompagnement est nécessaire pour les enfants et pour les parents pendant la maladie de l’enfant bien sûr, mais aussi après, pour un retour à la vie « normale » le meilleur possible. Le sac à dos ” Ma différence, Mon histoire “, s’inscrit totalement dans cette volonté en donnant à l’enfant, ses parents et son enseignant des outils pratiques conçus pour eux pour faciliter ce moment de vie très particulier qu’est le retour à l’école » souligne Nathalie Andrieux, présidente de l’association Les Amis de Mikhy.

Le sac à dos « Ma différence, Mon histoire » a été réalisé par Gustave Roussy, Les Amis de Mikhy, l’association Les petits citoyens et Chagrin Scolaire. Leur création  et leur conception se sont nourries de l’ensemble des réflexions et des échanges entre spécialistes, association de patients et enfants, notamment à travers le Conseil des Enfants de Gustave Roussy.

Le sac à dos « Mon histoire, Ma différence » contient des outils pédagogiques, collectifs et individuels :

 . 30 livrets « Et si on s’parlait du Cancer ? » de la collection « Et si on s’parlait » de  l’association Les petits citoyens dont l’objectif est de fournir du contenu pédagogique pour éveiller les enfants à la citoyenneté. S’il le souhaite, l’enfant peut remettre un livret à chacun de ses camarades de classe. En suscitant le questionnement, au travers de textes et d’illustrations, le livret permet de comprendre ce qui se cache derrière le mot cancer en répondant  à des questions du type le cancer, c’est quoi au juste ? Est-ce contagieux ? Est-ce que cela se soigne ? comment ?

. une vidéo intitulée « L’année où j’ai eu un cancer ». Cette vidéo d’animation raconte l’histoire de Paul, un petit garçon atteint d’un cancer, qui tient un journal de bord dans lequel il décrit ses sentiments, ses émotions, à la maison, à l’hôpital, à l’école… Elle permet d’initier les échanges dans la classe.

. un livret pour les parents et un livret pour l’enseignant. Ces livrets les aident à mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer un enfant atteint d’un cancer et donnent des pistes pour les aider à  les solutionner. Il comporte également un guide pratique des informations et numéros de téléphone clefs pour les accompagner.

Mené au sein de Gustave Roussy, ce projet pilote, en lien avec les enjeux du Plan Cancer 3, sera évalué pour être ajusté si besoin, puis généralisé à toute la France. Trois questionnaires d’évaluation seront remis afin d’évaluer la satisfaction et l’usage de ces outils par l’enfant, ses parents et l’enseignant.

Le kit est intégralement disponible et téléchargeable sur les sites Internet de chaque partenaire.

Les cancers de l’enfant

Les cancers pédiatriques sont des cancers rares et représentent la première cause de décès par maladie chez les enfants. Chaque année en France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents. Les cancers pédiatriques regroupent une soixantaine de pathologies différentes.

Les progrès considérables réalisés ces dernières décennies permettent aujourd’hui de guérir 80 % de ces jeunes patients dans les 5 ans suivant le diagnostic mais près de deux tiers d’entre eux auront des séquelles (cardiaques, neurologiques, motrices…) qu’il s’agit d’anticiper grâce à un suivi à long terme, pour améliorer la qualité de vie des adultes guéris d’un cancer dans leur enfance.

Source : Gustave Roussy

A Lire également

Alcool: les bouteilles devront afficher la quantit... Dans le cadre de la présentation du plan cancer 2009-2013, une mesure pour le moins spectaculaire : Le président Nicolas Sarkozy a en effet annoncé à ...
La fessée rendrait les enfants plus agressifs Insolence, cris, cruauté, méchanceté vis-à-vis des autres… Selon une étude américaine publiée dans la revue Pediatrics, les enfants qui reçoivent trop...
Cancer du sein : une surcharge pondérale augmente ... Une étude, réalisée par une équipe de recherche faisant partie du réseau NACRe (1), réseau subventionné par l’Institut national du cancer (INCa) et pa...
Les députés interdisent le Bisphénol A dans les bi... L’assemblée nationale a voté mercredi la loi suspendant la fabrication et la commercialisation de biberons produits à base de Bisphénol A.  En revanch...
Cancer: une consultation pour aider les patients à... Soins, examens, périodes d'hospitalisation, rythment la vie du malade mais aussi celles de son entourage. Difficile dans ce contexte de prévoir et sur...
L’étude Elfe va étudier le devenir de 20.000... Depuis le 1er avril, la première étude française consacrée au devenir de 20 000 enfants sur 20 ans a débuté sa  première phase afin de lui permettre d...
Cancer : l’Institut Curie et le Centre René Huguen... L’Institut Curie et le Centre René Huguenin fusionneront à partir du 1er janvier 2010. Un rapprochement qui a pour objectif d’amplifier leurs capacité...
2ème journée mondiale de la Trisomie 21, le 21 mar... Le 21 mars a lieu la 2ème journée mondiale de la Trisomie 21. Depuis le 6 mars vient de  débuter une nouvelle campagne de sensibilisation dont le slog...
Super Nanny est morte Cathy Sarraï, la Super Nanny de  M6, est décédée dans la nuit de mardi à mercredi, selon la Tribune de Genève. Elle avait 47 ans. Elle ne sera plus l...
Le goûter a de moins en moins la côte Toujours ancré dans les habitudes alimentaires des enfants et des adolescents, le goûter serait en perte de vitesse selon une étude* du CREDOC et loin...
Santé, scolarité, vie sociale: 20.000 enfants vont... Vingt mille enfants nés en France en 2011 vont être suivis de la naissance à l’âge adulte pour mieux comprendre comment l’environnement, l’entourage f...
Des troubles du comportement chez les enfants expo... Selon une étude française publiée dans la revue Plos One, l'exposition au tabac avant et après la naissance augmenterait le risque de troubles du comp...
L’opération Pièces Jaunes 2012 lancée aujour... La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, présidée par Bernadette Chirac, poursuit lance aujourd'hui la 23e édition de Pièces Jaunes ! En 201...
Les recommandations de l’OMS sur la publicité des ... Selon l’OMS, près de 43 millions d’enfants de moins de cinq ans sont en surpoids ou sont obèses. Tous sont exposés à un marketing intensif de produits...
Cancer: 27,4 jours d’attente en moyenne pour un ex... L’INCa publie les résultats d’une enquête sur les délais de rendez-vous pour un examen par IRM en 2011. Le délai d’attente moyen est de 27,4 jours (ve...
Cancer du sein et traitement de la ménopause : com... Commencer un traitement hormonal peu de temps après l’installation de la ménopause plutôt que quelques années plus tard ne limite pas le risque de can...