À l’occasion de la Journée Internationale de lutte des femmes pour l’égalité des droits, la sixième édition du baromètre Sport Santé de la Fédération Française d’Education Physique et de Gymnastique Volontaire (FFEPGV) dévoile qu’en 2017, les inégalités hommes-femmes dans la pratique sportive se creusent.

En effet, si les femmes consacraient 54 minutes de moins à la pratique sportive que les hommes en 2016, elles y consacrent 1h06 de moins en 2017, soit une différence de 12 minutes d’une année à l’autre !

Si la pratique sportive semble être aujourd’hui une priorité pour les Français, tant pour leur forme physique, que pour leur moral, il semble que les femmes peinent de plus en plus à y consacrer du temps !

Parmi les Français qui affirment pratiquer une activité physique régulière (64%), les femmes déclarent n’y consacrer que 2H54 (3H en 2016) par semaine contre 4H (3H54 en 2016) pour les hommes.
     • La différence se fait dès la jeunesse : les hommes de 15-24 ans pratiquent 4H18 par semaine contre 3H18 pour les femmes du même âge ; 

     • Chez les plus de 60 ans : les hommes consacrent 4H42 au sport contre 3H06 pour les femmes, et c’est là que l’écart est le plus important.

Les Françaises se sentent moins en forme que les Français

Comme ces 3 dernières années, les femmes s’attribuent une note plus faible que les hommes concernant leur état de forme (à la fois physique et mental) : 6,5/10 versus 6,8/10 pour les hommes. Mais cette note a légèrement augmenté en un an (6,1/10 en 2016).

« Notre Fédération, non compétitive, compte 510 000 licenciés et accueille majoritairement des femmes (92%). Cependant, nous sommes conscients que trop de Françaises manquent encore de temps aujourd’hui pour pratiquer une activité physique et sportive. A la fois investies dans leurs vies professionnelle, personnelle et familiale, elles peinent à trouver des moments pour elles, des moments pour faire du sport, pour se sentir bien.”, commente Françoise Sauvageot, Présidente de la FFEPGV.  “A la FFEPGV, notre vocation est de permettre l’accès au sport pour le plus grand nombre, et ces femmes en font partie ! Pour cela, nous avons adapté les horaires de certains de nos cours, en développant notamment de nouveaux créneaux sur la pause méridienne. En complément de notre fort maillage territorial (plus de 6000 clubs à travers l’hexagone) et de nos prix (de 80 à 120 euros par an en moyenne selon les clubs), ces horaires adaptés renforcent l’accessibilité que nous souhaitons proposer à ces femmes actives ! », poursuit-elle.

*Enquête menée par Ipsos sur Internet du 12 au 16 décembre 2016 auprès d’un échantillon de 1 802 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, âgée de 15 ans et plus.
**Enquête menée par Ipsos sur Internet du 11 au 18 décembre 2013.

 Source : FFEPG

A Lire également

Manger du poisson est bénéfique pour le cœur des f... Une étude danoise publiée lundi dans  la revue de l’American Heart Association montre que les risques de développer des problèmes cardiaques sont plus...
Contraception : une nouvelle campagne de l’Inpes  L’Institut National de Prévention et d’Education à la santé (Inpes) lance une campagne pour remobiliser les 18-30 ans autour de la contraception.  L...
BPCO : les femmes plus vulnérables que les hommes Aujourd’hui 50% des 3,5 millions de malades souffrant de BPCO, grave maladie respiratoire principalement due au tabagisme, sont des femmes. Alors que ...
Comment prendre soin de sa voix ? Une personne sur trois environ fait un usage intensif de sa voix pour exercer son métier toutes catégories professionnelles confondues. A l'occasion d...
Octobre Rose: un mois pour se mobiliser contre le ... Pour la 8ème année consécutive, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et l’INCa, en partenariat avec l’Assurance maladie, la Mutualité soc...
Les IVG augmentent chez les jeunes femmes de 15 à ... Aujourd’hui, de nombreux moyens de contraception sont disponibles pour répondre au mieux aux attentes des femmes. Ainsi la France est l’un des pays a...
Cancer du sein: 3 à 6 verres de vin par semaine au... Une étude publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) montre que la consommation de trois à six verres de vin par semaine...
Sondage : les hommes préfèrent finalement les brun... Selon une enquête menée par la chaîne de pharmacie britannique  Superdrug et publiée dans le quotidien The Telegraph, 54% des hommes seraient convainc...
Baromètre sous la couette : une grande enquête sur... Alors, épanouies ?  3 000 Françaises ont répondu à la grande enquête sexo de auFeminin.com  Premiers ébats, pratiques, désir… Voici les principaux rés...
Bisphénol A : quels sont les risques ? L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) vient de publier les résultats de l’évaluation de...
Suivi de grossesse : les femmes globalement satisf... L’UNAF a questionné des femmes ayant accouché entre 2004 et 2009. Soit 952 témoignages de femmes, partout en France. Globalement ces mères semblent sa...
Alcool : la consommation en baisse dans les cafés,... Selon l’édition 2012 du Baromètre de la consommation des boissons alcoolisées en France publiée par l'association professionnelle Entreprise & Pré...
Obésité: plus de 30.000 Français ont eu recours à ... Selon un bilan publié jeudi par la Caisse nationale d''assurance maladie, les interventions chirurgicales telles que la réduction de l'estomac et la d...
AVC : les femmes plus sévèrement touchées que les ... Selon de nouvelles recommandations de l'Association américaine du cœur et publiées par la revue américaine spécialisée Stroke, les femmes seraient plu...
Cosmétiques naturels : les prix découragent 4 cons... Selon une étude récente de Benchmark Group, 41% des utilisatrices de cosmétiques naturels restreignent leurs achats en raison des prix trop élevés. Mê...
Allaiter diminue les risques de diabète chez les f... Selon des chercheurs américains de l'université de Pittsburgh, l'allaitement pourrait contribuer à diminuer les risques d’apparition de diabète de typ...