Les résultats de l’essai HPTN 052, annoncés jeudi par les Instituts nationaux de santé des États-Unis, montrent que si la personne séropositive du couple adhère à la posologie du traitement antirétroviral, le risque de transmission du virus à son partenaire sexuel non infecté peut être réduit de 96 %. Des résultats salués par L’OMS et l’ONUSIDA.

« Cette percée scientifique change considérablement la donne et assurera l’avancement de la révolution de la prévention. Elle place le traitement anti-VIH au rang des nouvelles options de prévention prioritaires », a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA). « Nous devons maintenant nous assurer que les couples ont la possibilité de choisir le Traitement de prévention et qu’ils y ont accès. »

Cet essai, conduit par le Réseau pour les essais de prévention du VIH, a engagé plus de 1 700 couples sérodiscordants (l’une des personnes est séropositive tandis que l’autre est séronégative) originaires d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des États-Unis d’Amérique.
Seules ont été engagées dans l’essai les personnes vivant avec le VIH, dont le compte de CD4 se situe entre 350 et 550, qui ne sont donc pas encore éligibles pour un traitement personnel selon les dernières directives de l’OMS. La réduction de la transmission du VIH par voie sexuelle a été si importante que l’essai a été arrêté 3-4 ans avant les délais impartis.

« Cette avancée est cruciale car nous savons que la transmission par voie sexuelle représente environ 80 % du total des nouvelles infections », a indiqué le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. « Les résultats produits par l’essai vont renforcer et étayer les nouvelles orientations que l’OMS publiera en juillet pour aider les personnes vivant avec le VIH à protéger leur partenaire. »

“La mise à disposition du Traitement de prévention va non seulement encourager les personnes à effectuer un dépistage sur le VIH, mais également les inciter à révéler leur statut sérologique, à discuter des options de prévention anti-VIH avec leur partenaire et à se rendre dans les services centraux anti-VIH. En outre, cette mise à disposition va fortement contribuer à réduire les stigmatisations et les discriminations qui entourent le VIH”, estime l’organisation.

« Les personnes vivant avec le VIH peuvent maintenant, avec dignité et confiance, prendre des dispositions supplémentaires pour protéger du VIH ceux qui leur sont chers », a déclaré M. Sidibé. Selon les estimations actuelles, seule la moitié des 33 millions de personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique. L’augmentation du recours au dépistage anti-VIH exercerait un impact important sur la riposte au sida, en particulier s’il s’accompagnait d’un accroissement du nombre des personnes ayant accès aux traitements par suite de cette découverte scientifique.

Les nouvelles orientations de l’OMS v publiées en juillet
L’ONUSIDA et l’OMS recommandent aux couples de prendre une décision, éclairée par des données probantes, sur la meilleure combinaison d’options de prévention anti-VIH possible. L’ONUSIDA demande instamment à ce que le Traitement de prévention soit l’une des options proposées aux couples. Les nouvelles orientations de l’OMS, qui seront publiées en juillet, aideront les pays à concrétiser cette nouvelle option de prévention anti-VIH auprès des personnes qui la choisiront. Ces orientations incluront des recommandations spécifiques sur l’élargissement de l’accès aux dépistages et au conseil anti-VIH, et l’utilisation de thérapies antirétrovirales parmi les couples sérodiscordants.

“Il n’existe pas une seule et unique méthode médicale pour se protéger assurément contre le VIH. Le Traitement de prévention doit être utilisé en combinaison avec d’autres options de prévention anti-VIH. Ces options peuvent inclure l’utilisation correcte et systématique des préservatifs masculin et féminin, le report de la première relation sexuelle, la réduction du nombre des partenaires, la circoncision masculine et l’évitement de relations sexuelles avec pénétration. L’importance que revêtent les résultats de l’essai assure le bon positionnement du Traitement de prévention parmi l’ensemble complet des mesures de prévention anti-VIH”, rappellent les organisations dans un communiqué.

