Nos seniors dorment plus que leurs cadets, 7h13 la semaine et 7h30 le week-end. En majorité, ils se disent satisfaits de la qualité et de la quantité de leur sommeil. C’est ce que révèlent  les résultats de lʼenquête « Quand le sommeil prend de lʼâge » menée à l’occasion de la 10ème Journée du Sommeil par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), en partenariat avec la MGEN.  

 Bien dormir est une des composantes essentielles pour bien vivre et bien vieillir. C’est pourquoi, à l’occasion de la 10ème Journée du Sommeil, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV), en partenariat avec la MGEN, s’est intéressé au sommeil des seniors pour mieux connaître ses spécificités et faire évoluer les comportements et les pratiques.

Près de la moitié des seniors renouent avec la sieste
Les seniors, dormant plus durant la semaine, ont un besoin de récupération moindre le week-end, augmenté de 17 minutes au lieu de 1h15 chez les adultes plus jeunes (enquête « Sommeil et rythmes de vie » 2009). Le temps sommeil des seniors est ainsi mieux réparti au fil de la semaine. A savoir, 42% des seniors font la sieste en tout début d’après-midi, pendant 28 minutes (la durée idéale de sieste recommandée par les spécialistes étant de 20 minutes).
Le besoin de sieste est un besoin physiologique qui existe dès l’enfance et qui revient avec le vieillissement.  A partir de 50 ans, le nombre de siestes par semaine augmente, allant de 3 entre 50 et 60 ans à 6 siestes après 80 ans. Ce retour à la sieste s’accompagne d’une modification de sa durée ; courte chez les 50-60 ans, elle s’allonge progressivement jusqu’à 1 heure et plus au-delà de 80 ans, ce qui peut entraîner des difficultés d’endormissement. En effet, trop dormir dans la journée « consomme » du sommeil sur la nuit suivante et diminue le besoin de sommeil lors du coucher.

Profiter de la lumière du jour, c’est aussi mieux dormir la nuit
Dans l’ensemble, les seniors passent 5h19 hors de leur domicile par jour en semaine, et 4h24 le week-end. Ce laps de temps diminue avec l’âge et s’accompagne d’une augmentation de la durée de sommeil sur 24h, au risque d’entraîner une déstructuration du rythme du sommeil. En effet, 23,5% des seniors atteints d’insomnie sortent ainsi moins d’une heure à l’extérieur, tout comme près de la moitié des plus de 80 ans… Or, l’exposition à la lumière du jour permet de réguler l’horloge biologique interne, qui identifiera correctement l’alternance jour-nuit. A l’inverse, rester dans la pénombre durant la journée entraîne des troubles de sommeil nocturne et conduit à un état propice à la somnolence.

 L’excès ou le manque de sommeil peuvent marquer des troubles plus profonds
22% des seniors rapportent des difficultés de sommeil : insomnie (72% d’entre eux), horaires de sommeil qui se décalent, syndrome d’apnées du sommeil ou syndrome des jambes sans repos altèrent la qualité du sommeil des personnes qui ont ainsi tendance à s’endormir facilement dans la journée. Outre un état de somnolence, avéré chez 65% de ces seniors, des pertes de mémoire sont également constatées. Les spécialistes notent qu’une augmentation du temps de sommeil chez les personnes âgées (plus de 9h, et des siestes longues) doit être le signe d’une possible altération des fonctions mnésiques. A contrario, cause ou conséquence, le sommeil tend à se réduire (moins de 6 à 7h) en présence de pathologies associées, telles que maladies du dos et des articulations, diabète, hypertension artérielle et maladies cardiaques, cancers…

Troubles du sommeil et mauvaises habitudes persistent
Encore aujourd’hui, plus de la moitié de seniors qui dorment mal prennent des somnifères. Les spécialistes du sommeil conseillent davantage de se tourner vers les méthodes de relaxation (8% seulement), avant la prescription de thérapeutiques. Une règle d’or, en cas d’insomnie, pour tous : éviter les activités d’éveil dans son lit (télévision, téléphone, radio…), préférer en sortir, et n’y retourner que pour dormir !

