Selon les résultats du sondage réalisé par le groupe mutualiste d’assurances Groupe Pasteur Mutualité et l’institut ViaVoice concernant « L’opinion des Français sur l’opportunité d’une taxe sur les produits gras » (1), 69% des Français trouveraient illégitime « que l’on taxe davantage les produits gras par rapport aux autres produits, jugés plus sains ». Seulement 28% de la population serait favorable à une telle mesure.

Alors que les dispositifs destinés à lutter contre les mauvaises habitudes alimentaires se multiplient en Europe et dans le monde (taxe de 2,15 €/kg sur les produits contenant plus de 2,3 % de graisses saturées au Danemark, produits sucrés surtaxés en Finlande, taxe sur les aliments et boissons riches en graisses, sucres et sel en Hongrie, taxe sur les sodas dans 35 Etats américains,…), une taxe sur les sodas est entrée en vigueur en France depuis le 1er janvier 2012.

À l’image des taxes sur l’alcool et les cigarettes, ces taxes sur les aliments et les boissons s’inscrivent dans une démarche de santé publique de lutte contre l’obésité et les maladies cardio‐vasculaires. Comment réagiraient les Français à l’instauration d’une nouvelle taxe nutritionnelle sur les produits alimentaires ? Trouveraient‐ils légitime de taxer davantage les produits gras (viandes, fromages, beurre, huiles,…) par rapport aux autres produits ?

Les Français majoritairement opposés à une taxe sur les produits gras…
Les résultats montrent très peu de disparités entre les hommes (70%) et les femmes (68%) ainsi que selon les catégories socio‐professionnelles : les artisans, commerçants et chefs de petites entreprises (78%) s’opposent à une éventuelle taxe sur les produits gras, tout comme les employés (75%) ou les cadres (68%). Les retraités quant à eux y sont plus favorables (31%).

Les causes de ce rejet peuvent être multiples. L’attachement des Français à des produits de terroir ou l’atteinte à leur liberté de consommateur peuvent expliquer leur opposition à une telle mesure.

De manière générale, il semble également que les Français soient plus réceptifs à des mesures préventives, plutôt que restrictives, pour modifier leurs habitudes alimentaires. L’impact des actions menées depuis 2001 par le Programme national nutrition santé (PNNS) en matière d’alimentation et d’activité physique est là pour le démontrer. …mais avec des disparités selon les générations.

Même si elles rejettent également l’idée d’une taxe sur les graisses, la « génération Y » des 18‐24 ans et les personnes les plus âgées (50 ans et plus) y sont plus favorables (31% pour ces deux catégories) que les autres générations.

Ces écarts pourraient s’expliquer par une plus grande sensibilisation des jeunes générations aux problèmes de santé publique et aux bienfaits d’une alimentation équilibrée (campagnes de publicité, actions pédagogiques menées dans les écoles, plus grande attention portée au corps et à son aspect physique…).

Pour les seniors, une plus grande vigilance et l’augmentation des préoccupations nutritionnelles apparaissant avec l’âge (diabète, cholestérol,…) pourraient expliquer cette tendance.

1 Échantillon de 1 013 personnes interrogées les 9 et 10 février 2012 par téléphone.

Source : Groupe Pasteur Mutualité

A Lire également

Dossier : l’adolescent en surpoids ou obèse La semaine dernière, l’Institut Pasteur de Lille consacrait ses 13e Ateliers de Nutrition à l’adolescent, son corps et son assiette. Le Think Tank Obé...
Si maman grossit, bébé aussi… Les femmes qui prennent beaucoup de poids pendant leur grossesse auraient plus de risques de donner naissance à un bébé plus gros que les autres… Jusq...
Amour et obésité Amour et obésités, est le thème d'actualité en ligne aujourd'hui sur le blog du Think Tank ObésitéS. En ce jour de Saint Valentin, Sylvie Benkemoun, p...
Maladies cardio-vasculaires et mode de vie Surconsommation de boissons sucrées et obésité, l'importance de la mesure du tour de taille, les facteurs de risque du diabète de type 2... Autant de ...
Obésité infantile : mieux contrôler le marketing p... 15 à 25% des enfants français seraient en surpoids ou obèses. Mieux contrôler le marketing des aliments et des boissons dirigé vers les enfants est un...
Comment maigrir durablement D'après le Pr James O. Hill, (médecin spécialiste de l'obésité à Denver aux USA), il suffirait de quelques "petits changements" dans notre activité ph...
Le lycopène pourrait jouer un rôle dans la prévent... Le lycopène est une substance présente dans de nombreux fruits dont la tomate. Il possède des propriétés anti-inflammatoires. Des chercheurs de l'INRA...
Taxe sodas : 58% des Français la désapprouvent Selon un sondage Harris Interactive réalisé pour le Syndicat National des Boissons Rafraîchissantes, les Français désapprouvent à 58% la taxe sodas. ...
L’OMS veut réduire les apports en sucre L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de lancer une consultation publique sur les apports en sucre. Une fois finalisées, ces lignes directri...
La chirurgie de l’obésité en plein essor en France... Selon une étude de l'Assurance maladie, la chirurgie de l’obésité a concerné plus de 30 000 patients en 2011. Une pratique qui est actuellement en ple...
Les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolesc... Une nouvelle étude menée par l’Imperial College London et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) montre que le nombre des enfants et des adolescent...
Obésité et cancer du sein: un mélange à risque L’obésité, outre ses conséquences directes sur la santé (maladies cardiovasculaires, diabète), est de plus en plus soupçonnée de jouer un rôle dans le...
Obésité et surpoids en recul chez les enfants Le surpoids et l'obésité ont reculé chez les jeunes enfants, passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006, selon une enquête nationale de la Dre...
Journée Européenne de l’Obésité (JEO,) le 24... « Stop aux diktats ». C'est le thème de la 4e édition de la journée européenne de l'obésité qui se déroule le 24 et 25 mai 2013 dans toute la France e...
Bientôt les premiers résultats du projet européen ... Les 25 partenaires publics et privés du projet FOOD (Fighting Obesity through Offer and Demand) se réuniront le 31 mai prochain au Parlement européen ...
Les hommes sont trop gros, les femmes se rêvent to... Obésité et maigreur : Les premiers résultats de l’étude NutriNet-Santé affichent une prévalence du surpoids de 32 % chez les femmes et de 46 % chez le...