L’ONUSIDA a annoncé l’organisation d’une réunion de partenaires pour discuter plus avant de cette nouvelle possibilité et de ses implications pour la riposte au sida. Cette initiative prend appui sur une série de consultations d’experts qui ont été organisées par l’OMS et l’ONUSIDA sur le Traitement de prévention au cours de ces deux dernières années. L’ONUSIDA et l’OMS travailleront avec les pays et les partenaires pour inscrire le Traitement de prévention dans la riposte au VIH et s’assurer qu’il est accessible aux personnes qui souhaitent l’utiliser au plus vite.

Source : ONUSIDA

A Lire également

VIH /sida : l’accès au traitement en nets pr... On estime que 6,6 millions de personnes dans les pays à revenu faible et intermédiaire étaient sous traitement antirétroviral contre le VIH/sida fin 2...
VIH / Sida : le test de dépistage rapide rendu plu... Un arrêté publié mercredi 17 novembre 2010 au Journal officiel vient élargit les conditions de recours à un test de dépistage rapide du virus du sida....
L’autotest VIH de AAZ finalement disponible ... La société française AAZ a annoncé mardi le report de la disponibilité de son autotest VIH® dans les pharmacies françaises au 15 septembre prochain. ...
Grippe A: la France a déjà vendu 2,3 millions de d... Dans un communiqué, le ministère de la Santé annonce ce lundi que  le gouvernement français a vendu 300 000 doses de vaccin contre la grippe A au Qata...
Virus Zika : l’OMS met en garde les pays eur... L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé mercredi les pays européens à se coordonner afin de prévenir une éventuelle prolifération du mousti...
Fashion fights HIV : Kaporal à la grande braderie ... Kaporal investit la grande braderie de la mode organisée par AIDES. Des pièces de la collection Hiver 2011-12 seront mises en vente à des prix réduits...
Sida : Jean-Paul Gautier réinvente sa marinière au... Jean-Paul Gaultier décline sa célèbre marinière et crée des T-shirts exclusifs pour la campagne Born HIV Free, distribué et vendu en France par le mag...
Sida : tripoter l’application “Sexy fi... L'association de lutte contre le sida AIDES crée le buzz avec sa nouvelle application "Sexy Fingers". La nouvelle pédagogie de Aides pour lutter contr...
Lymphome folliculaire : la protéine Rituximab, un ... Pour les malades atteints d’un lymphome folliculaire, la protéine Rituximab est un nouvel espoir d’une espérance de vie plus grande. Cet anticorps mon...
Hémangiome infantile : un premier traitement autor... Les Laboratoires Pierre Fabre Dermatologie ont obtenu auprès de la Commission Européenne l’autorisation de mise sur le marché pour Hemangiol® (propran...
VIH/sida : le gel CAPRISA, une nouvelle piste de p... Au coeur d'un engouement médiatique, un gel microbicide, sorte de « protection chimique » contre le VIH :  un gel que l’on applique sur les muqueuses ...
Sida : une campagne ludique pour favoriser le dépi... A l’occasion du Sidaction, du 27 au 29 mars 2015, le laboratoire Janssen, rappelle l'existence de sa campagne virale "Clic'n test". Cette campagne, lu...
Journée mondiale du sida – 1er décembre 2009... La Journée mondiale du sida, organisée le 1er décembre, donne l’occasion à des personnes d’horizons divers de se rassembler pour mieux faire connaître...
Nouvelle piste originale pour un vaccin contre le ... L’équipe de chercheurs dirigée par Jean-Marie Andrieu, professeur à l’Université Paris Descartes, et Louis Wei Lu de l’Institut de Recherche pour le D...
4ème Journée Nationale de l’Eczéma à PARIS, ... Alors que 2,5 millions de Français souffrent physiquement et psychologiquement d'Eczéma, 2018 devrait être une année charnière dans le traitement de l...
VIH/Sida: 14 patients contrôlent leur infection pl... Une nouvelle publication scientifique rapporte les cas de 14 patients adultes contrôlant leur infection VIH plus de sept ans après l’arrêt de leur tra...