Selon Santé publique France, qui a analysé les activités de vaccination durant la période janvier-mai 2018, une progression de la couverture vaccinale des enfants a été observée, avant même l’entrée en application de la loi et au-delà des 11 vaccinations concernées.

« Le recours à la vaccination augmente et pas seulement du fait de son caractère obligatoire », a souligné Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, dans son discours d’inauguration des Journées Nationales de Médecine Générale (JNMG).

« En amont et dès la promulgation de la loi, élargissant les vaccinations obligatoires de la petite enfance, les pouvoirs publics et ses partenaires se sont mobilisés et ont largement communiqué pour  rappeler aux professionnels de santé et aux parents les bénéfices individuels et collectifs des vaccinations », explique le ministère de la Santé dans un communiqué.

Dans ce contexte, Santé Publique France a évalué les activités de vaccination des premiers mois de 2018 et constate :

. une augmentation de la couverture vaccinale de +5,6 % pour la dose de vaccin contre les infections à méningocoques C recommandée à 12 mois, passée de 56,8[1] % à 62,4 %[2] en un an ;

. une augmentation de la couverture vaccinale de +2,6 % pour la première dose de vaccin rougeole-oreillons-rubéole recommandée à 12 mois, passée de 72,41 % à 75,0 %2. L’épidémie de rougeole qui a sévi durant cette période a certainement contribué à cette augmentation. Depuis novembre 2017, 2779 cas de rougeole ont été observés, parmi lesquels 3 décès sont à déplorer.

. une hausse pour le rattrapage de la vaccination contre les méningocoques C au-delà de 1 an avec un gain de couverture entre janvier et mai 2018 de 1,4 % pour les personnes âgées de 2 à 5 ans en 2017, passée de 70,8% à 72,2%.

. une hausse pour la vaccination contre les infections à Papillomavirus humains (HPV), avec un gain de couverture entre janvier et mai 2018 de 6,2 % pour les jeunes filles âgées de 11 à 14 ans en 2017 soit :  + 3,5% pour la 1ère dose (de 16,1% à 19,6%) et + 2,7% pour la 2ème dose (de 8,9% à 11,6%).

Une tendance qui se confirme après l’entrée en vigueur de la loi

Des premières données concernant des enfants nés en 2018 sont disponibles pour la vaccination contre l’hépatite B. Parmi les nourrissons nés en mai 2018, 97,8 % ont reçu leur première vaccination en utilisant les vaccins hexavalents incluant l’hépatite B, contre 92,3 % en mai 2017 (+5,5 %). « Cela confirme le bénéfice de la vaccination obligatoire pour améliorer la couverture vaccinale contre l’hépatite B », estime ainsi le ministère.

Ces premiers résultats seront complétés en 2019 à l’occasion de la Semaine européenne de la vaccination qui se déroulera du 22 au 28 avril 2019.

[1] Couvertures des enfants ayant eu 14 mois entre janvier et mai 2017
[2] Couvertures des enfants ayant eu 14 mois entre janvier et mai 2018

Source : Ministère de la Santé

A Lire également

Dyslexie: l’espacement des lettres améliore ... L'augmentation de l'espacement des lettres d'un mot et des mots d'un texte améliore la vitesse et la qualité de la lecture chez les enfants dyslexique...
A 15 ans, les enfants dorment en moyenne 1h31 de m... Entre 11 et 15 ans, les adolescents perdent en moyenne 20 à 30 minutes de sommeil quotidien, les veilles de journées de classe. De ce fait, les jeunes...
Les écrans déconseillés pour les enfants de moins ... Tablettes, smartphones, télévision... Selon une enquête de l'Association Française de Pédiatrie Ambulatoire (AFPA), les enfants deviennent adeptes des...
Prévenir les noyades : les bons réflexes Si la période des vacances est propice à l’insouciance, la baignade, qu’elle se situe à la mer, en rivière, en lac ou en piscine doit rester synonyme ...
Grippe : une nouvelle campagne pour inciter à la v... L’Assurance Maladie déploie une nouvelle campagne intitulée « Grippe : pour éviter l’hospitalisation, passez à la vaccination ». Objectif : démontrer ...
Hôpital des nounours : quand les enfants dédramati... Objectif de l’Hôpital des nounours : dédramatiser le monde de la santé auprès des jeunes enfants. Les enfants de grande section de maternelle et de CP...
Grippe H1N1 : les enfants de maternelle et du prim... Depuis le lundi 30 novembre, les enfants de maternelle et du primaire peuvent se faire vacciner dans les centres de vaccination. Les équipes ont été ...
Produits chimiques: les assiettes de nos enfants d... L’étude dévoilée ce matin par un collectif d’associations écologistes, publiée par Le Parisien fait froid dans le dos. Générations Futures a découvert...
Procréation médicalement assistée : des risques ac... Selon une vaste étude menée dans 33 établissements hospitaliers français entre 2003 et 2007, soit sur plus de 15.000 naissances, les bébés nés par pro...
Brûlures des enfants : méfiez-vous des boissons ch... Des chercheurs britanniques appellent les parents à plus de vigilance. En effet, une étude britannique publiée dans Archives of Diseases in Childhood ...
Obésité et surpoids en recul chez les enfants Le surpoids et l'obésité ont reculé chez les jeunes enfants, passant de 14,4% en 1999-2000 à 12,1% en 2005-2006, selon une enquête nationale de la Dre...
Lignes à très haute tension : les enfants ne doive... L'agence de sécurité sanitaire environnement et travail (Afsset) a publié une mise à jour des connaissances sur les effets sanitaires des champs élect...
Hôpital : des “P’tits Doudous” pour ré... L’association Les P’tits Doudous de l’Hôpital Sud au CHU de Rennes lance une opération de crowdfunding (financement participatif) sur la plateforme Ul...
Grippe A(H1N1) : 1080 centres de vaccination en Fr... Brice Hortefeux, le ministre de l'intérieur, s'est exprimé mardi devant la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale sur la pandémie d...
Attention aux risques d’ingestion de piles bouton ... Alors que les fêtes de fin d'année approchent et que des cas d’intoxication de jeunes enfants par ingestion de piles boutons ont été signalés par les ...
Grippe : il est encore temps de se faire vaccinner Alors que l’épidémie de grippe fait que débuter, l’Assurance Maladie et la Direction générale de la santé ont décidé de prolonger d’un mois la durée d...