Selon le baromètre 2013 de l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (Afipa), les ventes totales des médicaments d’automédication accusent une baisse de 3% par rapport à 2012 pour atteindre 2,123 milliards d’euros en 2013.

“Affichant jusqu’alors un dynamisme important et une croissance continue, le marché des médicaments d’automédication connait sa première involution depuis cinq ans, sous l’effet d’un contexte économique délicat.”, constate l’Association.

“En dépit de cette situation, le prix des médicaments d’automédication ne cesse de diminuer en euros constants depuis 6 ans et les écarts de prix entre officines se réduisent également. Le libre accès, quant à lui, confirme son effet positif sur les prix ; les officines ayant un espace dédié ayant plus dynamisé leur prix que les autres”, estime l’Afipa.

A l’inverse, les dispositifs médicaux et les compléments alimentaires connaissent une évolution plus favorable affichant une croissance respective en valeur de 4.3% pour les premiers et de 6.2% pour les seconds. Les segments thérapeutiques de ces spécialités de santé témoignent globalement du même dynamisme, avec par exemple une évolution des ventes de 12.3% pour les vitamines et minéraux dans le domaine des compléments alimentaires.

Grâce aux résultats enregistrés par les dispositifs médicaux et compléments alimentaires d’automédication, le marché des produits du selfcare est stable et enregistre un chiffre d’affaires de 3,351 milliards d’euros en 2013.

 Un “soutien indispensable” du marché des médicaments d’automédication

“Si les dispositifs médicaux et les compléments alimentaires vendus en officine tirent leur épingle du jeu, la situation du marché des médicaments d’automédication est toute autre et s’avère préoccupante”, estime l’Afipa.

Pour Pascal Brossard, Président de l’Afipa : « Ce coup d’arrêt pour les médicaments d’automédication représente un réel danger pour l’organisation et l’efficience du système de soins, tant en termes de coût pour la Sécurité sociale que de surcharge de travail pour les médecins généralistes”. Ce dernier estime “nécessaires et indispensables” le soutien des pouvoirs publics et la mise en place rapide d’actions pragmatiques, par l’intermédiaire notamment des travaux engagés dans le cadre du Conseil stratégique de filière. Autres priorités, selon lui, “l’élargissement de la liste des produits disponibles en automédication, une meilleure information du patient ou encore une formation adaptée des professionnels de santé”.

Le 12ème Baromètre de l’automédication 2013 réalisé auprès du panel Xpr-SO® de Celtipharm, panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français,

Source : Afipa

A Lire également

Le Salon Santé pour tous se tient du 9 au 11 mars ... Les Français ne se soignent plus comme avant. Impliqués de plus en plus dans le suivi de leur pathologie et dans la prévention, ils souhaitent vivre p...
L’OMS actualise sa liste des médicaments ess... Le Comité d’experts de l'OMS revoit la 17e  Liste modèle des médicaments essentiels du 8 au 12 avril 2013. Une version actualisée devrait paraître au ...
Osez les médicaments en boucles d’oreilles ! Ryan Chapman, illustrateur designer anglais, a eu l’idée originale de créer des boucles d’oreille en forme de gélules : les « MagicPills ». Large gamm...
Médicaments: l’industrie pharmaceutique et Interpo... Interpol et 29 des plus importants laboratoires pharmaceutiques du monde, dont Sanofi, GSK ou encore Roche ou Pfizer, ont conclu un accord pour trois ...
Médicaments: l’UFC–Que Choisir pour la fin du mono... L'association UFC–Que Choisir s'est prononcée jeudi pour une "libéralisation de l'automédication". Elle estime ainsi que pour dynamiser ce marché, il ...
Médicaments sur Internet : les Français de plus en...  30% des Français seraient  prêts à acheter leurs médicaments en ligne, contre 13% en 2012. Selon un baromètre IFOP réalisé pour le groupe PHR, la par...
Trois nouveaux médicaments sur la sellette Dans son numéro de janvier, la revue médicale Prescrire, dénonce le maintien sur le marché de trois médicaments qui afficheraient, selon elle, une bal...
Sécu : les assurés vont mettre la main à la poche... Le gouvernement s'apprête à dévoiler plusieurs mesures qui vont toucher au portefeuille des assurés pour limiter le déficit de l’assurance maladie. ...
Maladie d’Alzheimer: des médicaments à lR... La Haute Autorité de Santé vient de révéler les résultats de sa réévaluation et conclut à un intérêt thérapeutique faible des médicaments de la maladi...
80% des Français redoutent la vente de faux médica... Un sondage Groupe Pasteur Mutualité/Viavoice (1) sur« Les Français et la vente de médicaments en ligne » révèle que 80% des Français craignent d'achet...
Médicaments : l’ANSM publie ses recommandations su... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a élaboré des recommandations à l’usage des industriels du secteur afin d...
Médecins spécialistes et médicaments sont “t... Selon un sondage Viavoice réalisé pour le groupe Pasteur mutualité, paru ce mardi dans Le Parisien, près de 70% des Français (70%) jugent les tarifs d...
Marisol Touraine défavorable à la vente de certain... Marisol Touraine, la ministre de la santé, a déclaré mercredi être toujours défavorable à une éventuelle autorisation de la vente de certains médicame...
Arthrose : un guide pratique et illustré Jérôme Auger et Francis Berenbaum, spécialistes de l’arthrose, réunissent leur expérience dans cet ouvrage pratique et illustré. Ils répondent à l’ens...
“Les médicaments… Oui… Mais pas n’importe co... Les médicaments ne sont pas des produits comme les autres. A savoir, les accidents médicamenteux entraînent plus de 128 000 hospitalisations par an. ...
Le Primpéran® contre-indiqué chez les moins de 18 ... L’Afssaps a décidé de contre-indiquer le Primpéran® (métoclopramide ) et ses génériques chez les moins de 18 ans. Une décision prise après avoir procé...