A l’occasion de Septembre en Or, mois de mobilisation contre le cancer de l’enfant, Les Amis de Mikhy et Gustave Roussy, en partenariat avec Les petits citoyens et Chagrin Scolaire, avec le soutien institutionnel de BMS France, ont développé des outils pédagogiques pour aider les enfants atteints de cancer à vivre le mieux possible leur retour en classe.

Entre septembre et décembre, 250 sacs à dos pédagogiques « Ma différence, Mon histoire » seront remis aux enfants scolarisés en primaire et à leur famille pris en charge par les équipes de Gustave Roussy.

« Le retour à l’école peut être anxiogène et très compliqué pour ces enfants obligés de manquer la classe à cause de la maladie et des traitements. Pour l’enfant il est fondamental de maintenir le lien avec le milieu scolaire et les camarades de classe. L’objectif des outils contenus dans le sac à dos est d’accompagner la reprise de l’école et d’outiller l’enfant face à d’éventuelles difficultés dans ses relations, d’apaiser les inquiétudes, de démystifier la maladie, d’expliquer son impact et de donner des pistes de réflexion pour initier les échanges » explique le Dr Clémentine Lopez, pédopsychiatre dans le Département Interdisciplinaire de Soins de Support à Gustave Roussy.

« Face à la maladie, les parents que nous sommes sont souvent totalement désemparés. L’accompagnement est nécessaire pour les enfants et pour les parents pendant la maladie de l’enfant bien sûr, mais aussi après, pour un retour à la vie « normale » le meilleur possible. Le sac à dos ” Ma différence, Mon histoire “, s’inscrit totalement dans cette volonté en donnant à l’enfant, ses parents et son enseignant des outils pratiques conçus pour eux pour faciliter ce moment de vie très particulier qu’est le retour à l’école » souligne Nathalie Andrieux, présidente de l’association Les Amis de Mikhy.

Le sac à dos « Ma différence, Mon histoire » a été réalisé par Gustave Roussy, Les Amis de Mikhy, l’association Les petits citoyens et Chagrin Scolaire. Leur création  et leur conception se sont nourries de l’ensemble des réflexions et des échanges entre spécialistes, association de patients et enfants, notamment à travers le Conseil des Enfants de Gustave Roussy.

Le sac à dos « Mon histoire, Ma différence » contient des outils pédagogiques, collectifs et individuels :

 . 30 livrets « Et si on s’parlait du Cancer ? » de la collection « Et si on s’parlait » de  l’association Les petits citoyens dont l’objectif est de fournir du contenu pédagogique pour éveiller les enfants à la citoyenneté. S’il le souhaite, l’enfant peut remettre un livret à chacun de ses camarades de classe. En suscitant le questionnement, au travers de textes et d’illustrations, le livret permet de comprendre ce qui se cache derrière le mot cancer en répondant  à des questions du type le cancer, c’est quoi au juste ? Est-ce contagieux ? Est-ce que cela se soigne ? comment ?

. une vidéo intitulée « L’année où j’ai eu un cancer ». Cette vidéo d’animation raconte l’histoire de Paul, un petit garçon atteint d’un cancer, qui tient un journal de bord dans lequel il décrit ses sentiments, ses émotions, à la maison, à l’hôpital, à l’école… Elle permet d’initier les échanges dans la classe.

. un livret pour les parents et un livret pour l’enseignant. Ces livrets les aident à mieux comprendre les difficultés que peuvent rencontrer un enfant atteint d’un cancer et donnent des pistes pour les aider à  les solutionner. Il comporte également un guide pratique des informations et numéros de téléphone clefs pour les accompagner.

Mené au sein de Gustave Roussy, ce projet pilote, en lien avec les enjeux du Plan Cancer 3, sera évalué pour être ajusté si besoin, puis généralisé à toute la France. Trois questionnaires d’évaluation seront remis afin d’évaluer la satisfaction et l’usage de ces outils par l’enfant, ses parents et l’enseignant.

Le kit est intégralement disponible et téléchargeable sur les sites Internet de chaque partenaire.

