À l’occasion de la Journée de l’hygiène des mains (marquée chaque année le 5 mai), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) encourage les patients et les membres de leurs familles à se joindre aux agents de santé dans leurs efforts pour le respect d’une bonne hygiène des mains. Sur 100 patients hospitalisés, au moins 7 dans les pays développés et 10 dans les pays en développement contractent une infection associée aux soins de santé.

Chaque année, des centaines de millions de patients dans le monde sont victimes d’infections associées aux soins de santé, qui provoquent des souffrances physiques et psychologiques importantes, entraînent parfois la mort et causent des pertes financières pour les systèmes de santé. Plus de la moitié de ces infections pourraient être évitées si les soignants se lavaient correctement les mains à certains moments essentiels des soins.

Les infections associées aux soins de santé surviennent en général après un contact entre le soignant et les patients, par transmission des germes présents sur les mains. Les plus courantes sont les infections des voies urinaires et des sites des interventions chirurgicales, les pneumonies et les septicémies. Sur 100 patients hospitalisés, au moins 7 dans les pays développés et 10 dans les pays en développement contractent une infection associée aux soins de santé. Dans les unités de soins intensifs, chez les patients vulnérables et dans un état critique, la proportion atteint environ 30 sur 100.

Le respect d’une bonne hygiène des mains pendant les soins en les frictionnant avec des produits hydro-alcooliques ou en les lavant à l’eau et au savon, si elles sont visiblement sales, réduit le risque infectieux.

Plus de 15 700 établissements de santé comptant plus de 9 millions d’agents de santé dans 168 pays ont enregistré leur engagement pour une bonne hygiène des mains dans le cadre de la campagne mondiale de l’OMS: «POUR SAUVER DES VIES: l’hygiène des mains». Cette campagne se poursuit depuis 2009 et 12 nouveaux pays ont rejoint le mouvement au cours de l’année dernière.

A Lire également

VIH/Sida: 14 patients contrôlent leur infection pl... Une nouvelle publication scientifique rapporte les cas de 14 patients adultes contrôlant leur infection VIH plus de sept ans après l’arrêt de leur tra...
Antibiotiques : 53% des européens pensent à tort q... Selon un Eurobaromètre publié vendredi à Bruxelles, les Européens, qui sont pourtant 40% à avoir pris des antibiotiques dans l'année écoulée, méconnai...
Une campagne pour une meilleure hygiène des mains Chaque année le 5 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) mène une campagne afin d'améliorer l’hygiène des mains lors des soins de santé et de ...
Hépatite A : épidémie à la tomate séchée L’Institut Nationale de Veille Sanitaire (INVS) vient de publier son dernier point concernant la récente épidémie d’hépatite A en France. Coupable : u...
Grippe A(H1N1) : Risque de complications chez la f... Selon une étude de l'InVS, les femmes enceintes ou venant d'accoucher seraient 4 à 5 fois plus susceptibles de présenter une forme grave d'infection A...
Journée mondiale de l’hygiène des mains, le 5 mai ... Chaque année, à  l’occasion de la Journée de l’hygiène des mains, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) organise le 5 mai la campagne « Pour sauve...
Hygiène des mains: l’OMS repart en campagne La campagne mondiale annuelle de l’OMS pour l’hygiène des mains lancée en 2009 est une journée où l’OMS s’engage à «rassembler pour améliorer et promo...