A l’occasion de la journée du sommeil, l’Institut de veille sanitaire (InVS) publie une synthèse de ses travaux sur les troubles du sommeil. En France, une personne sur 5 est concernée par l’insomnie chronique et le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) est largement sous-diagnostiqué. Ces troubles, associés à d’importantes conséquences sur la vie quotidienne, sont insuffisamment pris en charge.

En 2008, dans le cadre du programme d’actions sur le sommeil 2007-2010, l’InVS a mis en place une étude épidémiologique visant à quantifier la fréquence et la gravité des troubles du sommeil. Cette étude s’appuie sur un questionnaire, élaboré en collaboration avec des cliniciens, inséré dans l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), auquel 12 636 personnes âgées de plus de 16 ans ont répondu.

Cette étude s’est intéressée aux insomnies chroniques et aux syndromes d’apnée du sommeil. L’analyse des réponses au questionnaire montre qu’une personne sur 3 déclare avoir des troubles du sommeil au moins 3 nuits par semaine. Ces troubles concernent plus majoritairement les femmes que les hommes (39 % des réponses vs 29 %) et sont plus fréquents avec l’âge (44 % des personnes de plus de 75 ans, 22 % des 16-24 ans). Enfin, plus de 80 % des personnes concernées déclarent que ces troubles durent depuis plus de trois 3 mois.

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAS) est quant à lui méconnu et sous-diagnostiqué. Il est dû à des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil et responsable d’un sommeil de mauvaise qualité. Il peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires, de diabète et de somnolence. Les réponses de l’enquête montrent que seuls 2,4 % des personnes déclare un SAS diagnostiqué alors que 4,9 % des personnes présentes des symptômes évocateurs de SAS, c’est-à-dire des ronflements associés à des apnées constatées et une somnolence diurne.

Une personne sur 5 déclare avoir des troubles du sommeil associés à de la fatigue ou à une somnolence diurne excessive. Malgré ces effets qui peuvent impacter l’état de santé et la qualité de vie, seul un tiers des personnes concernées par des insomnies chroniques associées à une somnolence diurne a consulté un professionnel de santé pour ces troubles, et 15 % des personnes ayant des signes évocateurs de SAS déclarent avoir fait un enregistrement du sommeil.

Les résultats complets de cette étude seront publiés dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) à paraître en novembre 2012.

Source : Institut de Veille Sanitaire  (InVS)

A Lire également

Le sommeil, votre allié pour garder la forme La grande majorité des répondants de l’enquête INSV/MGEN 2012 estime que le sommeil est le premier facteur à favoriser leurs capacités physiques (79 %...
3 astuces pour bien vivre le changement d’heure Le changement d’heure d'hiver perturbe notre organisme avec des répercussions physiques mais aussi parfois sur le moral. Dans la nuit du 24 au 25 octo...
Avec l’âge, la qualité du sommeil s’améliore... Selon des chercheurs suisses de l’Université de Lausanne, le sommeil des séniors, bien que plus court, serait plus réparateur que chez les personnes p...
Une meilleure hygiène de vie chez les garçons ? Selon une enquête de l'Insee, les garçons estiment, un peu plus souvent que les filles, avoir une alimentation « plutôt » ou « bien » équilibrée (resp...
Pourquoi 15 millions de Français ronflent ? Si 15 millions de Français ronflent pendant leur sommeil, presque autant de conjoints s'en plaignent... Le point pour tout comprendre sur le ronflemen...
Et si la compétitivité passait par le sommeil ? Entre crise, morosité, productivité, stress ou burn out, le monde du travail est souvent désigné coupable du mal-être des Français. Les chiffres avanc...
Sommeil : un livre pour démêler le vrai du faux !... Rédigé par des spécialistes, praticiens et chercheurs, ce livre publié par la Fondation April a pour objectif de vous donner les clés pour faire les b...
Sommeil : 5 rituels de bien-être avant le coucher 5 astuces à retenir pour bien dormir en été. Bien dormir est essentiel pour la santé. Surtout en été, lorsque la chaleur pousse le corps à puiser de ...
14e Journée du Sommeil : les bonnes habitudes en v... A l'occasion de la 14e Journée du Sommeil®, l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) propose un focus en vidéo sur les bonnes habitude...
Appli sommeil : encore plus simple Pour mieux gérer son sommeil sur son smartphone, l'application sommeil Misfit Beddit 2.0 se dote d’un nouveau design offrant davantage de simplicité d...
Dormez-vous bien ? « Dormez-vous bien ? ». La question est posée à l’occasion du récent Baromètre Santé. Le Dr François Duforez, médecin du sommeil, vous explique commen...
Sommeil : évitez de boire du café dans l’après-mid... Selon une étude du Centre de recherche sur les troubles du sommeil de l’hôpital Henry-Ford de Detroit aux Etats-Unis, boire un café six heures avant d...
Avant de conduire, faites le test d’Epworth pour é... Sur de longues distances, la conduite requiert une bonne forme physique et intellectuelle. La fatigue augmente le temps de réaction jusqu’à le multipl...
L’automassage pour soulager tensions et petits mau... Pour ceux qui souhaitent lutter contre le stress et retrouver bien-être et harmonie, Hélène Campan propose 240 manoeuvres d’automassage. Des pieds à l...
Sommeil: plus d’1 Français sur 2 n’est pas satisfa... Selon les résultats de l’enquête « Sommeil et environnement» - INSV / MGEN (1), publiés à l'occasion de la 13ème édition de la Journée du Sommeil®, pr...
La 13ème Journée du Sommeil se déroule ce vendredi... Lors de la 13ème Journée du Sommeil® organisée ce vendredi 22 mars par l'Institut National du Sommeil et de la Vigilance,  les spécialistes vont sensi...