Les cancers de l’enfant

Les cancers pédiatriques sont des cancers rares et représentent la première cause de décès par maladie chez les enfants. Chaque année en France, 1 700 nouveaux cas sont diagnostiqués chez les enfants et 800 chez les adolescents. Les cancers pédiatriques regroupent une soixantaine de pathologies différentes.

Les progrès considérables réalisés ces dernières décennies permettent aujourd’hui de guérir 80 % de ces jeunes patients dans les 5 ans suivant le diagnostic mais près de deux tiers d’entre eux auront des séquelles (cardiaques, neurologiques, motrices…) qu’il s’agit d’anticiper grâce à un suivi à long terme, pour améliorer la qualité de vie des adultes guéris d’un cancer dans leur enfance.

Source : Gustave Roussy

A Lire également

Enfants : le soleil, le faux-ami de l’été !  Avant l’été, il est donc primordial de rappeler les risques liés aux UV pour toute la famille et, en particulier, pour les enfants qui sont très vuln...
Bisphénol A : l’Anses recommande de protéger les e... Dans le cadre des travaux d'évaluation des risques liés au bisphénol A, l'Anses publie aujourd'hui deux rapports : l'un relatif aux effets sanitaires ...
Sophrologie, yoga… Deux Français sur trois l...  Sophrologie, yoga, sport adapté, ou encore hypnose… Selon le Baromètre cancer Institut Curie - Viavoice 2013, les 2/3 des Français jugent importantes...
“Anticancer” : les conseils 2010 de Da... Trois ans après la sortie d'"Anticancer", voici une édition revue et augmentée, avec toujours le même mot d'ordre : prévenir et lutter contre la malad...
La cigarette bannie des aires des jeux à Paris La Ville de Paris a annoncé la mise en place de l'interdiction de fumer dans les aires de jeux situées dans ses espaces verts suite à la publication d...
La 1ère Marche des Lumières contre le cancer Pour la première fois, l’Institut Curie organise La Marche des Lumières, l’une des plus grandes mobilisations contre le cancer jamais orchestrée en Fr...
“1 combat – 5 destins” : la saga... Inédit : TF1 diffusera vendredi 15 mars "un combat - 5 destins". Une pléiade de stars américaines s'engagent pour la lutte contre le cancer du sein au...
Cancer : les malades sont-ils bien informés ? Selon une enquête menée en France auprès de 4000 personnes auxquelles on a diagnostiqué un cancer, un quart de ces patients ont eu besoin d'autres sou...
Cancer du rein : tuer les tumeurs par le froid Le cancer du rein touche 10 000 personnes chaque année. Près de 60% de ces tumeurs sont diagnostiquées à un stade précoce, leur tumeur mesure le plus ...
Semaine nationale de lutte contre le cancer du 8 a... Cette année, pour la Semaine nationale de lutte contre le cancer qui aura lieu du 8 au 14 mars 2010, la Ligue contre la Cancer a constitué sa propre é...
Les centres de lutte contre le cancer demandent un... Les 20 centres de lutte contre le cancer du secteur privé participant au service public hospitalier, regroupés au sein de la fédération Unicancer, est...
Cancer: la femme de Patrick Swayze créé un fonds d... Lisa Niemi, la femme de l’acteur Patrick Swayze (« Dirty dancing »), créé un fonds de recherche contre le cancer en mémoire de son mari décédé en sept...
50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient j... En France, 50% des enfants de moins de 6 ans ne se seraient jamais brossé les dents. Pourtant, se brosser les dents matin et soir aide à réduire le ri...
Cancer colorectal : le 3ème cancer le plus fréquen... Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digesti...
Prédispositions génétiques au cancer du sein : un ... Un nouveau test en cours de développement pourrait être utilisé comme un complément indispensable aux méthodes actuelles de dépistage, selon les résul...
Rendez-vous des jeunes à Lyon : 7 villages pour to... Le rendez-vous des jeunes, événement entièrement consacré aux 11/18 ans, poursuit sa tournée nationale pour la cinquième année consécutive. Prochain r...