A l’occasion de Septembre en Or, mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant, Les Amis de Mikhy et Gustave Roussy, en partenariat avec Les petits citoyens et Chagrin Scolaire, avec le soutien institutionnel de BMS France, ont développé des outils pédagogiques pour aider les enfants atteints de cancer à vivre le mieux possible leur retour en classe.

Entre septembre et décembre, 250 sacs à dos pédagogiques « Ma différence, Mon histoire » seront remis aux enfants scolarisés en primaire et à leur famille pris en charge par les équipes de Gustave Roussy.

« Le retour à l’école peut être anxiogène et très compliqué pour ces enfants obligés de manquer la classe à cause de la maladie et des traitements. Pour l’enfant il est fondamental de maintenir le lien avec le milieu scolaire et les camarades de classe. L’objectif des outils contenus dans le sac à dos est d’accompagner la reprise de l’école et d’outiller l’enfant face à d’éventuelles difficultés dans ses relations, d’apaiser les inquiétudes, de démystifier la maladie, d’expliquer son impact et de donner des pistes de réflexion pour initier les échanges » explique le Dr Clémentine Lopez, pédopsychiatre dans le Département Interdisciplinaire de Soins de Support à Gustave Roussy.

« Face à la maladie, les parents que nous sommes sont souvent totalement désemparés. L’accompagnement est nécessaire pour les enfants et pour les parents pendant la maladie de l’enfant bien sûr, mais aussi après, pour un retour à la vie « normale » le meilleur possible. Le sac à dos ” Ma différence, Mon histoire “, s’inscrit totalement dans cette volonté en donnant à l’enfant, ses parents et son enseignant des outils pratiques conçus pour eux pour faciliter ce moment de vie très particulier qu’est le retour à l’école » souligne Nathalie Andrieux, présidente de l’association Les Amis de Mikhy.

Le sac à dos « Ma différence, Mon histoire » a été réalisé par Gustave Roussy, Les Amis de Mikhy, l’association Les petits citoyens et Chagrin Scolaire. Leur création  et leur conception se sont nourries de l’ensemble des réflexions et des échanges entre spécialistes, association de patients et enfants, notamment à travers le Conseil des Enfants de Gustave Roussy.

Le sac à dos « Mon histoire, Ma différence » contient des outils pédagogiques, collectifs et individuels :

 . 30 livrets « Et si on s’parlait du Cancer ? » de la collection « Et si on s’parlait » de  l’association Les petits citoyens dont l’objectif est de fournir du contenu pédagogique pour éveiller les enfants à la citoyenneté. S’il le souhaite, l’enfant peut remettre un livret à chacun de ses camarades de classe. En suscitant le questionnement, au travers de textes et d’illustrations, le livret permet de comprendre ce qui se cache derrière le mot cancer en répondant  à des questions du type le cancer, c’est quoi au juste ? Est-ce contagieux ? Est-ce que cela se soigne ? comment ?

. une vidéo intitulée « L’année où j’ai eu un cancer ». Cette vidéo d’animation raconte l’histoire de Paul, un petit garçon atteint d’un cancer, qui tient un journal de bord dans lequel il décrit ses sentiments, ses émotions, à la maison, à l’hôpital, à l’école… Elle permet d’initier les échanges dans la classe.

. un livret pour les parents et un livret pour l’enseignant. Ces livrets les aident à mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer un enfant atteint d’un cancer et donnent des pistes pour les aider à  les solutionner. Il comporte également un guide pratique des informations et numéros de téléphone clefs pour les accompagner.

Mené au sein de Gustave Roussy, ce projet pilote, en lien avec les enjeux du Plan Cancer 3, sera évalué pour être ajusté si besoin, puis généralisé à toute la France. Trois questionnaires d’évaluation seront remis afin d’évaluer la satisfaction et l’usage de ces outils par l’enfant, ses parents et l’enseignant.

Le kit est intégralement disponible et téléchargeable sur les sites Internet de chaque partenaire.

