Vous avez surpris votre fils ou votre fille se masturbant ? Situation gênante mais normale. Pas de panique : à l’âge de 18 ans, 93 % des garçons et 45 % des filles déclarent s’être déjà masturbés*.

La masturbation est une pratique sexuelle assez fréquente chez les adolescents. Elle fait partie d’un cheminement d’éveil sexuel naturel. D’autant que les adolescents sont d’une façon plus générale en recherche de sensations, de plaisir. Leur corps change, la puberté s’installe. Ils ont besoin de découvrir leur anatomie et de s’initier aux premiers jeux sexuels.

A la recherche du plaisir « permis »

La masturbation se résume par un ensemble de caresses –souvent par un va-et-vient, frottement, pression…- au niveau du pénis pour les garçons ou du vagin et du clitoris pour la fille.  Objectif pour les ados : découvrir leur corps et se procurer du plaisir, voire rechercher l’orgasme.
Ces caresses laissent souvent une grande place à l’imaginaire : fantasmes érotiques, projection d’une expérience homosexuelle, images du partenaire convoité… Cette technique d’apprentissage sexuel est d’autant plus commune chez les adolescents qu’elle peut leur sembler  rassurante. Ils ont ainsi le sentiment de débuter leur sexualité, de pouvoir assouvir leurs rêves érotiques sans aucun engagement ou sans aucune répercussion dans le monde réel.

Le dialogue « Ado-Parent »

A chacun son jardin secret. Si votre adolescent ne vous en parle pas, inutile de lui poser trop de questions intimes. Evitez « est-ce que tu t’es déjà masturbé ? », bien trop direct. Vous risquez seulement de le mettre très mal à l’aise. Votre fils ou votre fille n’est plus un enfant. Il passe doucement à l’âge adulte. C’est plutôt à vous de couper le cordon.

En revanche, si vous avez malencontreusement, « pris sur le fait » votre adolescent en train de se masturber, essayez de dédramatiser. Le moment est bien plus gênant pour lui que pour vous. Refermez la porte, avec un léger « pardon ». Plus tard, quand vous vous retrouverez, évitez de transformer la situation en tabou. Votre fils ou votre fille pourrait penser qu’il a commis une faute. Contentez-vous de lui dire « tu sais pour toute à l’heure, ne t’inquiète pas : c’est normal. Pas la peine dans faire toute une histoire, je le garde pour moi ».

Vous respecterez ainsi son intimité, sans porter de jugement ; ce qui renforcera la confiance qu’il a en vous.

*Source INPES

A Lire également

Contraception : Comment choisir ? Comment choisir sa contraception ? Peu importe son âge, pas toujours facile de choisir son mode de contraceptif... L'Institut National de Prévention e...
Ados en rupture scolaire : accueil d’urgence... Absentéisme chronique, décrochage scolaire, passages à l'acte violents… Un espace d'urgence accueille les 12-18 ans auteurs de violences urbaines ou s...
M’T dents : plus de 2,5 millions d’enfants e... Lancé en 2007 dans le cadre du Plan ministériel de prévention bucco-dentaire, en partenariat avec les chirurgiens dentistes, le programme M'T dents pr...
L’adolescence, une chance pour la ville A rebours de l'abondante littérature qui est consacrée à l"adolescence, cet ouvrage propose un regard optimiste, en la considérant pour ce qu’elle est...
Attention au piercing buccal et aux fractures des ... Le piercing buccal, un danger pour vos dents. Si les ados adorent les piercings sur la langue et sur les lèvres, ils n'ont pas conscience des dégâts q...
Médicaments génériques : Fred & Jamy vous exp... Fred & Jamy, les animateurs scientifiques de France Télévision spécialistes des ados, relèvent le défi d’expliquer les médicaments génériques. ...
Peau : comment combattre boutons et points noirs ? Hérédité, stress, soleil, contraception... Les causes des boutons et autres points noirs sont multiples et varient selon l’âge. Alors plutôt que de se...
Infections sexuellement transmissibles : faites-vo... Face à la recrudescence des infections sexuellement transmissibles (IST) constatée depuis plusieurs années, l’Inpes lance une campagne d’information p...
Cancers de l’enfant : un site Internet dédié... Les enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de cancer et leurs familles peuvent se connecter au site Internet des Etats Généraux pour partager...
Puberté : Comment choisir son gynécologue ? Vous avez le choix entre choisir un gynécologue ou un médecin généraliste. Le tout est d’être le plus à l’aise possible avec le praticien choisi. P...
Dossier première visite chez le gynécologue : pas ... La première visite chez le gynécologue est souvent un rendez-vous très redouté par les adolescentes et/ou leurs mères. Pour les jeunes filles: peu ...
Livre : ados en vrille, mères en vrac En vrille. Les ados le sont devant nos yeux lorsqu’ils titubent et balbutient, ivres d’alcool et de drogue, ou qu’ils "pètent les plombs" sans raison,...
Rendez-vous des jeunes à Lyon : 7 villages pour to... Le rendez-vous des jeunes, événement entièrement consacré aux 11/18 ans, poursuit sa tournée nationale pour la cinquième année consécutive. Prochain r...
La puberté commence à 7 ans pour les jeunes filles...  Selon une étude  publiée dans la revue Pediatrics, les petites filles américaines seraient de plus en plus précoces. En effet, 15 % d'entre elles mon...
Edulcorant : attention danger ? Sont-ils vraiment efficaces contre le surpoids et le diabète ? Sont-ils dangereux pour la santé ? Un nouvel édulcorant issu d'une plante d'Amérique d...
Quels examens chez le gynécologue ? spéculum, frot... La première visite chez un gynécologue se déroule en plusieurs étapes : questions, conseils, examen. Tout dépendra de votre âge, depuis quand vous ave...