Selon les résultats du sondage réalisé par le groupe mutualiste d’assurances Groupe Pasteur Mutualité et l’institut ViaVoice concernant « L’opinion des Français sur l’opportunité d’une taxe sur les produits gras » (1), 69% des Français trouveraient illégitime « que l’on taxe davantage les produits gras par rapport aux autres produits, jugés plus sains ». Seulement 28% de la population serait favorable à une telle mesure.

Alors que les dispositifs destinés à lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires se multiplient en Europe et dans le monde (taxe de 2,15 €/kg sur les produits contenant plus de 2,3 % de graisses saturées au Danemark, produits sucrés surtaxés en Finlande, taxe sur les aliments et boissons riches en graisses, sucres et sel en Hongrie, taxe sur les sodas dans 35 Etats américains,…), une taxe sur les sodas est entrée en vigueur en France depuis le 1er janvier 2012.

À l’image des taxes sur l’alcool et les cigarettes, ces taxes sur les aliments et les boissons s’inscrivent dans une démarche de santé publique de lutte contre l’obésité et les maladies cardio‐vasculaires. Comment réagiraient les Français à l’instauration d’une nouvelle taxe nutritionnelle sur les produits alimentaires ? Trouveraient‐ils légitime de taxer davantage les produits gras (viandes, fromages, beurre, huiles,…) par rapport aux autres produits ?

Les Français majoritairement opposés à une taxe sur les produits gras…
Les résultats montrent très peu de disparités entre les hommes (70%) et les femmes (68%) ainsi que selon les catégories socio‐professionnelles : les artisans, commerçants et chefs de petites entreprises (78%) s’opposent à une éventuelle taxe sur les produits gras, tout comme les employés (75%) ou les cadres (68%). Les retraités quant à eux y sont plus favorables (31%).

Les causes de ce rejet peuvent être multiples. L’attachement des Français à des produits de terroir ou l’atteinte à leur liberté de consommateur peuvent expliquer leur opposition à une telle mesure.

De manière générale, il semble également que les Français soient plus réceptifs à des mesures préventives, plutôt que restrictives, pour modifier leurs habitudes alimentaires. L’impact des actions menées depuis 2001 par le Programme national nutrition santé (PNNS) en matière d’alimentation et d’activité physique est là pour le démontrer. …mais avec des disparités selon les générations.

Même si elles rejettent également l’idée d’une taxe sur les graisses, la « génération Y » des 18‐24 ans et les personnes les plus âgées (50 ans et plus) y sont plus favorables (31% pour ces deux catégories) que les autres générations.

Ces écarts pourraient s’expliquer par une plus grande sensibilisation des jeunes générations aux problèmes de santé publique et aux bienfaits d’une alimentation équilibrée (campagnes de publicité, actions pédagogiques menées dans les écoles, plus grande attention portée au corps et à son aspect physique…).

Pour les seniors, une plus grande vigilance et l’augmentation des préoccupations nutritionnelles apparaissant avec l’âge (diabète, cholestérol,…) pourraient expliquer cette tendance.

1 Échantillon de 1 013 personnes interrogées les 9 et 10 février 2012 par téléphone.

Source : Groupe Pasteur Mutualité

A Lire également

La prise en charge du diabète de type 2 s’améliore... Selon les derniers résultats de l’étude Entred menée en 2007 et publiés par l’InVS,  l’état de santé des personnes diabétiques de type 2 s’améliore en...
Pour lutter contre l’obésité, Mickey se met ... Hier, la société américaine Walt Disney a annoncé qu'elle ne diffuserait plus sur ses chaînes de télévision que des publicités pour des aliments sains...
Le manque de sommeil augmenterait le risque d’obés... Une étude américaine, publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine, montre que les enfants âgés de moins de 5 ans manquant de sommei...
Maladies graves : le nombre des « affections longu... 8,3 millions de personnes bénéficient du régime des affections de longue durée -ALD- (cancer, diabète, etc.) soit 280.000 de plus en un an. Préoccupé ...
Santé : 30% des Français sont en surpoids Selon les résultats de l'étude MGEN « Habitudes de vie et surpoids », 3 Français sur 4 s'estiment en bonne santé. Pourtant 1 sur 2 est en surpoids et ...
Obésité, surpoids… La HAS fait ses recommand... Changement durable des habitudes, accompagnement diététique et psychologique, activité physique, mais aussi se passer de médicaments... La Haute Autor...
Obésité : 34% des adultes sont en surpoids dans le... Selon un rapport de The Overseas Development Institute, un think thank britannique, le nombre de personnes en surpoids et d'obèses explose dans le mon...
Obésité : Air France entre deux sièges Craignant le tollé qui n’aurait pas manqué après l’annonce du « deuxième siège » payant pour les obèses, Air France a démenti  vouloir obliger les pas...
Obésité: près de 7 millions de Français concernés... L’enquête épidémiologique nationale ObÉpi-Roche montre en 2012 un ralentissement de la progression de l’obésité en France. Néanmoins, la fréquence act...
Alimentation: le hard discount pourrait-il faire g... Une étude de l’Inserm montre une association entre la fréquentation de certains hypermarchés et enseignes "hard discount" et l’excès de poids des clie...
Coca-Cola annonce des engagements mondiaux contre ... The Coca-Cola Company a annoncé la semaine dernière, à l'occasion du 127e anniversaire de la marque, quatre engagements commerciaux mondiaux contre l'...
Sexualité : les femmes obèses ont du mal à trouver... Selon une vaste étude française parue dans le British Medical Journal, les femmes obèses rencontrent plus de difficultés pour rencontrer un partenaire...
Un lien entre obésité et déclin cognitif ? Chez les adultes souffrant d’obésité, en particulier lorsqu’elle est associée à d’autres anomalies dites "métaboliques", le déclin des facultés cognit...
Surpoids : mise en garde sur un risque d’hépatotox... L’Afssaps a mis en garde vendredi contre le risque d’atteintes hépatiques rares mais graves lors d’un traitement par orlistat. Deux spécialités commer...
Obésité chez l’enfant : 6 centres spécialisé... Aujourd’hui encore, la prise en charge de l’obésité sévère – en particulier celle des enfants et des adolescents – se heurte à de nombreux obstacles. ...
Cholestérol : faut-il continuer à prendre des stat... Un taux élevé de cholestérol est un des facteurs de risque des accidents cardiovasculaires, au même titre que le diabète, le tabagisme, une tension tr...