Le laboratoire Bayer Schering Pharma a annoncé la baisse de moitié du prix hors taxe de Levitra, son médicament contre les problèmes d’érection. Selon le fabricant, les patients auraient tendance à couper en deux la pilule pour alléger la facture.

Avant d’annoncer la baisse du prix du « Levitra », le laboratoire a sollicité l’Ifop pour mieux cerner les freins à l’utilisation de médicaments contre les problèmes d’érection. Réalisée du 8 au 12 avril auprès d’un échantillon de 954 hommes âgés de 18 ans et plus, une enquête révèle combien les problèmes d’érection sont un phénomène répandu dans la gente masculine.

Ainsi, un Français sur deux admet avoir déjà eu des problèmes érectiles – et ceci alors même que l’érection est pour eux un acte nécessaire aussi bien à leur équilibre personnel qu’à l’harmonie de leur couple. Plus des deux tiers des hommes interrogés pourraient envisager de prendre des médicaments de type IPDE5* s’ils avaient des problèmes d’érection – leur proportion étant particulièrement élevée chez les CSP+ et chez ceux ayant le plus fréquemment des rapports sexuels.

Cependant, certains freins persistent en premier lieu desquels priment la crainte d’effets secondaires (citée par 69% des hommes interrogés) et le montant nécessaire à l’achat de tels produits (cité par 47% des hommes interrogés). Pour plus des deux tiers des hommes, le prix est d’ailleurs un élément important dans le choix de prendre ou non un traitement et ceci d’autant plus que la moitié d’entre-eux le juge « très élevé » lorsqu’on leur rappelle qu’il se situe en moyenne à 8 € par comprimé.

Dans ce cadre, une baisse des prix significative apparaît comme un levier susceptible d’avoir un réel impact sur la prise de ce genre de produits. En effet, plus des deux tiers des hommes interrogés déclarent qu’ils pourraient  y avoir recours autant qu’ils le souhaitent si le prix par comprimé diminuait de moitié.

Source : Ifop et AFP

* Trois vasodilatateurs, qui favorisent l’afflux de sang dans le pénis en bloquant l’enzyme PDE-5, occupent le marché du dysfonctionnement érectile : n°1 le Viagra (Sildenafil, lancé en 1998), puis le Cialis (Tadalafil, 2003), et le Levitra (Vardenafil, 2003), dont la part de marché est en Europe de 15%. Les effets secondaires – maux de tête, rougeurs, voire nausées, vertiges… – sont à peu près similaires. Délivrés sur ordonnance, ils ne sont pas remboursés. On en trouve des succédanés sur l’internet, sans garantie de composition et de qualité.

A Lire également

Somnifères : mises en garde sur les effets seconda... En France, les médicaments à base de zolpidem (Stilnox et génériques) sont indiqués dans le traitement des troubles sévères du sommeil en cas d’insomn...
Les potions amaigrissantes interdites par l’ANSM L’ANSM, la nouvelle agence du médicament, vient de prendre de nouvelles décisions de police sanitaire visant à interdire l’utilisation, dans un but d’...
Patch EVRA: un risque “similaire” à ce... L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a mis en garde mercredi contre les risques accrus de thrombose veineuse chez les femmes utilisant ...
Sécurité du médicament: les députés adoptent le pr... L'Assemblée Nationale a adopté mardi après-midi, par scrutin public, le projet de loi relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament e...
La commercialisation de l’Uvestérol D suspendue pa... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a engagé, par mesure de précaution, une procédure de suspension de la com...
Le valproate désormais interdit pendant la grosses... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé mardi 12 juin que le valproate est désormais interdit pendant l...
Allaitement et Motilium®: l’agence du médica... Dans un point d'information publié vendredi, l’Afssaps a mis en garde les patientes et les prescripteurs sur les risques liés à l’utilisation hors AMM...
Produits amaigrissants : “il n’existe ... L'ANSM, l'agence française du médicament, vient de faire le point sur les risques liés à l'utilisation des produits de santé à des fins d'amaigrisseme...
Grippe A : les Français mal informés et en pleine ... Selon un sondage on line, réalisé par MediaprismGroup les 10 et 11 décembre 2009 auprès de plus de 14 000 personnes, les Français se disent plutôt mal...
Troubles du désir sexuel : les femmes n’auront pas... Le laboratoire Boehringer Ingelheim a annoncé vendredi sa décision d'arrêter le développement de la flibanserine, un composé expérimental pour le trai...
Le Motilium serait responsable de dizaines de mort... Selon Prescrire, la dompéridone (Motilium® ou autre) serait à l'origine de 25 à 120 morts subites en France en 2012. La revue médicale indépendante ré...
Un guide pour mieux comprendre la radiothérapie Vie quotidienne, déroulement des séances, effets secondaires... L’Institut National du Cancer vient de publier Comprendre la radiothérapie, un guide d...
Paracétamol : son générique bientôt automatique en... L'agence nationale du médicament (ANSM) serait en train d'étudier une éventuelle substitution systématique du paracétamol par son médicament générique...
L’agence du médicament alerte sur l’usage du... L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a mis en garde lundi les professionnels de santé sur les risques liés à u...
Médicament : attention les comprimés de Préviscan ... Afin d'éviter les erreurs médicamenteuses et le risque de confusion avec d'autres médicaments, les comprimés de l’anticoagulant Préviscan changent de ...
Diane 35 et ses génériques : l’agence frança... Le Comité pour l'évaluation des risques en matière de pharmacovigilance (PRAC) de l'Agence européenne du médicament a conclu que le rapport bénéfice/r...