A l’occasion de la journée du sommeil, l’Institut de veille sanitaire (InVS) publie une synthèse de ses travaux sur les troubles du sommeil. En France, une personne sur 5 est concernée par l’insomnie chronique et le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) est largement sous-diagnostiqué. Ces troubles, associés à d’importantes conséquences sur la vie quotidienne, sont insuffisamment pris en charge.

En 2008, dans le cadre du programme d’actions sur le sommeil 2007-2010, l’InVS a mis en place une étude épidémiologique visant à quantifier la fréquence et la gravité des troubles du sommeil. Cette étude s’appuie sur un questionnaire, élaboré en collaboration avec des cliniciens, inséré dans l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), auquel 12 636 personnes âgées de plus de 16 ans ont répondu.

Cette étude s’est intéressée aux insomnies chroniques et aux syndromes d’apnée du sommeil. L’analyse des réponses au questionnaire montre qu’une personne sur 3 déclare avoir des troubles du sommeil au moins 3 nuits par semaine. Ces troubles concernent plus majoritairement les femmes que les hommes (39 % des réponses vs 29 %) et sont plus fréquents avec l’âge (44 % des personnes de plus de 75 ans, 22 % des 16-24 ans). Enfin, plus de 80 % des personnes concernées déclarent que ces troubles durent depuis plus de trois 3 mois.

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAS) est quant à lui méconnu et sous-diagnostiqué. Il est dû à des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil et responsable d’un sommeil de mauvaise qualité. Il peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires, de diabète et de somnolence. Les réponses de l’enquête montrent que seuls 2,4 % des personnes déclare un SAS diagnostiqué alors que 4,9 % des personnes présentes des symptômes évocateurs de SAS, c’est-à-dire des ronflements associés à des apnées constatées et une somnolence diurne.

Une personne sur 5 déclare avoir des troubles du sommeil associés à de la fatigue ou à une somnolence diurne excessive. Malgré ces effets qui peuvent impacter l’état de santé et la qualité de vie, seul un tiers des personnes concernées par des insomnies chroniques associées à une somnolence diurne a consulté un professionnel de santé pour ces troubles, et 15 % des personnes ayant des signes évocateurs de SAS déclarent avoir fait un enregistrement du sommeil.

Les résultats complets de cette étude seront publiés dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) à paraître en novembre 2012.

Source : Institut de Veille Sanitaire  (InVS)

A Lire également

Le télésuivi très apprécié des patients apnéiques ... En France, 1 à 3 millions de personnes souffriraient d'apnée du sommeil. L’Assurance Maladie rembourse dans certains cas un traitement d'apnée du somm...
Près d’1 étudiant sur 5 dort moins de 6 heures par... Selon l’enquête Santé (1) menée par la SMEREP, 91% des étudiants déclarent dormir moins de 8 heures par nuit, ils sont 18% à y consacrer moins de 6 he...
Le manque de sommeil augmenterait le risque d’obés... Une étude américaine, publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine, montre que les enfants âgés de moins de 5 ans manquant de sommei...
Mieux dormir pour mieux mincir ! Selon une étude américaine  dont les résultats ont été publiés lundi dans les Annales américaines de médecine interne, un sommeil trop court réduit le...
Sommeil : évitez de boire du café dans l’après-mid... Selon une étude du Centre de recherche sur les troubles du sommeil de l’hôpital Henry-Ford de Detroit aux Etats-Unis, boire un café six heures avant d...
5 conseils pour mieux dormir pour les plus de 20 a... 5  conseils pour mieux dormir quand on a plus vingt ans ! Le point avec l'Institut national du sommeil (Insv) : Réajuster son horloge biologique grâce...
Grasses matinées : l’explication génétique ! Vous êtes sujets aux réveils difficiles ou adeptes des grasses matinées ? L’explication serait génétique... En effet, la BBC rapporte que des chercheu...
Somnifères et anxiolytiques : attention danger ! Les médicaments contre l'insomnie et l'anxiété augmenteraient le risque de mortalité de leurs consommateurs de 36%, selon une étude publiée dans  le C...
Retournez votre matelas au bon moment Pour une qualité de sommeil optimale, penser à retourner votre matelas au bon moment ; surtout s'il est doté d’une face hiver et d’une face été, retou...
La 15ème Journée du Sommeil se déroulera le 27 mar... A l’occasion de la 15ème Journée du Sommeil® qui se déroulera le 27 mars prochain, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) fera le po...
Ronflements et apnée du sommeil : quelles sont les... Selon les Autorités de Santé, 30% des Français ronfleraient et l’apnée du sommeil toucherait 2 à 5% de la population française. Selon l’Institut Natio...
Le passage à l’heure d’hiver, c’est ce... Dimanche 31 octobre 2010, nous allons changer d'heure pour passer à l'« heure d'hiver" : à 3 h du matin, il sera 2 h. En passant à l'heure d'hiver, ce...
11ème Journée du Sommeil : attention à la somnolen... L’INSV (Institut National du Sommeil et de la Vigilance) organise la 11ème Journée du Sommeil® ce vendredi 18 mars avec pour thème : "La Somnolence au...
Sommeil : 58% des Français dorment aussi bien à l’... Selon une étude B&B Hôtels- OpinionWay, publiée à l'occasion de la Journée nationale du sommeil, 58% des français déclarent dormir aussi bien à l'...
Dormez-vous bien ? « Dormez-vous bien ? ». La question est posée à l’occasion du récent Baromètre Santé. Le Dr François Duforez, médecin du sommeil, vous explique commen...
Journée du Sommeil, le 28 mars 2014 A l’occasion de la 14e édition de la Journée du Sommeil® qui se déroule vendredi 28 mars 2014, près de 60 centres de sommeil et structures spécialisée...