Des chercheurs de Bordeaux associant l’Inserm et le CNRS viennent de découvrir qu’il est possible de diminuer les effets secondaires liés au traitement de la maladie de Parkinson.

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui affecte le système nerveux central. Elle se traduit par de forts troubles moteurs dus à un manque de dopamine dans le cerveau. La thérapie à base de L-dopa comble ce manque et reste le meilleur traitement connu à ce jour. Toutefois, après quelques années, les effets secondaires liés au traitement deviennent très gênants, entrainant des mouvements involontaires (dyskinésies) et des fluctuations brutales d’activité.

Dans ce nouveau travail à paraitre dans la revue Science translational medicine datée du 21 avril 2010, les chercheurs ont restauré la production d’une protéine qui contrôle le circuit des récepteurs de la dopamine : la protéine GRK6, améliorant ainsi les symptômes parkinsoniens. Ces résultats ont été obtenus chez le rat et le singe dans un modèle expérimental de la maladie de Parkinson.

Comment ça marche ?
Une personne normale possède de la dopamine dans le cerveau. Ce neurotransmetteur sert à déclencher de nombreux signaux nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme et est notamment impliqué dans les phénomènes de contrôle des fonctions motrices. Au vu de son importance, sa libération est très finement régulée. Ce rôle est assuré par des récepteurs à la dopamine, situés à la surface des neurones. Par exemple, lorsqu’il y a trop de dopamine ou qu’elle reste trop longtemps présente dans la synapse, les récepteurs se désensibilisent, stoppent leur réponse et disparaissent de la surface des neurones. La phosphorylation des récepteurs à dopamine par la protéine GRK6 est nécessaire pour que ces évènements puissent avoir lieu.

Pour les chercheurs, une chose est claire : « cette avancée montre que nous nous intéressons à la bonne molécule. Mais nous sommes conscients que la technique que nous avons utilisée ne sera pas rapidement accessible en routine chez l’homme. Nous avons donc d’autres idées pour proposer des solutions adaptées aux patients parkinsoniens» explique Erwan Bezard. Parmi les stratégies envisagées, les chercheurs démarrent un programme de recherche pour passer au crible toutes les petites molécules qui pourraient mimer l’action de GRK6.

 Sources : Inserm/CNRS – Science translational medicine datée du 21 avril 2010

A Lire également

Qu’est-ce que l’assistance médicale à domicile ?... L’assistance médicale à domicile regroupe l’ensemble des prestations qui permettent aux patients de suivre leur traitement à domicile, dans leur propr...
Obésité : des scientifiques soulèvent la piste de ... Selon une équipe de chercheurs du CNRS (1), l'amylase, une enzyme présente notamment dans la salive, jouerait un rôle clef dans le développement de l’...
Ostéoporose : quels sont les facteurs de risque ? Dans le monde, on enregistre une fracture due à l'ostéoporose toutes les 20 secondes ! Trop de femmes encore ne se sentent pas concernées par l'ostéop...
Maladie de Parkinson: quelles pistes de traitement... En France, 150 000 personnes seraient touchées par la maladie de Parkinson. Cette maladie neurologique progressive provoque  une dégénérescence des ce...
Greffe rénale: deux associations dénoncent le refu... Dans une lettre ouverte à Marisol Touraine, la ministre de la Santé, Renaloo et la FNAIR (Fédération Nationale d'Aide aux Insuffisants Rénaux) o...
Médicaments contre le rhume : attention aux effets... Dans une enquête publiée jeudi, 60 millions de consommateurs dénonce les effets secondaires de certains médicaments anti-rhume. Le magazine a passé au...
Maladie de Parkinson : mieux comprendre les médica... A l’occasion de la Journée Mondiale de la maladie de Parkinson, l’Afssaps diffuse un document d’information à destination des patients et de leur ento...
Un guide sur les traitements du cancer du foie L’INCa publie un guide destiné aux patients qui présente la prise en charge de la forme la plus fréquente de cancer primitif du foie, le carcinome hép...
Semaine du Cerveau : les chercheurs du CNRS sillon... Du 11 au 17 mars 2013 se déroulera la 14ème édition de la Semaine du Cerveau. A cette occasion, les chercheurs du CNRS partiront sillonner la France à...
Les anticorps, remède à prendre en compte Les anticorps sont des protéines complexes agissant pour notre système immunitaire. Ils sont nécessaires à notre organisme, puisqu'ils détectent les c...
Parkinson : soulager les douleurs neuropathiques Une étude conduite chez seize patients indique que la stimulation cérébrale profonde, utilisée pour traiter les symptômes moteurs de la maladie de...
Cécité: un médicament 30 x moins cher prouve son e... Selon une étude britannique, deux traitements le Lucentis et l'Avastin procureraient les mêmes bénéfices pour traiter la dégénérescence maculaire liée...
Un nouvel espoir dans la leucémie Cellectis, une société de biotechnologie spécialisée dans l’ingénierie des génomes, a annoncé avoir réussi à établir la preuve de concept in vivo de s...
Maladie de Parkinson: un lien possible avec l̵... L'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) rapporte les résultats d'une étude publiée dans la revue Annals of Neurology qui montre un lien...
Insuffisance cardiaque : un suivi à distance (SCAD... L'insuffisance cardiaque est une maladie chronique grave avec des réhospitalisations fréquentes. Certaines peuvent être évitées à condition « d’éduque...
Brûlures : 9000 personnes hospitalisées chaque ann... Environ 9000 personnes sont hospitalisées pour brûlures chaque année selon une étude (1) publiée mercredi par l’Institut de veille sanitaire (InVS). D...