A l’occasion de la journée du sommeil, l’Institut de veille sanitaire (InVS) publie une synthèse de ses travaux sur les troubles du sommeil. En France, une personne sur 5 est concernée par l’insomnie chronique et le syndrome d’apnée du sommeil (SAS) est largement sous-diagnostiqué. Ces troubles, associés à d’importantes conséquences sur la vie quotidienne, sont insuffisamment pris en charge.

En 2008, dans le cadre du programme d’actions sur le sommeil 2007-2010, l’InVS a mis en place une étude épidémiologique visant à quantifier la fréquence et la gravité des troubles du sommeil. Cette étude s’appuie sur un questionnaire, élaboré en collaboration avec des cliniciens, inséré dans l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) de l’Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (Irdes), auquel 12 636 personnes âgées de plus de 16 ans ont répondu.

Cette étude s’est intéressée aux insomnies chroniques et aux syndromes d’apnée du sommeil. L’analyse des réponses au questionnaire montre qu’une personne sur 3 déclare avoir des troubles du sommeil au moins 3 nuits par semaine. Ces troubles concernent plus majoritairement les femmes que les hommes (39 % des réponses vs 29 %) et sont plus fréquents avec l’âge (44 % des personnes de plus de 75 ans, 22 % des 16-24 ans). Enfin, plus de 80 % des personnes concernées déclarent que ces troubles durent depuis plus de trois 3 mois.

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAS) est quant à lui méconnu et sous-diagnostiqué. Il est dû à des arrêts répétés de la respiration pendant le sommeil et responsable d’un sommeil de mauvaise qualité. Il peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires, de diabète et de somnolence. Les réponses de l’enquête montrent que seuls 2,4 % des personnes déclare un SAS diagnostiqué alors que 4,9 % des personnes présentes des symptômes évocateurs de SAS, c’est-à-dire des ronflements associés à des apnées constatées et une somnolence diurne.

Une personne sur 5 déclare avoir des troubles du sommeil associés à de la fatigue ou à une somnolence diurne excessive. Malgré ces effets qui peuvent impacter l’état de santé et la qualité de vie, seul un tiers des personnes concernées par des insomnies chroniques associées à une somnolence diurne a consulté un professionnel de santé pour ces troubles, et 15 % des personnes ayant des signes évocateurs de SAS déclarent avoir fait un enregistrement du sommeil.

Les résultats complets de cette étude seront publiés dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) à paraître en novembre 2012.

Source : Institut de Veille Sanitaire  (InVS)

A Lire également

L’infarctus serait responsable d’insom... Une équipe de chercheurs de l’Université de Montréal et de l’Hôpital du Sacré-Coeur a mis en évidence un processus inflammatoire qui détruit des neuro...
Un guide pratique pour dormir sur ses deux oreille... Le guide "Bien dormir Pour les Nuls" est sorti en poche. Qu’est-ce que le sommeil ? Pourquoi est­‐il différent selon les âges ? Quels sont les bons co...
Dormez-vous bien ? « Dormez-vous bien ? ». La question est posée à l’occasion du récent Baromètre Santé. Le Dr François Duforez, médecin du sommeil, vous explique commen...
Bien dormir pour mieux vivre 14ème journée du sommeil. On passe en moyenne un tiers de notre existence à dormir, autant dire que le sommeil est une fonction vitale autant physiolo...
Ronflements et apnée du sommeil : quelles sont les... Selon les Autorités de Santé, 30% des Français ronfleraient et l’apnée du sommeil toucherait 2 à 5% de la population française. Selon l’Institut Natio...
Le télésuivi très apprécié des patients apnéiques ... En France, 1 à 3 millions de personnes souffriraient d'apnée du sommeil. L’Assurance Maladie rembourse dans certains cas un traitement d'apnée du somm...
Pourquoi 15 millions de Français ronflent ? Si 15 millions de Français ronflent pendant leur sommeil, presque autant de conjoints s'en plaignent... Le point pour tout comprendre sur le ronflemen...
Le premier oreiller anti-ronflements débarque Une bonne nouvelle qui devrait réconcilier de nombreux couples : après 10 ans de recherche, La Maison de l’oreiller lance le premier oreiller anti-ron...
Sommeil : un livre pour démêler le vrai du faux !... Rédigé par des spécialistes, praticiens et chercheurs, ce livre publié par la Fondation April a pour objectif de vous donner les clés pour faire les b...
Troubles du sommeil : près d’1 étudiant sur 2 vict... Selon la dernière enquête santé menée par la SMEREP (1)(2) auprès des étudiants français, près de 50% d’entre eux rencontrent des problèmes de sommeil...
Comment retrouver un sommeil profond et réparateur... Le livre "Je dors bien ! Comment retrouver un sommeil profond et réparateur" de la psychothérapeute Maria Holl vous propose un programme efficace pour...
La sieste: un remède efficace à la somnolence ! Vendredi 18 mars 2011 se déroule la 11ème Journée du Sommeil qui a pour thème la somnolence. Parmi les bons reflexes : la sieste ! La durée idéale : u...
Bien dormir sans ronfler L’heure des vacances approche mais une angoisse subsiste. Pourvu que mes voisins de chambre ne ronflent pas et qu’ils ne m’empêchent pas de dormir. Il...
Smartphones, tablettes : attention au sommeil des ... Une étude américaine pointe du doigt l'impact des tablettes et autres smartphones sur la qualité du sommeil des enfants. En effet, cette étude publ...
Le manque de sommeil ferait manger davantage et pl... Une étude publiée mardi par la revue britannique Nature Communications montre que le manque de sommeil mènerait à manger en plus grande quantité mais ...
Etude du sommeil : Literieland épaule les médecins... En qualité d'expert du "bien dormir", Literieland participe à la recherche en faveur de l'amélioration de la qualité du sommeil. La société a équipé l...