Les cancers de l’enfant

Les cancers pédiatriques sont des cancers rares et représentent la première cause de décès par maladie chez les enfants. Chaque année en France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents. Les cancers pédiatriques regroupent une soixantaine de pathologies différentes.

Les progrès considérables réalisés ces dernières décennies permettent aujourd’hui de guérir 80 % de ces jeunes patients dans les 5 ans suivant le diagnostic mais près de deux tiers d’entre eux auront des séquelles (cardiaques, neurologiques, motrices…) qu’il s’agit d’anticiper grâce à un suivi à long terme, pour améliorer la qualité de vie des adultes guéris d’un cancer dans leur enfance.

Source : Gustave Roussy

A Lire également

A 15 ans, les enfants dorment en moyenne 1h31 de m... Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe. De ce fait, les jeunes...
Octobre rose : 6ème édition du Ruban de l’Espoir... Du 28 septembre au 27 octobre 2013, le Collectif K, qui réunit 20 associations de soutien aux malades du cancer, organise la 6ème édition du Ruban de ...
Produits chimiques: les assiettes de nos enfants d... L’étude dévoilée ce matin par un collectif d’associations écologistes, publiée par Le Parisien fait froid dans le dos. Générations Futures a découvert...
Armoire à pharmacie : pour qui, pour quoi, jusqu’à... Les  7 règles d’or relatives à l’armoire à pharmacie et aux médicaments que vous conservez dans votre maison. Source : www.leem.org
Hôpital: des délais de consultations trop longs se... « Difficile aujourd’hui de rencontrer rapidement un spécialiste à l’hôpital », estime à l'issue de son enquête le magazine 60 Millions de consommateur...
CHU Amiens : 1ère Journée de Cancérologie La prévention, le soin et la recherche en cancérologie constituent un défi de santé publique majeur, et plus encore en Picardie qui voit sa population...
Certains insecticides auraient des effets néfastes... Selon une étude menée par des chercheurs de l’Inserm et publiée dans la revue Environnement International, de nouveaux éléments suggèrent la neurotoxi...
Procréation médicalement assistée : des risques ac... Selon une vaste étude menée dans 33 établissements hospitaliers français entre 2003 et 2007, soit sur plus de 15.000 naissances, les bébés nés par pro...
AVC, cancer, diabète… : 16 millions de décès... Maladies cardiaques ou pulmonaires, accident vasculaire cérébral, cancer ou encore diabète... L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de publi...
Cancer: des études sur l’aspirine suscitent ... Trois nouvelles études, publiées sur le site de la revue médicale The Lancet,  montrent que la prise quotidienne de 75mg d'aspirine réduirait la morta...
Cancer : 7,5 millions de décès dans le monde par a... Selon les derniers chiffres recensés par l'OMS, le cancer est à l'origine de plus de 7,5 millions de décès par an (chiffres 2008), soit 13% de la mort...
Chutes d’enfants par la fenêtre : l’Inpes ap... Avec l'arrivée du printemps et des premières chaleurs, les risques de chutes par la fenêtre augmentent, prévient l'Inpes indiquant qu'une enquête a dé...
Lutte contre les jeux dangereux : n’essayez ... L’Union nationale des Associations Familiales vient d’engager un partenariat avec plusieurs associations familiales et de parents d'élèves pour préven...
Journée mondiale contre le cancer : 40 % des cance... La Journée mondiale contre le cancer se déroule ce mardi 4 février.  A cette occasion, l'OMS tire la sonnette d'alarme. Au cours des vingt prochaines ...
La santé des dents des enfants reste un marqueur d... Selon une étude de la DREES, la santé bucco-dentaire reste un marqueur d'inégalités sociales dès le plus jeune âge à l’instar du surpoids et de l'obés...
Cancer: quelques gouttes de sang ou d’urine ... Dans un avenir proche, détecter un cancer sera peut-être possible par une simple analyse de sang ou d'urine. En effet, des biologistes du CNRS, de ...