Le lycopène est une substance présente dans de nombreux fruits dont la tomate. Il possède des propriétés anti-inflammatoires. Des chercheurs de l’INRA viennent de montrer que cet effet anti-inflammatoire s’exerce sur le tissu gras ou tissu adipeux. Cette propriété permettrait de réduire l’état inflammatoire associé à l’obésité et favorisant le diabète de type 2.

 En plus de son rôle de stockage de lipides, le tissu adipeux sécrète une grande quantité de protéines appelées adipokines (qui incluent les cytokines et les chimiokines), qui participent à la physiologie générale de l’organisme. L’obésité, caractérisée par un développement massif du tissu adipeux conduit à une inflammation de bas niveau due notamment à une production accrue de ces cytokines et chimiokines. Cet état inflammatoire contribuerait au développement de la résistance à l’insuline, à l’origine du diabète de type 2.

 Le lycopène est un caroténoïde rouge, qui donne sa couleur notamment à la tomate. On le trouve dans différents fruits (pastèque, pamplemousse, papaye, goyave, …) et notamment dans les produits transformés à base de tomate dont le ketchup. Il possède des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires avérées. Récemment, des études ont démontré que des rations alimentaires riches en lycopène étaient associées à un tour de taille plus petit et à une masse corporelle grasse plus faible, ce qui suggère qu’il a un impact sur le métabolisme du tissu adipeux.

 Or, le lycopène est stocké essentiellement dans le tissu adipeux. Compte tenu de ces effets anti-inflammatoires, les chercheurs ont donc émis l’hypothèse que le lycopène pourrait réduire la production de cytokines et de chimiokines par le tissu adipeux, ce qui pourrait limiter la survenue des pathologies associées à l’obésité. Pour tester cette hypothèse, des chercheurs de l’INRA de Marseille ont cultivé des explants (petits morceaux) de tissu adipeux de souris nourries avec un régime riche en graisse en présence de lycopène. Cette incubation a permis de montrer que le lycopène est capable de réduire la production de cytokines et de chimiokines pro-inflammatoires produites par le tissu adipeux. La réaction à la présence de lycopène des adipocytes et des préadipocytes, les deux populations cellulaires majoritaires du tissu adipeux, a été évaluée. Il ressort que les deux types cellulaires répondent à un traitement par le lycopène par une diminution de l’expression des cytokines et des chimiokines. Les mêmes résultats ont été reproduits avec des cellules de tissu adipeux humain en culture.

 Pour la première fois, les chercheurs ont démontré l’effet anti-inflammatoire du lycopène sur le tissu adipeux et sur les adipocytes et préadipocytes, en particulier. Ces résultats permettent d’expliquer, du moins en partie, les effets bénéfiques pour la santé du lycopène, notamment pour limiter la prévalence des pathologies liées à l’obésité, telles que l’insulino-résistance qui constitue un facteur de risque des maladies cardio-vasculaires.

 Ce travail a été soutenu par la Commission européenne dans le cadre du 6° PCRD (projet Lycocard).

 Référence :
Lycopene inhibits proinflammatory cytokine and chemokine expression in adipose tissue.
Gouranton E, Thabuis C, Riollet C, Malezet-Desmoulins C, El Yazidi C, Amiot MJ, Borel P, Landrier JF. Journal of Nutritional Biochemistry, 15 octobre 2010
*INRA, UMR1260 « Nutriments lipidiques et prévention des maladies métaboliques », Marseille, F-13385 France; Université Méditerranée Aix-Marseille 1 et 2, Faculté de Médecine, Marseille, F-13385 France.

 Source : INRA

A Lire également

Les sodas pourraient nuire à la fertilité Une étude américaine menée par des chercheurs de l'Université de l'Utah et de l'Institut de Californie suggère qu'une importante consommation de sodas...
Obésité: Air France veut faire payer double! Les personnes obèses vont payer près du double pour voyager avec Air France-KLM si elles sont dans l'incapacité de s'asseoir dans un seul siège d'avio...
La première carte génétique de l’obésité sév... Selon une étude parue dans Nature Genetics, des chercheurs français ont identifié trois nouveaux gènes associés à l'obésité et à la prise de poids. M...
Le manque de sommeil augmenterait le risque d’obés... Une étude américaine, publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine, montre que les enfants âgés de moins de 5 ans manquant de sommei...
Obésité infantile : mieux contrôler le marketing p... 15 à 25% des enfants français seraient en surpoids ou obèses. Mieux contrôler le marketing des aliments et des boissons dirigé vers les enfants est un...
Diabète, maladies chroniques : améliorer l’a... Philips Electronics et Achmea Health s'associent pour développer des solutions de soins innovantes destinées à améliorer l'autonomie des malades chron...
Phénylcétonurie : un site internet pour mieux comp... Ce site internet consacré à la phénylcétonurie (PCU), une affection métabolique congénitale rare, a pour objectif de mettre à la disposition des patie...
Surpoids : mise en garde sur un risque d’hépatotox... L’Afssaps a mis en garde vendredi contre le risque d’atteintes hépatiques rares mais graves lors d’un traitement par orlistat. Deux spécialités commer...
Maladies cardio-vasculaires et mode de vie Surconsommation de boissons sucrées et obésité, l'importance de la mesure du tour de taille, les facteurs de risque du diabète de type 2... Autant de ...
Pour lutter contre l’obésité, Mickey se met ... Hier, la société américaine Walt Disney a annoncé qu'elle ne diffuserait plus sur ses chaînes de télévision que des publicités pour des aliments sains...
Obésité : le « mandomètre » pour manger moins et m... Glissée sous l'assiette pour mesurer la vitesse à laquelle on mange, une petite balance ronde reliée à un ordinateur permet de mieux contrôler l'alime...
Journée européenne de l’obésité le 23 mai 2015... La sixième édition de la Journée européenne de l’obésité se déroule le samedi 23 mai 2015. Son objectif : rappeler les conséquence de cette maladie, q...
La chirurgie de l’obésité en plein essor en France... Selon une étude de l'Assurance maladie, la chirurgie de l’obésité a concerné plus de 30 000 patients en 2011. Une pratique qui est actuellement en ple...
Compost: pas si difficile Que peut-on composter ? Tous les déchets organiques à différents degrés sont compostables. Les déchets de cuisine : épluchures, coquilles d'oeufs, ...
Diabète : l’Afssaps retire des pharmacies trois mé... L’Afssaps vient de suspendre l’autorisation de mise sur le marché de trois médicaments contenant du benfluorex. En effet, de nouvelles données soulign...
Obésité : le modèle alimentaire français, un exemp... Trois repas par jour pris à heure régulière et souvent en famille…  Selon une étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des condition...