Pipettes, compte-gouttes ou cuillères-mesure…. Afin d’alerter les professionnels de santé et les parents de ce risque, l’ANSM lance une campagne de sensibilisation : « Ne vous mélangez pas les pipettes ! Un dispositif d’administration = un médicament ».

En effet, l’agence indique avoir reçu de nombreux signalements d’erreurs médicamenteuses en lien avec l’utilisation des dispositifs d’administration des solutions buvables de médicaments, comme les pipettes, compte-gouttes ou cuillères-mesure. Ces erreurs concernent majoritairement des enfants.

De nombreux médicaments sont présentés sous forme de solutions ou suspensions buvables et sont conditionnés sous forme de flacons multidoses. La prise de ces médicaments nécessite alors une administration fractionnée, en cohérence avec la posologie prescrite, à l’aide d’un dispositif d’administration (pipette, gobelet, compte-goutte ou cuillère-mesure).

L’ANSM a été destinataire de nombreux signalements de risque d’erreur ou d’erreurs médicamenteuses en lien avec ces dispositifs d’administration. “Parmi les signalements d’erreur médicamenteuse avérée, plus d’un tiers ont entraîné un effet indésirable, dont une moitié d’effets indésirables graves”, indique l’agence.

La majeure partie des erreurs signalées est survenue au domicile des patients et est réalisée par les patients eux-mêmes ou par un membre de leur famille, notamment les parents. Ces erreurs touchent en effet principalement les nourrissons et les enfants âgés de 2 à 11 ans.

Une erreur médicamenteuse est toujours multifactorielle. Cependant, l’analyse des signalements met en évidence que les causes principales sont liées à une erreur humaine (administration par exemple du médicament A avec le dispositif d’un médicament B), une incompréhension des modalités d’utilisation du dispositif fourni voire de la prescription (administration par exemple de X pipettes ou seringues au lieu de X gouttes prescrites).

D’autres signalements mettent en cause directement le dispositif d’administration du fait, par exemple, de la présence d’une double graduation ou d’un manque de lisibilité.

Dans ce contexte, l’ANSM a en premier lieu engagé une réflexion en lien avec le Groupe de Travail Erreurs médicamenteuses (composés de professionnels de santé de terrain) dans un but d’amélioration et de sécurisation des dispositifs fournis avec les solutions buvables de médicaments. Pour se faire, des recommandations à destination des laboratoires pharmaceutiques seront prochainement proposées.

L’ANSM lance, par ailleurs, une campagne d’information et de sensibilisation destinée aux patients et à leurs proches via la diffusion d’une affichette rappelant les quatre règles clés pour limiter le risque d’erreur, à savoir :

– à un médicament donné correspond un dispositif d’administration : les dispositifs ne sont pas universels et sont spécifiques du médicament avec lesquels ils ont été délivrés,
– il est nécessaire de toujours conserver le dispositif d’administration avec le médicament correspondant pour éviter toute confusion,
– en cas de doute, que ce soit sur l’utilisation du dispositif d’administration ou sur la prescription, il est indispensable de demander conseil à un professionnel de santé,
– enfin, il est essentiel de toujours lire la notice d’information avant toute utilisation.

L’ANSM rappelle également que les professionnels de santé ont un rôle déterminant de conseil : “ils doivent notamment s’assurer de la bonne compréhension de la posologie et du mode d’administration des médicaments par le patient ou ses proches. Il est recommandé à cette fin, et dans la mesure du possible, de regarder le dispositif d’administration avec le patient ou ses proches”, indique-t-elle.

“Les professionnels de santé doivent également s’assurer que le médicament qu’il prescrive ou délivre est le plus adapté et privilégier, lorsqu’il existe, le conditionnement adapté à la population ciblée”, conclut l’agence.

Consulter l’affiche

A Lire également

Comsommation de médicaments: la France n’est... Selon une étude réalisée par le LIR, association qui regroupe 16 laboratoires pharmaceutiques internationaux, la consommation française de médicaments...
« GlucoZor » : une application pour apprendre aux ... « GlucoZor » est une application mobile ludique qui apprend aux enfants diabétiques de 8 à 12 ans à gérer leur maladie au quotidien. Gratuite, elle es...
Médicaments : des ruptures de stocks de plus en pl... L'Académie de pharmacie a publié mercredi ses recommandations pour faire aux problèmes d'approvisionnement de médicaments qui se multiplient dans les ...
Les écrans déconseillés pour les enfants de moins ... Tablettes, smartphones, télévision... Selon une enquête de l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), les enfants deviennent adeptes des...
Les médicaments aux extraits de Ginkgo biloba peu ... Lors de sa séance du 3 novembre 2011, la Commission d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) de l'Affsaps a conclu que le rapport bénéfice / risque ...
Médicaments génériques : Fred & Jamy vous exp... Fred & Jamy, les animateurs scientifiques de France Télévision spécialistes des ados, relèvent le défi d’expliquer les médicaments génériques. ...
Le QI des enfants affecté par une eau trop riche e... Selon une étude canadienne parue dans la revue Environmental Health Perspectives, une eau du robinet trop riche en  manganèse pourrait réduire le quot...
Médicaments trop chers : 1 Français sur 2 se soign... Selon la dernière étude Ifop/Biogaran*, l'automédication gagnerait du terrain en France. 50% des Français achèteraient des médicaments sans passer par...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Médicaments génériques : « une grande campagne de ... Alors qu'un récent sondage PHR/IFOP* montre notamment que 31% des Français jugent les médicaments génériques moins efficaces que les princeps (forme o...
Pilule : infirmiers et pharmaciens vont pouvoir la... Suite à un arrêté publié mardi 1er juin au Journal Officiel,  les infirmiers vont pouvoir renouveler les ordonnances de pilules contraceptives et les ...
Le Bisphénol A est-il mauvais pour les dents des e... Après avoir été accusé d'avoir des effets négatifs sur la fertilité et le développement, le Bisphénol A, composé chimique utilisé dans la fabrication ...
Médicaments : 700 génériques testés en Inde suspen... La Commission européenne vient de confirmer la suspension prochaine de la commercialisation de médicaments génériques dont les essais de bioéquivalenc...
Le Dorosz, le guide “best-seller” des ... Véritable best-seller, l’ouvrage professionnel s’est imposé au fil de ses éditions à tous les publics  comme une référence à la fois exhaustive et con...
Médicaments antibiotiques : une semaine mondiale p... A l'initiative de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la première semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques se déroulera du 16 au 22...
L’allaitement maternel en pratique En France, 75 % des femmes déclarent vouloir allaiter et pourtant elles sont moins nombreuses à démarrer un allaitement. De plus, la durée de l’allait...