Le Furosémide est de retour dans les pharmacies

Ce vendredi 6 septembre 2013, le Furosémide du laboratoire Teva revient dans les pharmacies françaises. Ce médicament diurétique avait été retiré en juin 2013 des officines après le lancement d’une alerte sanitaire qui s’avéra finalement être une simple méprise du fait de la maladresse d’une dame âgée.

Lire la suite

Le nombre de pharmacies diminue à nouveau en France

L’Ordre national des pharmaciens vient de publier le recensement annuel des pharmaciens au 1er janvier 2012. Les pharmacies sont toujours bien réparties sur le territoire français et leur nombre est quasiment stable. Un constat « en trompe-l’oeil » qui cache, selon l’ordre, des « signaux inquiétants » pour l’avenir de la profession. Tous les 3 jours, plus d’une officine ferme.

Lire la suite

Diabétique ou pas ? Testez votre diabète en pharmacie

Selon l’Association Française des Diabétiques, le diabète (type 1 et 2) touche plus de 3 millions de personnes en France, dont plus de 500 000 qui s’ignorent ! Durant tout le mois de novembre, les pharmaciens Giropharm, réparties sur toute la France, vous invite à venir tester votre taux de diabète dans l’une des 850 pharmacies du réseau.

Lire la suite

Les pharmaciens disent non à la vente de médicaments sur Internet

Sites illégaux arborant des croix vertes, vente de Viagra et Prozac à volonté ou encore offres fidélité sur des médicaments… « Internet, pour nous, c’est la jungle », a déclaré mercredi Isabelle Adenot, la présidente de l’Ordre national des pharmaciens. L’Ordre, qui « n’est pas favorable à la vente de médicaments sur internet », demande une réglementation des sites des officinaux et que les nouvelles technologies soient inscrites dans le code de santé publique.

Lire la suite

Vente de médicaments sur le net : Roselyne Bachelot confirme

Roselyne Bachelot a confirmé sur RTL, l’information publiée jeudi dans le quotidien Les Echos. En 2011, certains produits vendus en automédication, non remboursables et sans ordonnance pourraient être vendus sur internet. La ministre de la Santé précise qu’il s’agit de se conformer à une décision européenne mais que cette vente sera très encadrée.

Lire la suite