Malgré les campagnes d’information et les rappels des mesures de prévention, diffusés régulièrement par les autorités sanitaires, on déplore encore chaque année près de 100 décès attribués à des intoxications au monoxyde de carbone.

En 2010, 1 509 intoxications au monoxyde de carbone ont été signalées. Elles ont impliqué 5 195 personnes, parmi elles 1 136 ont été hospitalisées dont certains conservent des séquelles à vie.

Selon l’Institut de veille sanitaire, depuis le 1er septembre, 56 intoxications ont été dénombrées impliquant 237 personnes dont 2 décès, et ce, malgré des températures plus douces ayant retardé la période de chauffe.

Ces intoxications pourraient être évitées en respectant des mesures simples, que la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises et la Direction générale de la santé souhaitent rappeler.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore et inodore, et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.

Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.
En cas de soupçon d’intoxication, il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.

Il faut donc impérativement respecter les recommandations suivantes :

– Faites entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié. Pour la plupart d’entre eux, c’est obligatoire ;
– Faites ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;
– N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
– N’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par grand froid ;
– Aérez quotidiennement votre habitation, même par temps froid.

Le strict respect de ces consignes est impératif pour éviter le risque d’intoxication mortelle.

En période de grand froid, il convient également d’être particulièrement vigilant aux conditions d’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes

Enfin, les organisateurs de rassemblements de personnes (rassemblements familiaux, manifestations culturelles ou religieuses, …) doivent être tout particulièrement attentifs car les épisodes d’intoxication en lien avec l’utilisation de panneaux-radiants à combustible gazeux sont fréquents et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes.

Tous les renseignements sur  www.inpes.sante.fr/

A Lire également

Bisphénol A : vers un étiquetage systématique des ... Dans son Avis du 29 janvier 2010, l'Afssa avait recommandé de collecter des données pour évaluer l'exposition des consommateurs au Bisphénol A (BPA) e...
Froid: couvrez-vous et ne surchauffez pas! Froid?  Oui, mais ce n’est pas une raison pour pousser le chauffage. L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) recommande...
Episodes de froid et de neige : prévenir les intox... Alors que la vague de froid s’étend progressivement à la quasi-totalité des régions françaises, à l’exception des littoraux atlantiques et méditerrané...
Monoxyde de carbone : des gestes simples pour s... Chaque année, le monoxyde de carbone cause près d’une centaine de décès en France. L’hiver dernier, plus de 1 000 épisodes d’intoxication accidentelle...
Intoxications au monoxyde de carbone : ça concerne... C'est un appel à la vigilance en cette période de vagues de froid. L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) et le minist...
Monoxyde de carbone : une centaine de décès chaque... Avec la baisse des températures, les risques d’intoxication au monoxyde de carbone (CO) augmentent. Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de...
Intoxications au monoxyde de carbone : comment les... Utiliser une chaudière, un chauffe-eau, un chauffage mobile d’appoint, un groupe électrogène, une cuisinière ou tout autre appareil à combustion prése...
Intoxications au monoxyde de carbone : comment les... Comme chaque hiver le ministère de la Santé et l'Inpes rappellent que les intoxications au monoxyde de carbone (CO) sont responsables d’une centaine...
Cueillette des champignons : attention aux intoxic... Chaque année, on déplore en France un millier d’intoxications dues aux champignons. Les conséquences sur la santé peuvent être graves : troubles diges...
Hygiène des aliments : une infographie pour éviter... Plus d’un tiers des foyers déclarés de toxi-infection alimentaire collective surviennent dans le cadre familial. Afin d’aider à limiter les risques de...
Pour améliorer la qualité de l’air intérieur : aér... La composition de l’air intérieur que nous respirons dans notre logement, ou au bureau par exemple, est différente de celle de l’air extérieur ; mais ...
Monoxyde de carbone : gare aux intoxications penda... A l’occasion des fêtes de fin d’année, la Direction générale de la Santé (DGS) appelle à la plus grande vigilance quant à l’utilisation d’appareils de...
Tempête : attention aux intoxications par le monox... Plus d’un million de foyers sont privés d’électricité dans l’Ouest et le Centre de la France en raison des conditions météorologiques. Ces coupures pe...
Monoxyde de carbone : 5000 intoxications chaque an... En France, chaque année, environ 5 000 personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone : 1000 d’entre elles doivent être hospitalisé...
Monoxyde de carbone : comment éviter les intoxicat... Avec la baisse prochaine des températures, les risques d'intoxications au monoxyde de carbone vont augmenter. Selon l'InVS, depuis le 1er septembre, 5...
La pollution chimique est plus importante à l̵... D'après l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur, un logement sur dix présente des niveaux de pollution chimique très élevés. Selon le polluant...