À l’occasion de la Journée Nationale du Sommeil, le 15 mars prochain, la SMEREP fait le point sur le sommeil des étudiants.  L’enquête santé annuelle 2018 menée en partenariat avec OpinionWay* montre que plus d’un étudiant sur deux présente des troubles du sommeil dus au stress. Quels sont-ils, quelles en sont les causes et, surtout, quels impacts ont-ils sur leur quotidien et leur bien-être ? La SMEREP, nous livre quelques éléments de réponses…

Plus d’un étudiant sur deux concerné
Le constat est clair, les étudiants dorment mal ! 56% déclarent avoir des problèmes de sommeil lié au stress. Parmi eux, 39% caractérisent ces troubles par des difficultés d’endormissement et 18% avouent connaitre des insomnies. À noter que les étudiantes sont les plus concernées : ces problèmes concernent 67% de femmes contre 44% d’hommes.

Les périodes d’examens : ennemi numéro un du sommeil 
L’origine de ces maux est à chercher du côté du stress provoqué par les périodes d’examens (61% des répondants), les études (53%) ou simplement par le fait de penser à ce qu’il faudra faire demain ou dans la semaine (45%). Cette problématique se rencontre également chez les lycéens : 41% d’entre eux déclarent avoir aussi des problèmes de sommeil.  Il s’agit là encore principalement de difficultés d’endormissement, liées aux périodes d’examens. Mais pas seulement, les difficultés financières semblent être un marqueur des problèmes de sommeil chez les étudiants. On constate que 70% des étudiants qui rencontrent des difficultés financières déclarent dormir mois de 6 heures par nuit en semaine.

Un temps de sommeil trop court …
Le temps de sommeil idéal pour de jeunes adultes se situe entre 7 et 9 heures par nuit, mais la majorité des étudiants (69%) déclare ne dormir que 6 à 8 heures en semaine. Pire, 21% restent dans les bras de Morphée moins de 6 heures ! Une dette de sommeil qui leur fait cumuler de la fatigue. Résultat, le week-end, ils rattrapent ce retard et dorment plus de 8 heures par nuit (64%).

… et un sommeil perturbé, notamment à cause des écrans
Autre élément perturbateur à prendre en compte : les smartphones, dont les étudiants ont bien conscience qu’ils perturbent leur sommeil. Ainsi, 50% d’entre eux estiment que la consommation des écrans a bien un impact négatif sur la qualité de ce dernier.

Non seulement le temps passé sur le téléphone empiète sur celui de l’endormissement, mais en plus, la lumière bleue produite par ces appareils freine la sécrétion de mélatonine, une hormone indispensable pour signaler au cerveau que la nuit est tombée et qu’il est temps de fermer les paupières.

Les étudiants qui dorment moins de 6h par nuit en semaine sont significativement moins satisfaits (61%) de leur vie étudiante que leurs camarades qui dorment plus de 6h par nuit (plus de 80% à être satisfait). Ils se déclarent également, et de façon générale, plus stressés et plus angoissés (95%).

* Étude OpinionWay pour la SMEREP réalisée via un questionnaire en ligne du 19 avril au 21 mai 2018 auprès de 1 001 étudiants et 1 000 lycéens de France.

Source : SMEREP

A Lire également

A 15 ans, les enfants dorment en moyenne 1h31 de m... Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe. De ce fait, les jeunes...
Quelques conseils pour bien entretenir sa literie S’endormir rapidement, bien dormir, profiter d’un repos réparateur : finalement bénéficier d’un sommeil de qualité n’est pas si évident. Le processus ...
Retournez votre matelas au bon moment Pour une qualité de sommeil optimale, penser à retourner votre matelas au bon moment ; surtout s'il est doté d’une face hiver et d’une face été, retou...
Le premier oreiller anti-ronflements débarque Une bonne nouvelle qui devrait réconcilier de nombreux couples : après 10 ans de recherche, La Maison de l’oreiller lance le premier oreiller anti-ron...
Les Français veulent plus de temps pour se détendr... Selon les résultats de l’enquête Bion-Ipsos, pour la plupart des Français, la vie se transforme insidieusement en course contre la montre pour tout gé...
Les Français dorment de moins en moins Selon une enquête BVA, réalisée pour l'Institut national du sommeil et de la vigilance à l'occasion de la 9ème Journée du sommeil, près d’un tiers des...
Le cerveau passe en mode « nettoyage » pendant le ... Des chercheurs de l’Université de Rochester, aux Etats-Unis, viennent de découvrir que le sommeil permettrait aux cellules du cerveau de nettoyer les ...
12ème Journée du Sommeil, le 16 mars 2012 Avec cette 12ème édition, l’INSV souhaite rappeler que le sommeil est une aide essentielle et à portée de chacun au service de nos performances physiq...
Blue Monday : le troisième lundi de janvier, le jo... Si le Blue Monday qui aura lieu le 15 janvier prochain, est considéré comme la journée la plus déprimante de l’année, la SMEREP tient à rappeler les c...
Il prend toute la place dans le lit ! Un jeu pour ... Vous en avez assez : votre compagnon prend toute la place dans le lit. Dans vos bonnes résolutions pour 2010 figure « récupérer ma moitié de matelas »...
Faites gagner 30 minutes de sommeil à vos ados ! Le discours " pour mieux dormir, changez régulièrement de literie " n'est pas qu'un concept marketing ! Une récente étude menée auprès d'adolescents v...
Le sommeil perturbé par les antennes relais Selon une étude menée par  l'Institut national de l'environnement industriel et des risques (INERIS) et l'Université de Picardie Jules Verne, des rats...
Sommeil : les ados se couchent trop tard Près de 30 % des 15-19 ans sont en dette de sommeil et à 15 ans, 25 % des adolescents dorment moins de sept heures par nuit. Ce sont les conclusio...
Sommeil : évitez de boire du café dans l’après-mid... Selon une étude du Centre de recherche sur les troubles du sommeil de l’hôpital Henry-Ford de Detroit aux Etats-Unis, boire un café six heures avant d...
Sommeil: plus d’1 Français sur 2 n’est pas satisfa... Selon les résultats de l’enquête « Sommeil et environnement» - INSV / MGEN (1), publiés à l'occasion de la 13ème édition de la Journée du Sommeil®, pr...
Pour bien choisir votre literie Choisir son futur lit n'est pas si simple. Sachant que vous allez y passer le tiers de votre temps, mieux vaut qu'il corresponde en tout point à vos a...