Patch EVRA: un risque "similaire" à celui des pilules de 3e ou de 4e générationL’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en garde mercredi contre les risques accrus de thrombose veineuse chez les femmes utilisant le patch contraceptif Evra. L’agence recommande de privilégier les contraceptifs oraux combinés de 1ère ou de 2ème génération contenant du lévonorgestrel en première intention.

“L’Agence Européenne du Médicament (EMA) a analysé une publication récente sur le risque de thrombose veineuse avec le patch patch contraceptif EVRA. Cette analyse confirme un risque de thrombose veineuse jusqu’à deux fois plus élevé chez les femmes utilisant le contraceptif EVRA que chez les femmes utilisant un contraceptif oral combiné (COC) de 2ème génération contenant du lévonorgestrel”, indique l’agence dans un point d’information.

“Les thromboses veineuses avec EVRA restent rares mais en l’absence d’études comparatives montrant un bénéfice supplémentaire pour le patch contraceptif, la prescription de COC de 1ère ou de 2ème génération contenant du lévonorgestrel est recommandée en première intention, lorsqu’une contraception hormonale combinée a été choisie”, indique l’ANSM.

EVRA est un dispositif transdermique ou « patch  » indiqué pour la contraception des femmes de 18 à 45 ans. C’est un contraceptif combiné, c’est-à-dire l’association d’un estrogène et d’un progestatif (éthinylestradiol et norelgestromine) dans la même spécialité. Ce patch se remplace tous les 7 jours pendant 21 jours sur 28. La norelgestromine est le métabolite principal du norgestimate (autre progestatif dit de « 3e  génération »).

EVRA a obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) européenne le 22 août 2002, via  une procédure centralisée. Il s’agit d’un contraceptif qui s’administre par voie transdermique, c’est-à-dire que les principes actifs pénètrent dans l’organisme à travers la peau. Cette autre voie d’administration peut être préférée par certaines femmes, par exemple celles qui ne souhaitent pas penser à prendre un comprimé tous les jours.

“Il n’existe pas de données montrant que la voie transdermique présente des avantages en termes d’efficacité et de sécurité d’emploi par rapport à un contraceptif pris par voie orale”, souligne l’agence.

Compte tenu du risque d’ETV associé à l’utilisation du patch EVRA, similaire à celui observé avec les contraceptifs oraux combinés de 3e ou de 4e génération et doublé en comparaison aux femmes qui utilisent un contraceptif oral combiné de 2e génération à base de lévonorgestrel, l’ANSM souhaite rappeler que l’utilisation des contraceptifs oraux combinés de 1e génération ou de 2e génération contenant du lévonorgestrel doit être privilégiée en première intention, lorsqu’une contraception combinée a été choisie.

“Cependant, le sur-risque thromboembolique veineux ne justifie pas un arrêt brutal d’EVRA si le patch a été bien supporté chez une femme utilisatrice depuis une longue période. A l’issue de la prescription en cours, le prescripteur envisagera, avec la femme déjà sous EVRA, la méthode la plus appropriée pour elle (autre contraceptif combiné, dispositif intra-utérin, etc.)”, souligne enfin l’agence.

Source : ANSM

A Lire également

Médicament: l’Afssaps impliquera les associa... Après six années de collaboration, les évolutions actuelles de la réglementation et la mise en place de la nouvelle organisation de l’Afssaps (Agence ...
La commercialisation de l’Uvestérol D suspendue pa... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a engagé, par mesure de précaution, une procédure de suspension de la com...
Protélos® : l’Afssaps veut réevaluer son rap... A la suite des avis concordants des commissions de pharmacovigilance et d'autorisation de mise sur le marché, l'Afssaps a décidé de saisir l'agence eu...
Les antibiotiques : quand sont-ils efficaces ? Pas automatiques ? On a cru pendant longtemps qu’ils nous permettraient de soigner toutes les maladies infectieuses d’origine bactérienne ou non.   ...
Mucoviscidose : résultats prometteurs pour un nouv... La revue médicale  New England Journal of Medicine (NEJM) a publié aujourd'hui les données d'une étude de phase 3 évaluant KALYDECO™ (ivacaftor, VX-77...
Cancer de la peau : un nouveau médicament autorisé... La Commission européenne vient d'approuver la commercialisation du médicament Odomzo® (sonidegib) du laboratoire suisse Novartis. Ce nouveau traitemen...
Cancer du sein : une nouvelle formulation injectab... Un médicament du laboratoire pharmaceutique suisse Roche, qui réduit le temps d’administration grâce à une nouvelle formulation injectable (par voie s...
Difficultés d’approvisionnement de lévothyrox en F... L'association française des malades de la thyroïde (AFMT) vient de dénoncer dans une lettre adressée à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, la p...
Médicament: le Multaq pourrait bientôt ne plus êtr... Alors que la Commission de la transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS) a émis un avis défavorable au maintien de l'inscription du Multaq sur l...
Anxiolytiques et hypnotiques : la consommation des... Anxiolytiques, hypnotiques... 11,5 millions de français ont consommé au moins une fois une benzodiazépine en France en 2012. Un rapport de l’Agence na...
Environnement et médicament : un mariage à risques... On distingue trois sources principales d’émissions de médicaments dans l’environnement : 1- l’excrétion des patients qui les prennent (source de ...
Médicament : de nouvelles mesures pour améliorer l... Le rapport de la « mission information et médicament » mise en place fin 2017 et présidée par Magali LEO (responsable du plaidoyer de l’Association Re...
Grippe : l’épidémie en phase de ralentissement Selon le dernier bulletin du Réseau Sentinelles, le nombre de cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 343 ca...
Médicaments : un Français sur deux ne s’esti... Selon un sondage réalisé par Odoxa pour la MNH, le Figaro et France Inter*, un Français sur deux ne s’estime pas bien informé sur la prescription de m...
Plus de 70 molécules augmenteraient la mortalité d... Pertes de mémoire ou d’équilibre, raisonnement altéré… Selon une étude anglo-américaine publiée dans le Journal of the American Geriatrics Society et ...
Pilule : quatre décès liés à Diane® 35 confirmés p... Dans un communiqué publié dimanche, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a indiqué que Diane 35 du groupe phar...