Selon Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l’exclusion “la pauvreté des enfants doit être au coeur des prestations sociales” mais “rien ne viendra uniquement de l’Etat”. A la suite des Rencontres des “Collectivités amies des enfants” organisées par l’UNICEF, la ministre revient plus en détails sur la nouvelle politique familiale qu’elle compte bien mener pour la France.

“La lutte contre la pauvreté des enfants, c’est aussi la lutte contre la pauvreté des familles”. Débute par expliquer Marie-Arlette Carlotti. “On va revoir l’aide aux familles, les prestations familiales sous toutes ses formes avec un seul objectif : la pauvreté des enfants”. Pour répondre aux problématiques de santé des enfants les plus pauvres, Marie-Arlette Carlotti souhaite impliquer davantage les préfets : “On va demander aux préfets de se mobiliser et de demander à tous les partenaires sur leurs territoires; rien ne viendra uniquement de l’Etat.”. Elle ajoute “On fera une vraie circulaire, avec une vraie feuille de route des préfets avec un seul objectif : faire reculer la pauvreté, c’est d’abord celle des enfants”. Pour le volet “alimentation”, Marie-Arlette Carlotti souhaite impliquer plus encore les collectivités territoriales : “Il faut qu’on travaille avec les collectivités territoriales pour faire l’accès aux cantines scolaires notamment aux gosses qui en sont le plus privés.

> Visionnez l’interview-vidéo de la ministre Marie-Arlette Carlotti dans son intégralité :

M.B. Source : UNICEF