Le secret pour vivre centenaire : dormir beaucoup ?
Certes, les centenaires n’échappent pas aux troubles du sommeil liés à l’âge, mais bien dormir est pour eux une priorité ! Leur qualité de vie est liée à la conservation d’un bon rythme veille – sommeil structuré ; quand ils le peuvent, ils dorment beaucoup, près de 10h par nuit !

Source : Institut National du Sommeil (www.institut-sommeil-vigilance.org)

A Lire également

15ème journée mondiale du sommeil : les interactio... Peut-on lutter contre la fatigue grâce à l'alimentation ? A l'occasion de la 15ème journée mondiale du sommeil, on fait le point sur comment mieux dor...
Smartphones, tablettes : attention au sommeil des ... Une étude américaine pointe du doigt l'impact des tablettes et autres smartphones sur la qualité du sommeil des enfants. En effet, cette étude publ...
« Bien dormir, mieux vivre » : un guide pratique p... L’Inpes diffuse le premier guide pratique grand public « Bien dormir, mieux vivre » qui vise à aider les Français à développer un sommeil de meilleure...
Dormez-vous bien ? « Dormez-vous bien ? ». La question est posée à l’occasion du récent Baromètre Santé. Le Dr François Duforez, médecin du sommeil, vous explique commen...
Journée du sommeil : 53% des adolescents ont des d... Les résultats d’une enquête  Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer menée auprès de 801 jeunes âgés de 15 à 18 ans montrent  que 53% des adolescents déc...
Il prend toute la place dans le lit ! Un jeu pour ... Vous en avez assez : votre compagnon prend toute la place dans le lit. Dans vos bonnes résolutions pour 2010 figure « récupérer ma moitié de matelas »...
Journée du Sommeil, le 28 mars 2014 A l’occasion de la 14e édition de la Journée du Sommeil® qui se déroule vendredi 28 mars 2014, près de 60 centres de sommeil et structures spécialisée...
Sommeil : un livre pour démêler le vrai du faux !... Rédigé par des spécialistes, praticiens et chercheurs, ce livre publié par la Fondation April a pour objectif de vous donner les clés pour faire les b...
Combien d’ heures doit-on dormir chaque nuit... Les besoins en sommeil différents d'une personne à l'autre sont génétiquement déterminés et hérités de nos parents. En moyenne, nous dormons environ 8...
Adolescents: le manque de sommeil favorise le risq... Selon une étude américaine publiée dans la revue Sleep, le manque de sommeil augmenterait  le risque de dépression et de pensées suicidaires chez les ...
Calculez votre Indice Capital Sommeil en 10 questi... Entre insomnies et réveils fatigués, plus d'un tiers des Français souffriraient d'une mauvaise qualité de sommeil. Afin de situer votre qualité de som...
3 astuces pour bien vivre le changement d’heure Le changement d’heure d'hiver perturbe notre organisme avec des répercussions physiques mais aussi parfois sur le moral. Dans la nuit du 24 au 25 octo...
Mieux dormir pour mieux mincir ! Selon une étude américaine  dont les résultats ont été publiés lundi dans les Annales américaines de médecine interne, un sommeil trop court réduit le...
La 15ème Journée du Sommeil se déroulera le 27 mar... A l’occasion de la 15ème Journée du Sommeil® qui se déroulera le 27 mars prochain, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) fera le po...
Le passage à l’heure d’hiver, c’est ce... Dimanche 31 octobre 2010, nous allons changer d'heure pour passer à l'« heure d'hiver" : à 3 h du matin, il sera 2 h. En passant à l'heure d'hiver, ce...
74% des étudiants manqueraient de sommeil Alors que se déroulera prochainement la 14ème journée nationale du sommeil, l’enquête Santé menée par la SMEREP auprès des étudiants français révèlent...